Unité syndicale des débardeurs du port de Sept-Îles - Les Métallos interviennent pour rétablir la démocratie syndicale

SEPT-ÎLES, QC, le 2 mai 2013 /CNW Telbec/ - Le Syndicat des Métallos intervient au sein de son unité syndicale représentant les débardeurs du port de Sept-Îles pour rétablir un climat syndical plus sain et permettre un fonctionnement plus démocratique.

Huit membres de la section locale 7065, dont 5 officiers de l'unité des débardeurs du port de Sept-îles ont été suspendus temporairement comme membres et relevés de leurs fonctions syndicales, en attendant qu'un procès disciplinaire ait lieu en vertu des règlements internes du Syndicat des Métallos. Ces derniers sont accusés d'avoir entravé le processus démocratique du Syndicat, d'avoir fait obstacle au travail des représentants du Syndicat et d'avoir empêché qu'une convention collective soit soumise aux membres. En outre une plainte pour menace de voie de fait a été déposée à la Sûreté du Québec à l'encontre d'un des membres visés par la suspension, ce dernier ayant menacé le président de la section locale 7065 des Métallos.

«Le régime de terreur a assez duré. Comme Syndicat, on se fait un point d'honneur d'avoir des pratiques démocratiques saines. C'est pas vrai qu'on va laisser des gens fonctionner avec des menaces, intimider pour empêcher la tenue d'assemblées. Qu'on se le tienne pour dit, chez les Métallos, on ne tolère pas des systèmes de copinage et d'intimidation», a lancé le directeur québécois des Métallos, Daniel Roy.

Rappelons qu'à la suite d'une mauvaise application du mécanisme de déploiement de la main d'oeuvre, la section locale représentant les débardeurs a été poursuivie par deux membres qui s'estimaient lésés, notamment en raison de la promotion à la liste des salariés réguliers d'une personne possédant peu d'ancienneté mais qui avait cependant un lien de parenté avec l'un des officiers de l'unité des débardeurs.

Les 8 personnes sont suspendues temporairement comme membres et comme officiers syndicaux, en attendant qu'un procès disciplinaire ait lieu. Cela n'affecte toutefois pas leur droit de travailler.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (mines, métallurgie, fabrication industrielle, sécurité, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi…).

SOURCE : SYNDICAT DES METALLOS (FTQ)

Renseignements :

Clairandrée Cauchy 514 774-4001, ccauchy@metallos.ca
Responsable des communications

Profil de l'entreprise

SYNDICAT DES METALLOS (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.