Une taxe Coderre pour pallier aux injustices de la réforme du financement des arrondissements

MONTRÉAL, le 29 sept. 2014 /CNW Telbec/ - Les maires d'Outremont, du Sud-Ouest et du Plateau-Mont-Royal, Marie Cinq-Mars, Benoit Dorais et Luc Ferrandez, issus de trois partis différents, s'unissent pour annoncer leur refus d'imposer des coupures de service injustes et injustifiées à leur population.

Les maires des arrondissements les plus touchés par la réforme des budgets d'arrondissement se voient obligés d'annoncer, à leur grand regret, que la réforme Coderre du financement des arrondissements se traduira, pour leurs citoyens, par une taxe Coderre pour pallier aux injustices que cette réforme crée.

« Cette réforme improvisée et inéquitable place l'arrondissement d'Outremont devant un choix cornélien : diminuer la qualité des services ou augmenter les taxes. Or, la qualité qui doit caractériser les services octroyés aux citoyens constitue la valeur première de notre arrondissement, une valeur à laquelle nous ne voulons pas renoncer. Cette réforme, qui à terme privera l'arrondissement d'Outremont de 4 M$ sur un budget de 20 M$, oblige les administrateurs responsables que nous sommes à agir dès maintenant. On ne peut indûment affirmer qu'aucun service aux citoyens ne sera affecté quand du même souffle on sabre allègrement dans les budgets qui doivent les assurer », a affirmé Marie Cinq-Mars.

Cette réforme ne comprend ni augmentation, ni indexation des dotations. Elle ne fait que redistribuer autrement le même argent tout en handicapant sévèrement la possibilité qu'ont les arrondissements de hausser leurs revenus autonomes autrement que par des taxes foncières.

« Pour 2015, dans le Sud-Ouest, notre défi est de trouver 3 M$ en coupures ou en taxes… et il sera de 1,9 M$ annuellement par la suite », constate Benoit Dorais. « Nous avons tous fait nos devoirs et avons mis en place plusieurs mesures d 'optimisation pour rendre notre gestion plus performante. Dans le Sud-Ouest, depuis 2009, de plans de contraintes en optimisation, nous avons ainsi réduit nos dépenses de 6,3 M$. Nous sommes des gens sérieux ! Si de profonds changements ne sont pas apportés à cette réforme, elle aura des effets graves et irréversibles sur les services de proximité et coûtera cher aux contribuables les moins bien nantis », a-t-il ajouté.

« La réforme des budgets d'arrondissements a été bâclée. L'implanter alors que les calculs ne permettent pas de prendre en compte de vastes champs d'action de la vie municipale, est une erreur monumentale qui se traduit par des injustices flagrantes. C'est uniforme, mais c'est profondément injuste! Il est impossible de faire une réforme équitable sans tenir compte de la spécificité de chaque arrondissement. Il est hors de question d'imposer des coupures de services de cet ordre dans nos arrondissements. La réforme Coderre se traduira malheureusement par la taxe Coderre. Denis Coderre est en train de créer deux classes de citoyens, le citoyen des quartiers centraux qui paiera plus de taxes et recevra moins de services, et le citoyen des périphéries qui paiera moins de taxes et recevra plus de services » a conclu Luc Ferrandez.

 

SOURCE : Ville de Montréal

Renseignements : Catherine Maurice, Attachée de presse Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-3153 / 514 601-5542, catherine.maurice@ville.montreal.qc.ca; Nicole Boudreau, Directrice de cabinet, Bureau de la mairesse d'Outremont, 514 495-7471, nicole.boudreau@ville.montreal.qc.ca; Marie Otis Directrice de Cabinet, Bureau du maire du Sud-Ouest, 514 872-6814 / 514 872-4061, motis@ville.montreal.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.