Une nouvelle étude révèle que les amandes contiennent 20 % moins de calories qu'on le croyait au départ

MODESTO, CA, le 12 juill. 2012 /CNW/ - Une étude menée par des scientifiques du Département américain de l'agriculture (USDA) et publiée dans l'édition du mois d'août de l'American Journal of Clinical Nutrition (AJCN) jette un nouveau regard sur la valeur calorique des amandes et révèle que les amandes entières contiennent environ 20 % moins de calories qu'on le croyait au départ1.

À première vue, les résultats de l'étude soulèvent une question : comment la valeur calorique d'un aliment peut-elle soudainement changer si la composition de l'aliment reste la même?

En fait, David Baer, Ph. D., et son équipe de l'Agricultural Research Service (ARS) de l'USDA ont utilisé une nouvelle technique inspirée des méthodes traditionnelles pour mesurer la valeur calorique des amandes, ce qui leur a permis d'établir le nombre de calories absorbées par l'organisme lors de la digestion des amandes.

Les résultats révèlent qu'une portion de 28 g d'amandes (environ 23 amandes) contient 129 calories, plutôt que les 160 calories que les étiquettes des emballages indiquent actuellement.

Ces résultats significatifs pourraient non seulement inciter les gens à opter plus souvent pour des amandes comme collation nutritive, mais aussi avoir une incidence sur certains autres aliments.

En fait, la même équipe de chercheurs a récemment réalisé une étude similaire sur les pistaches qui a révélé une diminution de 5 % de la valeur calorique de ces dernières, alors que celle des amandes est de 20 %2.

Dans la section de l'analyse de l'étude, les auteurs se sont penchés sur l'incidence potentielle de la consommation d'amandes en remplacement d'autres aliments dans le cadre d'une étude à calories contrôlées. Selon les données de l'étude, « lorsqu'une portion de 84 g d'amandes a été incorporée quotidiennement au régime alimentaire, la digestibilité de l'énergie de l'ensemble de ce régime a diminué de 5 %. Par conséquent, pour les personnes qui consomment de 2 000 à 3 000 kilocalories par jour, l'ajout de 84 g d'amandes au régime alimentaire quotidien en remplacement [du même nombre de calories provenant] d'aliments très digestibles entraînerait une réduction de l'énergie disponible de 100 à 150 kilocalories par jour. Dans le cadre d'un régime amaigrissant, ce déficit pourrait entraîner une perte de poids de plus d'une livre par mois »1.

Les résultats de cette nouvelle étude corroborent ceux des recherches passées indiquant que les lipides des amandes ne sont pas complètement absorbés lors de la digestion en raison de la structure cellulaire naturelle des amandes, qui encapsule les lipides et en empêche ainsi l'absorption3. Cela signifie que les méthodes traditionnelles de calcul des calories surestiment le nombre de calories provenant des amandes, car elles ne tiennent pas compte du fait que les lipides et les autres macronutriments ne sont pas entièrement digestibles et absorbés.

Traditionnellement, la valeur calorique des aliments est calculée en fonction d'un système mis au point par Atwater et ses collaborateurs4 il y a plus de 100 ans. Appelé « facteurs généraux d'Atwater », ce système attribue une valeur calorique à chaque gramme de protéines, de lipides et de glucides d'un aliment donné (4 kcal/g pour les protéines, 9 kcal/g pour les lipides et 4 kcal/g pour les glucides).

Toutefois, comme l'indique la nouvelle étude, « peu d'études, voire aucune, portant sur la valeur calorique d'un aliment entier consommé dans le cadre d'un régime alimentaire varié ont pu confirmer l'exactitude des coefficients d'Atwater ».

Ainsi, dans le cas de cette étude, les chercheurs ont poussé l'approche d'Atwater plus loin. Un régime alimentaire conçu spécialement aux fins de l'étude et une nouvelle méthode de calcul leur ont permis de comprendre le nombre de calories provenant des amandes consommées dans le cadre d'un régime alimentaire varié.

Selon Karen Lapsley, D.Sc., agente scientifique en chef de la Collective des Amandes de Californie, « cette nouvelle information indique que nous tirons moins de calories d'une poignée d'amandes que nous le pensions. Étant donné que les méthodes traditionnelles d'analyse nutritionnelle datent de plus de 100 ans, ça commence à être très intéressant. »

Les résultats de l'étude ne s'appliquent qu'aux amandes entières, et bien qu'aucune autre étude n'ait encore été menée, l'écart en calories pourrait ne pas être le même pour les autres formes d'amandes, comme le beurre d'amande ou les amandes effilées ou tranchées, car leurs particules plus fines pourraient entraîner une digestion plus complète. Toutefois, à l'échelle mondiale, on consomme une bien plus grande proportion d'amandes entières que d'amandes sous d'autres formes.

En Californie, les intervenants de l'industrie de l'amande travaillent actuellement en collaboration avec des organismes gouvernementaux pour déterminer l'impact que les résultats de cette étude pourraient avoir sur les renseignements fournis aux consommateurs, comme ceux qui figurent sur l'étiquetage nutritionnel.

Les amandes ont une faible teneur en gras saturés et en gras trans. Un régime alimentaire sain, faible en gras saturés et en gras trans, pourrait réduire les risques de maladies du cœur. Les amandes sont aussi riches en nutriments. Par portion de 30 g, elles contiennent plus de protéines (6,4 g), de fibres alimentaires (3,7 g), de calcium (79,2 g), de vitamine E (7,9 mg), de riboflavine (0,3 mg) et de niacine (1 mg) que toute autre noix.

Résumé de l'étude publiée en ligne

Étude : Une étude a été menée pour comparer, dans le cas des amandes, la valeur énergétique mesurée à celle calculée à l'aide des facteurs d'Atwater, principale méthode utilisée pour déterminer le contenu énergétique des aliments. Dix-huit adultes en bonne santé ont été soumis, de façon aléatoire, à l'un des trois régimes alimentaires isoénergétiques de l'étude pendant dix-huit jours. Les trois régimes ont été administrés aux participants sous forme de plan croisé et contenaient l'une des trois doses d'amandes prescrites : 0 g, 42 g ou 84 g par jour. Au cours des neuf derniers jours de chaque traitement, les volontaires ont recueilli leur urine et leurs selles, et le contenu en macronutriments et en énergie des échantillons d'aliments, d'urine et de selles a été analysé. Le contenu énergétique « mesuré » (métabolisable) des amandes a été déterminé à partir de ces données.

Résultats : Le contenu énergétique mesuré des amandes consommées dans le cadre d'un régime alimentaire varié a été établi à 129 kilocalories par portion de 28 grammes (4,6 +/- 0,8 kcal/g). C'est beaucoup moins que le contenu énergétique de 168 à 170 kilocalories par portion (6,0 à 6,1 kcal/g) calculé à l'aide des facteurs d'Atwater. Appliqué aux amandes, le calcul à l'aide des facteurs d'Atwater donne une valeur énergétique 32 % supérieure à la valeur énergétique mesurée.

Conclusion : Cette étude révèle que les amandes fournissent environ 20 % moins de calories métabolisables qu'on le croyait au départ. Appliqués à certains aliments comme les amandes, les facteurs d'Atwater peuvent entraîner une surestimation du contenu énergétique en raison de leur incapacité à tenir compte de la digestibilité et de l'absorption incomplètes de macronutriments comme les lipides.

###

Aux quatre coins du monde, les consommateurs savourent cet aliment de qualité naturel et sain que sont les amandes californiennes. L'amande est d'ailleurs le premier produit agricole d'exportation de la Californie sur le plan de la valeur. L'objectif de la Collective des amandes de la Californie est de promouvoir la consommation d'amandes par l'intermédiaire de ses recherches sur les différents aspects de la commercialisation, de la culture et de la production. Les activités de la Collective sont menées au nom des quelque 6 000 cultivateurs et transformateurs d'amandes de la Californie, parmi lesquels figurent de nombreuses entreprises familiales exploitées depuis plusieurs générations. Créée en 1950, la Collective a son siège social à Modesto, en Californie. Il s'agit d'un organisme sans but lucratif qui administre un décret fédéral sur la mise en marché pris par les cultivateurs sous la supervision du département américain de l'agriculture. Pour obtenir un complément d'information sur la Collective des amandes de la Californie ou sur les amandes, consultez le site Web à l'adresse AlmondBoard.com/French.


1 J. A. Novotny, S. K. Gebauer et D. J. Baer. « Discrepancy between the Atwater factor predicted and empirically measured energy values of almonds in human diets », American Journal of Clinical Nutrition, 2012, ajcn.035782, publié pour la première fois en ligne le 3 juillet 2012. DOI : 10.3945/ajcn.112.035782.

2 D. J. Baer, S. K. Gebauer et J. A. Novotny. « Measured energy value of pistachios in the human diet », British Journal of Nutrition, le 14 janvier 2012, 107 : p. 120-125.

3 P. R. Ellis et. coll. « Role of cell walls in the bioaccessibility of lipids in almond seeds », American Journal of Clinical Nutrition, 2004. DOI : 80:604-13.

4 W. O. Atwater et A. P. Bryant. The availability and fuel value of food materials, Storrs, CT : USDA, 1900 (Agriculture Experiment Station 12th Annual Report, p. 73-110).


SOURCE Almond Board of California

Renseignements :

Désirée Larocque 
514-846-5610 
desiree.larocque@porternovelli.com

Molly Spence
209 343-3278
mspence@almondboard.com

Profil de l'entreprise

Almond Board of California

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.