Une rectification des prix des maisons, comme c'est le cas aux É.-U., est peu
probable au Canada

OTTAWA, le 26 mai /CNW Telbec/ - Selon les résultats d'un nouveau rapport publié aujourd'hui par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI), les prix des maisons se stabiliseront, et ils feront du surplace pendant un certain temps. Il est donc peu probable que les propriétaires canadiens vivront la même expérience que nos voisins du Sud, dont la valeur des résidences a baissée.

"On a fait remarquer récemment que le rapport entre le prix moyen et le revenu laisse présager que les prix des maisons au Canada feront l'objet d'une rectification, un peu comme ce qui se passe aux États-Unis", affirme l'économiste en chef de l'ACI, Gregory Klump. "Cependant, ces avertissements ne tiennent pas compte du rapport à long terme entre les prix et les revenus, et font abstraction de la dynamique cyclique qui existe typiquement sur le marché canadien de l'habitation."

Les prix des maisons ont tendance à suivre des cycles, ces derniers se caractérisant par des périodes de croissance brusque et des périodes de stabilité. Par contre, les revenus suivent généralement une tendance à la hausse ordonnée, au fil du temps. Pour que les prix des maisons puissent suivre le rythme des revenus, ils doivent augmenter plus rapidement durant les périodes de prospérité afin de compenser les périodes de faible croissance ou de stagnation des prix. Les prix des maisons étaient stagnants au Canada pendant la plupart des années 90, tandis que les revenus continuaient à augmenter, rendant ainsi le logement plus abordable. Au cours de la dernière décennie, les prix résidentiels ont monté en flèche, alors que les taux d'intérêt hypothécaire ont baissé.

Klump fait remarquer que "Nombreux sont ceux qui pensent que le marché résidentiel canadien a maintenant atteint son apogée ou qu'il s'en approche, et le ratio prix des maisons/revenus est élevé à l'heure actuelle. Comme d'habitude, ce ratio reviendra à son cours moyen à long terme, lorsqu'il reprendra le cycle normal du marché de l'habitation. L'histoire porte à croire cependant, que cela ne se produira pas par le biais d'une rectification significative des prix des maisons. Il est plus probable que les prix résidentiels se stabiliseront, ce qui permettra aux revenus d'emboîter le pas."

La rectification des prix résidentiels aux États-Unis a fait naître des inquiétudes que le Canada pourrait se voir aux prises avec une situation semblable. Selon Klump cependant, "les avertissements à cet égard ne tiennent pas compte des tendances solides des marchés hypothécaires canadiens."

Nos pratiques conservatrices d'octroi de prêts au sein du secteur hypothécaire, alliées à la prudence dont ont fait preuve les détenteurs d'hypothèques au Canada et au remboursement accéléré de leurs prêts hypothécaires, ont été constatés récemment sur le marché canadien de l'habitation au cours du dernier cycle. L'accumulation accélérée de la valeur nette du logement donnera des options au faible pourcentage de propriétaires qui risquent d'avoir des difficultés financières lorsqu'ils devront renouveler leurs prêts hypothécaires à des taux d'intérêt plus élevés. Grâce à ces tendances, le Canada devrait être à l'abri de la crise du logement que vivent les États-Unis.

La rectification des prix résidentiels aux États-Unis s'insère dans un contexte d'offres massivement excédentaires sur le marché de l'habitation, en raison des ventes à tout prix, alliées à la chute de la demande de logements entraînée par le chômage. Le boom immobilier se déroulera de façon plus ordonnée au Canada, et se caractérisera par des ventes au ralenti et des prix stables.

Pour lire le rapport en version intégrale, rendez-vous à : http://www.crea.ca/fr_public/news_stats/pdfs/housing_report_2010_FRE.pdf

À propos de l'Association canadienne de l'immeuble

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'une des plus importantes associations commerciales à vocation unique au Canada, représente plus de 99 000 courtiers et agents immobiliers relevant de plus de 100 chambres et associations immobilières.

SOURCE Association canadienne de l'immeuble

Renseignements : Renseignements: Alyson Fair, (613) 237-7111 ou (613) 884-1460, Courriel: afair@crea.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.