Une liste grandissante de près de 1 100 artistes et créateurs prient instamment le gouvernement du Canada de mettre les créateurs au cœur de la politique culturelle

OTTAWA, le 29 nov. 2016 /CNW/ - Près de 1 100 musiciens, auteurs, auteurs-compositeurs, compositeurs, producteurs de musique, poètes, dramaturges, compositeurs de musique de film, acteurs, réalisateurs et autres membres de la classe créative canadienne signent une lettre conjointe adressée à l'honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, pour prier instamment le gouvernement de mettre les créateurs canadiens au cœur de notre politique culturelle.

Les Canadiens consomment plus de contenus numériques que jamais, et les créateurs et créatrices ont été à l'avant-garde du passage au numérique - en numérisant leurs œuvres, apprenant à maîtriser l'Internet et s'impliquant dans les réseaux sociaux. Or, les lois et règlements qui permettent aux créateurs de monétiser leurs œuvres et de gagner leur vie sont aujourd'hui obsolètes. Sans l'urgente attention du gouvernement, des milliers de créateurs canadiens deviendront incapables de continuer de raconter les histoires typiquement canadiennes qui sont les leurs.

« Dans un climat numérique en constante évolution où la viabilité financière des créateurs est menacée, il n'a jamais été aussi important pour le Canada de faire figure de proue dans le domaine de la réforme du droit d'auteur, et ce, non seulement pour sauver les artistes, mais pour sauver la voix du Canada », exhorte le musicien professionnel Royal Wood.    

« Les écrivains canadiens jouent un rôle important dans la création, la critique et l'évolution de la culture. Dommage que notre temps et notre travail ne soient pas mieux rémunérés! La plupart des auteurs canadiens ne se contentent pas d'écrire, mais nous devons encore faire connaître et commercialiser nos œuvres à l'aide des réseaux sociaux et d'autres technologies numériques. La grande majorité d'entre nous avons besoin de revenus complémentaires pour joindre les deux bouts. Cela veut dire que nous jonglons avec plusieurs emplois et parvenons quand même à produire des romans, des recueils de poèmes, des ouvrages de non-fiction et des nouvelles couronnés de prix », précise Farzana Doctor, auteure titulaire d'un prix littéraire Lambda. « Il ne devrait pas en être ainsi : les législateurs devraient assurer que les écrivains puissent vivre de leur métier. »

C'est en rapport avec certaines initiatives fédérales majeures en matière de politique culturelle, notamment les consultations portant sur le « contenu canadien dans un monde numérique » et l'examen quinquennal de la Loi sur le droit d'auteur prévu en 2017, que la coalition Pleins feux sur les créateurs a été formée pour attirer l'attention sur le point de vue des artistes.

Cette initiative est appuyée par les associations suivantes des industries canadiennes de la création : Music Canada, Canadian Independent Music Association (CIMA), The Writers' Union of Canada, League of Canadian Poets, Canadian Music Publishers Association, Playwrights Guild of Canada et Canadian Country Music Association.

« Nous avons vu de nos propres yeux le respect que la musique du Canada inspire ailleurs dans le monde. Le soutien que nous avons traditionnellement accordé à nos créateurs est bien reconnu lui aussi », précise Suzie Ungerleider, musicienne professionnelle (Oh, Susanna). « Mais le Canada devrait se donner un système mis à jour pour continuer de traiter les artistes équitablement, surtout à un moment où l'évolution technologique leur permet moins facilement de se voir rémunérer pour leur travail. » 

« Le passage au numérique a créé d'énormes possibilités pour les auteurs et les lecteurs canadiens, mais ces possibilités s'accompagnent de sérieux défis économiques qui doivent être surmontés à l'aide d'une politique nuancée et sensible afin de maintenir l'identité culturelle distincte du Canada et d'assurer que les Canadiens et les Canadiennes continuent d'avoir accès à des histoires canadiennes », explique John Degen, auteur et directeur général de The Writers' Union of Canada.

La liste des signataires initiaux de la présente lettre conjointe, qui compte déjà près de 1 100 noms recueillis en un temps record, devrait s'allonger maintenant que l'initiative a été lancée. Les créateurs et créatrices de partout au Canada sont invités à se joindre à Alanis Morissette, Brett Kissel, Blue Rodeo, Gord Downie, Gordon Lightfoot, Grimes, Metric, The Sheepdogs, Marie-Claire Blais, Rudy Wiebe, Guy Gavriel Kay, Sharon Pollock, Daniel David Moses, Mary Vingoe, Garth Richardson, Gary Barwin, Alice Major, Maureen Hynes et de nombreux autres créateurs canadiens et à ajouter leur nom à la lettre en se rendant sur Pleinsfeuxsurlescréateurs.ca. Aidez-nous à envoyer cet important message aux décideurs d'Ottawa.

À propos de Pleins feux sur les créateurs

Pleins feux sur les créateurs est une coalition de musiciens, auteurs, auteurs-compositeurs et autres membres de la classe créative canadienne qui a été créée pour attirer l'attention sur le point de vue des artistes dans le cadre d'importantes activités en matière de politique culturelle fédérale.

Témoignages de créateurs et créatrices

« Je suis écrivaine. Écrivaine - pas professeure, enseignante, banquière, docteure ni quelque autre professionnelle finançant ses activités littéraires à l'aide d'une source de revenu secondaire. Depuis un quart de siècle, je pratique exclusivement l'art de la narration. Ironiquement, alors que mes œuvres sont aujourd'hui plus accessibles grâce à l'Internet, la rémunération que je touche pour mon travail continue de diminuer en raison de l'érosion du droit d'auteur et de la généralisation du piratage. Dans n'importe quelle université, école secondaire ou élémentaire du pays, tout le monde, du concierge au doyen, a droit à un salaire vivable, sauf ceux-là mêmes qui fournissent le contenu pédagogique qui constitue la matière première de ces établissements. Est-ce un modèle acceptable? »
- Caroline Adderson, écrivaine

« Nous avons eu la chance de nous produire en tournée partout dans le monde et de constater que les Canadiens les plus populaires à l'étranger sont souvent des musiciens comme nous.  Nous espérons que le gouvernement du Canada reconnaît l'occasion qui lui est offerte de protéger la valeur de la musique de création canadienne pour le plus grand enrichissement de notre culture. »
Billy Talent, musiciens professionnels

« Les règles établies il y a vingt ans pour régir l'environnement numérique avaient été conçues pour dynamiser le marché numérique - comme une bénédiction pour les créateurs et pour le public. Mais la réalité est que, en l'espace d'une génération, la classe moyenne créative a virtuellement cessé d'exister. Nous demandons à la ministre Joly de rétablir l'équilibre du monde dans lequel évoluent les créateurs. Nous le leur devons. »
- Graham Henderson, président et chef de la direction, Music Canada

 « Le gouvernement devrait considérer comme une haute priorité l'adoption de politiques capables de dynamiser l'ensemble de l'écosystème de la création - y compris les artistes, les auteurs-compositeurs, les compositeurs et les équipes commerciales de propriété canadienne qui les soutiennent. Cela permettra de mieux égaliser les chances en plus d'assurer que les frais d'accès au marché ne montent pas en flèche et que tous puissent profiter d'une démarche d'élaboration de la politique culturelle « centrée sur le créateur ».
- Stuart Johnston, président de la Canadian Independent Music Association (CIMA)

« Depuis que je suis devenue musicienne professionnelle en 2001, j'ai dû m'habituer à jouer les rôles de responsable marketing, promoteur, opératrice de saisie de l'information, chauffeuse, agente de voyages, experte en réseaux sociaux et technicienne juridique afin de pouvoir gagner ma vie comme auteure/compositrice/interprète/violoniste. Telle est notre nouvelle réalité. Avec autant de cordes à notre arc, la grande question est celle de savoir où trouver le temps d'écrire et de créer de nouvelles œuvres.

En tant qu'artistes, nous sommes un élément essentiel du tissu économique et politique de notre société, mais bien plus important encore, nous sommes ceux qui osent rêver et croire. Je lance au gouvernement le défi de s'associer à nous, les créateurs, et de nous inclure au nombre des législateurs reconnus, sinon du monde, du moins de notre pays, le Canada. »
- Miranda Mulholland, musicienne professionnelle

« Chaque artiste a droit à un traitement équitable. Nous consacrons notre vie à notre métier. Le gouvernement devrait s'assurer que nos artistes, qui contribuent à faire de notre pays ce qu'il est, puissent vivre de leur travail. »
- Dougie Oliver, musicien professionnel, Cold Creek County

« Nous appuyons fermement les efforts de Manitoba Music, de la Canadian Independent Music Association, de Music Canada et d'autres parties prenantes de l'univers artistique pour exhorter le gouvernement du Canada à mettre les créateurs au cœur de la révision annoncée de sa politique culturelle. Le soutien de nos musiciens n'a jamais été aussi important qu'aujourd'hui, surtout si on songe à la récente annonce punitive des services américains de la citoyenneté et de l'immigration à l'effet qu'ils allaient augmenter substantiellement les frais de dépôt du visa I-129 que nous devons nous procurer pour partir en tournée au sud de la frontière. Nous exhortons notre gouvernement à explorer de nouvelles manières de faire et de nouvelles stratégies pour offrir des possibilités économiques aux secteurs canadiens de la culture et de la création puisqu'il s'agit de notre gagne-pain et de la façon dont nous subvenons aux besoins de notre famille. » 
- Lisa Saunders, musicienne professionnelle, Ashes and Dreams

« La Loi sur le droit d'auteur du Canada me permet de rester propriétaire de mes œuvres et de toucher un paiement lorsque d'autres les utilisent dans le cadre d'activités rémunérées. À l'ère numérique, les auteurs voient de plus en plus leurs œuvres se répandre sans leur rapporter de rémunération. Il est plus difficile de gagner sa vie, ce qui rend vraiment difficile la poursuite de la création. J'espère sincèrement que le gouvernement du Canada reconnaît l'apport substantiel des artistes créateurs au paysage culturel du Canada et qu'il fera en sorte que, grâce à une rémunération équitable, nous puissions garder la culture canadienne forte et vibrante. »
- Scott White, dramaturge/compositeur/librettiste

« Nous ne nous connaissons pas assez… Je considère que les histoires que nous partageons les uns avec les autres - au sujet de nous-mêmes ou de nous autres - sont les seules capables de nourrir notre imaginaire parce que seules les histoires que nous nous racontons mutuellement peuvent faire de nous une société, une nation et un peuple canadien authentique. »
- Rudy Wiebe, auteur, lauréat d'un prix littéraire du gouverneur général à deux reprises. Officier de l'Ordre du Canada.

SOURCE Pleins feux sur les créateurs

Bas de vignette : "Pleins feux sur les créateurs (Groupe CNW/Pleins feux sur les créateurs)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20161129_C8414_PHOTO_FR_827297.jpg

Renseignements : Corey Poole, Music Canada, cpoole@musiccanada.com, +1 (647) 808-7359; John Degen, The Writers' Union of Canada, jdegen@writersunion.ca, +1 (416) 559-0528; Jonathan MacKenzie, CIMA, jonathan@cimamusic.ca, +1 (416) 485-3152, poste 223

Profil de l'entreprise

Pleins feux sur les créateurs

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.