Une partie des PME canadiennes prêtes à accroître leurs dépenses en capital

- Le niveau de confiance des PME augmente au Canada et dans le monde malgré certaines incertitudes économiques

VANCOUVER, le 10 août /CNW/ - Les PME canadiennes (les petites et moyennes entreprises) semblent montrer une certaine volonté de poursuivre et d'accroître leurs programmes d'immobilisations, et ce, en restant prudentes dans leurs prévisions économiques et en maintenant un contrôle étroit sur le recrutement de personnel. Ce sont là, en substance, les réponses obtenues lors de la deuxième édition du sondage semestriel de la HSBC mené auprès des PME dans le monde. Presque tous les répondants, que ce soit dans les pays développés ou dans les pays émergents, ont également indiqué que les perspectives économiques étaient plus favorables qu'elles ne l'étaient il y a six mois.

De la part des PME canadiennes, qui représentent la vaste majorité des 2,3 millions d'entreprises que l'on trouve au pays et qui font partie intégrante de l'économie canadienne, cette amélioration de la confiance et des intentions d'investissement est le signe encourageant d'une reprise graduelle mais prudente de l'économie au Canada. En raison de leur poids, les intentions des PME devraient avoir un effet significatif sur l'économie au pays.

L'enquête mondiale de la HSBC sur la confiance des petites entreprises, dont les résultats sont publiés tous les six mois, établit les prévisions semestrielles des PME en matière de croissance économique, de dépenses en capital et de recrutement de personnel. Il s'agit de la plus importante enquête du genre puisqu'elle s'appuie sur les réponses de 6 346 PME dans 21 marchés en Amérique du Nord, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe et en Amérique latine. Les résultats du sondage ont servi à calculer un indice dont la valeur s'établit entre 0 et 200, où 200 représente le niveau de confiance le plus élevé, 0 le plus bas et 100, le niveau neutre.

Le niveau de confiance s'est accru à l'échelle mondiale passant de 111 à 118 points. Les marchés émergents, avec 122, affichent un résultat supérieur de sept points aux 115 points enregistrés par les marchés développés. En fait, le niveau de confiance des marchés développés a augmenté de 9 points par rapport à celui de 106 points observé au quatrième trimestre de 2009, un autre signe favorable.

La plupart des marchés dans le monde font état de perspectives encourageantes, la Turquie affichant l'indice de confiance le plus élevé à 138, suivie par le Moyen-Orient (132), la Chine élargie et l'Inde (121), l'Asie du Sud-Est (119), l'Amérique latine (118) et l'Europe (99). En Amérique du Nord, l'indice de confiance a fait un bond de 12 points, soit la deuxième hausse en importance parmi les régions à l'étude. Par ailleurs, un seul point sépare le Canada (119) et les États-Unis (120).

Miguel Barrieras, premier vice-président et responsable en chef national des services aux PME, Banque HSBC Canada, a déclaré : "Plus tôt cette année, les petites entreprises canadiennes faisaient déjà preuve d'un certain optimisme, et nous sommes heureux de voir que les choses se sont encore améliorées de ce côté. Par ailleurs, les PME canadiennes sont bien placées pour explorer de nouvelles possibilités d'investissement et de commerce auprès des marchés émergents qui, rappelons-le, restent les principaux moteurs de la reprise économique mondiale. Cela leur permettra de faire des affaires avec d'autres partenaires que les États-Unis, notre partenaire commercial traditionnel."

Les PME canadiennes continuent à viser le marché canadien

Une fois de plus, le sondage sur la confiance des PME mené par la HSBC comprenait des questions sur les activités commerciales de ces entreprises à l'étranger. Au Canada, 28 % des répondants ont dit faire des affaires à l'international, ce qui représente une augmentation de près de 10 % en six mois. Pour l'ensemble des répondants des 21 marchés, ce pourcentage s'élève à 36 %, soit une augmentation de seulement 5 % pour les mêmes six mois.

Perspectives de croissance de l'économie locale

Quant à la croissance économique au Canada, 61 % des PME canadiennes prévoient que le PIB continuera de croître au même rythme au cours des six prochains mois; 10 % d'entre elles s'attendent à un ralentissement de la croissance et 28 %, à une accélération.

Prévisions en matière de dépenses en capital

Au Canada, 54 % des PME ont indiqué que leurs projets d'investissement dans leurs propres activités n'ont pas changé, alors que ce pourcentage s'établissait à 59 % dans le sondage précédent. La différence correspond à une hausse chez les répondants qui prévoient augmenter légèrement ou de façon importante leurs dépenses en capital, leur proportion passant de 27 à 32 %. Seulement 14 % des répondants prévoient réduire ces dépenses légèrement ou de façon importante, soit 1 % de moins par rapport à la période précédente.

Prévisions en matière de recrutement de personnel

Les trois quarts des PME canadiennes, dont la vaste majorité (80 %) ne compte pas plus de dix employés, pensent qu'elles maintiendront leurs effectifs au cours des six prochains mois. Toutefois, une proportion légèrement plus importante de répondants, soit 25 % au lieu de 22 %, prévoient accroître leur personnel d'ici six mois. La proportion des PME prévoyant réduire leur personnel est de 3 % seulement, alors qu'elle était de 4 % il y a six mois.

Obstacles au commerce international

Le principal obstacle au commerce international selon 33 % des répondants canadiens est le risque lié aux opérations de change, suivi par la réglementation et les particularités d'un marché donné (28 %), la complexité de certains marchés internationaux (18 %), la solvabilité ou la fiabilité des fournisseurs étrangers (18 %) et le risque pays (16 %).

M. Barrieras a ajouté : "Même si ce sont les répondants des marchés émergents qui se montrent les plus confiants, il est intéressant de constater que le niveau de confiance a aussi augmenté sensiblement dans les marchés développés, en particulier aux États-Unis. Il y a aussi lieu de se réjouir du fait que, malgré les incertitudes qui persistent sur la scène internationale, les petites entreprises d'un peu partout dans le monde demeurent confiantes et continuent d'investir et de recruter. Grâce à sa portée internationale et à son expertise locale, la HSBC peut continuer à fournir aux petites entreprises la plateforme idéale pour prendre de l'expansion et explorer de nouvelles occasions d'affaires."

Au sujet du sondage

L'indice de confiance mondial des petites entreprises de la HSBC, publié tous les six mois, établit les prévisions semestrielles des PME (petites et moyennes entreprises) en matière de croissance économique, de dépenses en capital et de recrutement de personnel. L'édition du présent sondage a permis d'interroger plus de 6 346 PME dans 21 marchés différents en Asie, au Moyen-Orient, en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique latine. Il s'agit de la plus vaste enquête internationale du genre. Le sondage a été mené en mai et juin 2010. La marge d'erreur est de +/- 5,7 % avec un intervalle de confiance de 95 %.

Au sujet de la HSBC

La Banque HSBC Canada, filiale de la société HSBC Holdings plc, est le chef de file des banques internationales et des services de commerce international au Canada et possède plus de 260 bureaux au pays, dont plus de 140 succursales bancaires. Lors d'un récent sondage de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), la Banque HSBC Canada a été la banque qui s'est le mieux classée dans le segment des services bancaires aux petites entreprises (5 à 49 employés). Avec un actif de 2 418 milliards de $US au 30 juin 2010, le Groupe HSBC, qui compte environ 8 000 bureaux répartis dans 88 pays et territoires, se classe parmi les consortiums de services bancaires et financiers les plus importants au monde.

Nous invitons les entreprises canadiennes qui font ou envisagent de faire des affaires à l'international à s'inscrire à BUSINESS without BORDERS (www.bwob.ca, en anglais seulement), un programme unique en son genre conçu pour offrir expertise et conseils éclairés aux décideurs des entreprises qui cherchent à étendre leurs activités à l'étranger. BUSINESS without BORDERS a été lancé récemment par la Banque HSBC Canada, en partenariat avec The Globe and Mail et Rogers Publishing Limited.

SOURCE Banque HSBC Canada

Renseignements : Renseignements: Ernest Yee, Vice-président, relations d'entreprise, Banque HSBC Canada, 604-641-2973; Fabrice de Dongo, Premier directeur, relations publiques, Banque HSBC Canada, 416-868-8282

Profil de l'entreprise

Banque HSBC Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.