Une première dans le cadre de la Conférence des Nations Unies sur le climat : une séance officielle reconnaissant le rôle des États fédérés, des régions et des villes

PARIS, le 9 déc. 2015 /CNW Telbec/ - Reconnaissant que les États fédérés, les régions et les villes sont des acteurs incontournables dans la lutte contre les changements climatiques, la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques tenait, pour la première fois, un atelier visant à mettre en valeur les initiatives de ces acteurs. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a ainsi participé aujourd'hui au panel portant sur les instruments financiers novateurs dans le cadre de l'événement thématique du Programme d'Actions Lima-Paris (LPAA). Le panel s'est déroulé en présence notamment de la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, et du premier ministre du Manitoba, Greg Selinger.

Alors qu'ils ont signé hier un nouveau protocole d'entente afin de mettre en œuvre leur intention de lier les systèmes de plafonnement et d'échange du Québec, de l'Ontario et du Manitoba, les trois premiers ministres ont fait état aujourd'hui de la collaboration pancanadienne en matière de tarification du carbone. Le premier ministre Couillard a profité de cette occasion pour faire valoir les avantages économiques des mécanismes de tarification du carbone en vantant l'approche du Québec, pour qui le marché du carbone constitue un levier financier permettant de nouvelles initiatives en matière de lutte contre les changements climatiques. Le premier ministre a conséquemment souligné l'importance des mesures québécoises de coopération climatique internationale annoncées dans le cadre de la Conférence de Paris.

« Le rôle des gouvernements locaux et régionaux, mais aussi de la société civile et du secteur privé a été clairement reconnu ici à Paris comme étant indispensable à la mise en œuvre des accords sur le climat. Le dialogue constructif qui s'est établi entre les différents acteurs qui se démarquent dans la lutte contre les changements climatiques constitue une base saine et solide pour mettre en place des mesures mieux adaptées, plus efficaces et cohérentes. Si l'importance de ces acteurs non étatiques a longtemps été négligée, la place qui leur est aujourd'hui réservée au sein des négociations climatiques témoigne d'une nouvelle ère en matière de lutte globale contre les changements climatiques », a déclaré le premier ministre.

À propos du Programme d'Actions Lima-Paris (LPAA)

Le Programme d'Actions Lima-Paris rassemble les acteurs étatiques et non étatiques à l'échelle mondiale pour accélérer la coopération pour le climat en soutien à l'accord universel sur les changements climatiques sur lequel les gouvernements travaillent présentement à Paris. Une série de journées thématiques ont été organisées, les « Focus LPAA », du 1er au 8 décembre. Les thèmes de ces journées portaient sur sept secteurs majeurs (énergie, forêt, agriculture, résilience, transport, bâtiments, polluants climatiques à courte durée de vie) et quatre domaines transversaux (villes et territoires, innovation, secteur privé, finance privée).

 

SOURCE Cabinet du premier ministre

Renseignements : SOURCE : Harold Fortin, Porte-parole du premier ministre, Directeur des communications, Cabinet du premier ministre du Québec, Tél. : 418 643-5321; INFORMATION : Relations médias, Ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques, Tél. : 418 521-3991

RELATED LINKS
www.premier-ministre.gouv.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.