Une gestion des risques prenant appui sur des valeurs solides s'impose pour rétablir la confiance à l'égard des banques à l'échelle mondiale

Le président et chef de la direction de la Banque Scotia, Rick Waugh, prend la parole au Economic Club of Canada

TORONTO, le 18 sept. 2012 /CNW/ - Les clients et les banques ont les mêmes objectifs en commun : un système financier sûr et efficace qui soutient une économie vigoureuse, a aujourd'hui affirmé Rick Waugh, président et chef de la direction de la Banque Scotia, au Economic Club of Canada. « Pour que les banques puissent aider les économies à croître, elles doivent être prêtes à assumer une certaine part de risques. C'est dans la façon dont elles gèrent ces risques et dont nous trouvons cet équilibre qui fait toute la différence et qui détermine le succès ou l'échec de nos initiatives. »

Selon M. Waugh, l'économie mondiale demeure en difficulté, et le secteur financier dans son ensemble a assumé une bonne part des responsabilités pour les événements des quelques dernières années. « Bien honnêtement, c'est frustrant », a-t-il dit, « parce que les très récentes erreurs publiques commises par quelques banques donnent aux consommateurs l'impression que les banques en général n'ont tiré aucune leçon de la crise financière, alors que cela ne reflète pas du tout la réalité. »

M. Waugh a ajouté qu'en plus des exigences imposées par les organismes de réglementation, le secteur bancaire mondial a, de son propre chef, fait des progrès notables depuis la crise en matière de restauration de capital et d'amélioration de la gestion des risques. « Plus que jamais, il est important que les banques regagnent et préservent la confiance des clients et tiennent compte de leur apport pour croître et prospérer financièrement. La raison première de l'existence des banques est d'aider les clients à mener à bien leurs transactions financières en toute sécurité et confiance - nous ne devons jamais oublier cela. »

M. Waugh a dit que la gestion des risques ne se résume pas à des modèles ou à des règles. Il a précisé, « l'élément humain - la culture de l'organisation - nos valeurs et nos relations avec la clientèle - jouent un rôle essentiel. Un des principaux éléments de la gestion des risques est l'instauration d'une culture du risque robuste, où le ton est donné au sommet, et l'intégration de cette culture dans toute l'organisation. » Il a poursuivi en disant, « c'est là que les valeurs prennent toute leur importance, parce que les décisions sont rarement tranchées - et nous nous fions sur notre formation, nos valeurs et notre culture pour prendre les bonnes décisions. »

Le secteur financier joue depuis longtemps un rôle proactif dans l'amélioration de la gestion des risques, et les décideurs et les superviseurs canadiens y occupent une place de premier plan. M. Waugh a énuméré différentes mesures nouvellement adoptées dans le domaine de la gestion des risques qui commencent à produire des résultats tangibles, notamment le rôle accru des conseils d'administration dans presque chaque aspect de la gestion des risques, le rôle élargi des chefs de la gestion du risque et leur sphère de responsabilité de plus en plus étendue.

Au sujet des pratiques de gestion des risques, M. Waugh a dit : « Notre approche face à la gestion des risques est enracinée dans les forces du système canadien, le plus solide au monde. Elle s'appuie sur des principes plutôt que sur des règles, une supervision et des politiques gouvernementales rigoureuses, une appréciation commerciale avisée et une gestion des risques de qualité. Une telle approche favorise des banques solides et stables, affichant une rentabilité soutenue - la meilleure défense contre les crises à venir - et, plus important encore, mieux outillées pour servir leur clientèle durant un ralentissement économique prolongé. »

M. Waugh a affirmé qu'à la Banque Scotia, « la prudence en matière de gestion des risques et d'appétit pour le risque fait partie de la stratégie en cinq points que nous mettons en pratique depuis plusieurs années. Ce principe a toujours fait la force de notre banque, nous y adhérons depuis le début - et il demeure un élément très important de notre marque, surtout sur les marchés internationaux. Notre organisation tout entière, de notre structure jusqu'à nos valeurs, est axée sur la gestion des risques. »

« Pour la Banque Scotia, cela commence par notre modèle de gestion très diversifié et judicieusement équilibré. Nos activités sont réparties à parts égales entre le Canada et les pays à l'étranger, et nos quatre secteurs d'activité sont mieux répartis que n'importe lequel de nos pairs. La diversification est un gage de stabilité. » De plus, M. Waugh a dit que la Banque Scotia maintient des niveaux de capitaux élevés, nettement supérieurs aux minimums réglementaires, elle entretient des liens de longue date avec la clientèle, et ses valeurs fondamentales - respect, intégrité, détermination, perspicacité et dynamisme - sous-tendent toutes ses activités.

« Si nous voulons venir à bout des défis énormes qui se profilent à l'horizon - rétablir la stabilité, stimuler la création d'emplois et assurer une forte croissance économique mondiale, il faudra que toutes les parties continuent à déployer des efforts, à dialoguer et à collaborer. »

M. Waugh a conclu en affirmant : « Des progrès énormes ont été faits par les institutions financières en vue de corriger les erreurs du passé et de bâtir un système financier mondial plus solide, plus sûr et plus résilient, capable d'appuyer et de stimuler la croissance économique. » Il a poursuivi en disant : « C'est à nous, les dirigeants de nos organisations, de donner le ton. Le leadership ne se résume pas à prendre des décisions importantes; il s'agit d'inculquer au quotidien le type de comportement que vous souhaitez voir votre organisation adopter - de donner l'exemple - et d'obliger les autres à faire de même. »

La Banque Scotia est l'une des principales institutions financières en Amérique du Nord et la plus internationale des banques canadiennes. Forts de leur effectif de plus de 81 000 employés, la Banque Scotia et ses filiales comptent environ 19 millions de clients dans plus de 55 pays. La Banque Scotia offre une large gamme de produits et de services aux particuliers, aux petites et moyennes entreprises, aux grandes entreprises, ainsi que des services de banque d'investissement. L'actif de la Banque Scotia s'établit à 670 milliards de dollars (au 31 juillet 2012). Les actions de la Banque Scotia sont cotées en bourse à Toronto (BNS) et à New York (BNS). Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web de la Banque à l'adresse www.banquescotia.com.

SOURCE : Banque Scotia

Renseignements :

Andrew Chornenky, 416-866-4826, ou andrew.chornenky@scotiabank.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.