Unifor critique les conservateurs de Stephen Harper pour la conclusion du Partenariat transpacifique (PTP), un accord qui va condamner des emplois

TORONTO, le 5 oct. 2015 /CNW/ - Unifor a dénoncé les conservateurs du gouvernement Harper pour avoir signé l'accord de Partenariat transpacifique qui, selon les estimations, mettra en péril 20 000 emplois dans le secteur automobile canadien, pendant une période où le gouvernement devrait plutôt "protéger" ses citoyens.

Aujourd'hui, les conservateurs du gouvernement Harper ont annoncé qu'un accord a été conclu entre les 12 pays membres du Partenariat transpacifique.

« Cet accord commercial aura des répercussions importantes sur le Canada. Il remplacera l'ALENA, notre accord commercial le plus important. Tout indique que le PTP va menacer sérieusement les emplois bien rémunérés au Canada », a souligné Jerry Dias, président national d'Unifor.

Unifor est consterné par le fait que les conservateurs du gouvernement Harper ont accepté une suppression progressive des droits tarifaires sur cinq ans sur les importations de véhicules automobiles étant donné que les rapports indiquent que les États-Unis ont conclu une entente avec le Japon qui permettra la suppression de leurs droits tarifaires sur une période d'au moins 20 ans.

Les règles de contenu dans le secteur de l'automobile font l'objet d'une controverse majeure dans les négociations du PTP, depuis que les États-Unis et le Japon ont conclu une entente particulière pour que ces règles soient nettement moins strictes que celles de l'ALENA.

Peu de détails précis sur le PTP ont été communiqués. Toutefois, il est clair qu'il y a eu une baisse drastique des exigences des règles de contenu. Le contenu obligatoire dans les automobiles vient d'être réduit à seulement 45 % (comparativement à 62,5 % en vertu de l'ALENA). Pour les pièces automobiles, les seuils moyens de contenu seront encore plus bas (comparativement à 60 % conformément à l'ALENA actuellement). Par ailleurs, les documents du gouvernement fédéral concernant l'ensemble des règles de contenu pour l'ensemble des pièces n'ont pas encore été diffusés.

« Il est scandaleux que les conservateurs de M. Harper aient signé une entente qui permettra à un véhicule d'être produit en majeure partie en Chine, tout en étant importé au Canada sans droits tarifaires », a déclaré M. Dias.

Unifor estime que cet accord représente la perte possible de près d'un cinquième du contenu à valeur ajoutée d'un véhicule typique, en raison du recours à la délocalisation non seulement à l'extérieur de l'Amérique du Nord, mais aussi complètement à l'extérieur de la zone du Partenariat transpacifique.

« Aucune manœuvre des conservateurs de M. Harper affirmant que le PTP est une victoire ne peut être prise au sérieux quand on sait que plus de 20 000 emplois du secteur automobile seront perdus », a ajouté M. Dias.

Unifor a indiqué qu'il procéderait à une évaluation officielle des pertes d'emplois dans le secteur automobile une fois que plus de plus amples détails seront communiqués sur l'accord.

« Les conservateurs de M. Harper ont promis qu'ils ne signeraient aucun accord pouvant menacer le secteur automobile du Canada, et malgré cela, j'ai bien peur que ce soit ce qu'ils viennent de faire », a déclaré M. Dias. « Il est honteux de penser qu'un gouvernement qui devrait "protéger" ses citoyens signe un accord aussi important dans les derniers jours précédant les élections. Cette façon de faire est profondément antidémocratique, mais avec les conservateurs, c'est malheureusement ce à quoi on pouvait s'attendre. »

Unifor a également soulevé des craintes sur d'autres aspects du PTP, dont l'impact des droits de brevets plus stricts sur les prix des médicaments, l'inclusion des contestations antidémocratiques en cours opposant des investisseurs à des gouvernements et les concessions majeures concernant les agences de commercialisation des produits laitiers et des volailles.

Unifor, principal syndicat du secteur privé au Canada, représente plus de 310 000 travailleurs, dont 40 000 dans le secteur de l'automobile. Il a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail de 2013, par la fusion du Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Sarah Blackstock, directrice des communications, Unifor, à sarah.blackstock@unifor.org ou au 416-949-1072.

RELATED LINKS
http://www.unifor.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.