Unifor demande une enquête sur les femmes autochtones portées disparues ou assassinées de même que le renouvellement de l'Accord sur la santé

CHARLOTTETOWN, le 26 août 2014 /CNW/ - À l'occasion de la réunion des premiers ministres des provinces et des territoires à Charlottetown, Unifor leur demande d'insister auprès du gouvernement fédéral pour que ce dernier renouvelle l'Accord sur la santé et ouvre une enquête sur les femmes autochtones assassinées ou disparues.

« Notre pays a un besoin pressant de leaders politiques déterminés et prêts à affronter des problèmes complexes. Nos membres espèrent voir ce leadership à l'œuvre cette semaine, à Charlottetown », a déclaré le président national d'Unifor, Jerry Dias.

« Que le premier ministre Stephen Harper affirme qu'il ne voit aucun phénomène sociologique derrière la disparition et le meurtre de femmes autochtones dans ce pays est scandaleux et indique qu'il n'a pas la perspicacité, la compréhension ou le leadership qu'exige la direction de ce pays », a-t-il ajouté.

La mort de Tina Fontaine, dont le corps a été retiré de la rivière Rouge, à Winnipeg, le 17 août, a suscité des demandes renouvelées d'ouverture d'une enquête publique sur la disparition et le meurtre de plus de 1 100 femmes autochtones au Canada depuis 30 ans. Malgré le fait que les femmes autochtones ne représentent que 2,1 % de la population canadienne, elles comptent pour 16 % des femmes assassinées et 11,3 % des femmes portées disparues au Canada, selon la GRC.

« Seule une enquête approfondie pourrait éclairer ces faits troublants et nous donner les informations nécessaires à l'élaboration d'un plan d'action efficace », a indiqué M. Dias.

M. Dias, ainsi que Deb Tveit, adjointe au président, Katha Fortier, directrice d'Unifor pour la région de l'Ontario et Roland Kiehne, directeur de l'action politique à Unifor, assisteront cette semaine à la Conférence annuelle des premiers ministres des provinces et territoires, à Charlottetown.

M. Dias a aussi demandé aux premiers ministres de convaincre M. Harper de renouveler l'Accord sur la santé, qui a expiré en mars. L'Accord sur la santé est crucial pour un financement stable des soins de santé et pour que des normes en soins de santé soient établies dans l'ensemble du pays.

« Sans l'Accord, on verra de plus en plus de disparités dans la qualité des soins offerts aux Canadiens selon la région où ils vivent », avertit M. Dias. « L'essence même du régime d'assurance-maladie consiste à garantir l'égalité des soins, ce que l'Accord sur la santé au Canada a permis d'atteindre. »

Représentant plus de 305 000 travailleurs, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada. Il a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail en 2013, par la fusion du Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE : Le Syndicat Unifor

Renseignements :

Stuart Laidlaw, délégué du personnel des Communications d'Unifor à Stuart.Laidlaw@Unifor.org ou (cell.) 647-385-4054


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.