UNICEF prévient que la crise des enfants réfugiés en Europe ne fera qu'empirer si les besoins humanitaires en Syrie et dans la région ne sont pas drastiquement renforcés

NEW YORK, le 10 sept. 2015 /CNW/ - À défaut d'un redoublement d'efforts pour mettre un terme au conflit en Syrie et répondre aux besoins humanitaires criants des millions de personnes dont la vie est bouleversée par la violence, la crise des réfugiés en Europe ne fera qu'empirer.

« Tous les Syriens et Syriennes à qui j'ai parlé m'ont dit qu'ils seraient restés dans leur pays s'ils avaient pu y être en sécurité, y vivre en paix et être traités avec dignité. Ils risquent leur vie et celle de leurs enfants en fuyant vers l'Europe, car ils n'ont pas d'autre option et ne voient aucun avenir pour eux et leurs enfants », a déclaré monsieur Peter Salama, le directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

À cause du conflit en Syrie, 16 millions de personnes, dont près de la moitié sont des enfants, ont un besoin criant d'aide humanitaire et de protection. Ils ont entre autres besoin de soins de santé de base, d'un accès à de l'eau potable et à des services d'assainissements, ainsi qu'à une éducation.

En Syrie, selon l'UNICEF, deux millions d'enfants ne sont plus scolarisés et plus de cinq millions de personnes souffrent des conséquences des interruptions de l'accès à l'eau potable qui ont eu lieu au cours des derniers mois, et qui ont parfois été longues et délibérées. Par ailleurs, partout en Syrie, plus de la moitié des hôpitaux publics ne fonctionnent que partiellement ou sont totalement fermés, selon l'Organisation mondiale de la Santé.

Plus de quatre millions de Syriens et de Syriennes, dont la moitié sont des enfants, ont dû fuir le pays depuis le début du conflit, il y a bientôt cinq ans. Les dernières données de l'Union européenne montrent que le groupe de réfugiés le plus important en nombre, arrivant en Europe en 2015, vient de la Syrie. Parallèlement à la mise en place d'interventions indispensables pour répondre aux besoins urgents de ceux et celles qui se lancent dans ce périlleux voyage jusqu'en Europe, un soutien drastiquement renforcé est toujours nécessaire dans les pays voisins de la Syrie. À elle seule, la Turquie compte deux millions de réfugiés syriens, sous protection temporaire. Ce chiffre qui a triplé depuis le début de 2014, et en fait le pays qui accueille le plus de réfugiés syriens. Au Liban, pays de 4,8 millions d'habitants, 1,1 million de Syriens sont accueillis et, de son côté, la Jordanie compte 630 000 réfugiés enregistrés.

En dépit des défis immenses auxquels sont confrontées les populations affectées par le conflit, les financements pour l'aide humanitaire restent grandement insuffisants pour répondre aux besoins : l'UNICEF a reçu moins de 50 pour cent de l'appel de fonds lancé pour ses programmes en Syrie et dans les pays voisins pour l'année 2015. Cet appel de fonds s'élève à 903 millions de dollars.

Des photos et des rouleaux B sont disponibles ici : http://uni.cf/1LOQt9b

À propos de l'UNICEF
L'UNICEF a sauvé la vie d'un plus grand nombre d'enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d'urgence, donnons accès à de l'eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu'un accès à l'éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l'UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n'importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu'il soit.

SOURCE UNICEF Canada

Bas de vignette : "Une jeune fille syrienne tient la main d’'un adulte en attendant en file pour monter à bord d’'un train vers la frontière serbe, près de la ville de Gevgelija, à la frontière grecque. Depuis le mois de juillet, le nombre de personnes réfugiées et migrantes qui transitent par le pays est passé de 2 000 à 3 000 personnes, environ, par jour. Les femmes et les enfants comptent pour près d'’un tiers des arrivants. (Groupe CNW/UNICEF Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150910_C8124_PHOTO_FR_494471.jpg

Renseignements : Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour organiser des entrevues, veuillez communiquer avec : Nancy Radford, Spécialiste des communications, UNICEF Canada, 514 288-5134 poste 8425, cell. : 514 232-4510

RELATED LINKS
http://www.unicef.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.