Une étude révèle que seulement 30 % des Canadiens s'attendent à être définitivement à la retraite à 66 ans

L'indice canadien de report de la retraite 2012 de la Financière Sun Life indique également que de plus en plus de Canadiens prévoient prendre une retraite progressive en travaillant à temps partiel ou à la pige

MONTRÉAL, le 22 févr. 2012 /CNW/ - Le visage de la retraite au Canada est en train de changer : selon l'indice annuel canadien de report de la retraite de la Financière Sun Life, dont les résultats sont publiés aujourd'hui, seulement trois Canadiens sur dix prévoient prendre définitivement leur retraite à 66 ans. L'indice a également révélé une tendance à la hausse : 48 % des Canadiens prévoient prendre une retraite progressive en travaillant à temps partiel ou à la pige. Bon nombre d'entre eux sont de plus en plus préoccupés par la situation économique actuelle et se demandent s'ils pourront épargner suffisamment d'argent.

«Les attentes des Canadiens à l'égard de la retraite changent. Ils sont nombreux à prévoir travailler plus longtemps, et près de la moitié d'entre eux s'attendent à prendre leur retraite de façon progressive», souligne Isabelle Hudon, présidente de la FSL Québec. «Ces résultats ne sont pas surprenants si on tient compte de l'instabilité économique actuelle, de l'accroissement du taux d'endettement des consommateurs, de l'augmentation des coûts des soins de santé, de l'espérance de vie accrue et du manque de planification. Nous avons également constaté que certains Canadiens croient qu'ils devront travailler plus longtemps pour être en mesure de payer leurs dépenses courantes.»

Parmi les Canadiens qui s'attendent à continuer de travailler après 65 ans, l'âge habituel de départ à la retraite, 61 % disent qu'ils le feront parce qu'ils le doivent, et seulement 39 % parce qu'ils le souhaitent. L'indice a également permis de constater que, parmi les Canadiens qui prévoient prendre une retraite progressive :

  • 43 % s'attendent à commencer à le faire entre 60 et 65 ans, en travaillant à temps partiel ou à la pige avant d'arrêter complètement de travailler.
  • 21 % prévoient commencer à le faire entre 50 et 59 ans.
  • 8 % prévoient commencer à le faire entre 66 et 70 ans.

«La retraite progressive intéresse de plus en plus de gens depuis quelques années», affirme Ian Markham, chef canadien de l'innovation en matière de retraite chez Towers Watson. «Les baby-boomers envisagent cette option comme une façon de prolonger leur carrière, de rembourser certaines dettes et de faire en sorte que le passage à la retraite se fasse en douceur. En disposant d'un revenu supplémentaire pendant cette période de transition, les Canadiens profitent d'une protection financière additionnelle - et nous croyons qu'il s'agit d'un aspect de plus en plus important dans l'économie d'aujourd'hui.»

La situation économique actuelle préoccupe beaucoup les Canadiens : près de la moitié (47 %) d'entre eux affirment qu'ils sont inquiets des dettes qu'ils auront à la retraite. L'endettement des consommateurs a également une incidence sur la planification de la retraite : 44 % des Canadiens disent que le remboursement des dettes est leur priorité absolue; ils sont beaucoup plus nombreux que ceux dont la priorité est l'épargne en vue de la retraite (20 %).

Les Canadiens vivent également plus longtemps. Selon Statistique Canada, l'espérance de vie moyenne des Canadiens âgés de 65 ans est de 20 ans, et les femmes vivent encore plus longtemps que les hommes. Statistique Canada prévoit également de quelque 17 000 Canadiens pourraient atteindre l'âge de 100 ans au début des années 2030. Les Canadiens devront prendre en compte cette longévité accrue dans leurs plans pour la retraite et envisager le fait qu'ils ne disposeront d'aucun revenu d'emploi pendant 20 ans en moyenne, voire même pendant 30 ans ou plus dans certains cas.

«Les Canadiens vivent mieux et travaillent plus longtemps», souligne Moses Znaimer, président de la CARP, association canadienne comptant près de 350 000 membres et œuvrant à la promotion d'une nouvelle vision du vieillissement. Ce n'est un secret pour personne, ma devise est la même depuis longtemps : la meilleure façon d'avancer, c'est d'aller de l'avant. Pour les «zoomers», il peut être avantageux de continuer à travailler après l'âge traditionnel de départ à la retraite, autant sur un plan personnel que financier. Nous continuerons de travailler avec la Financière Sun Life, partenaire recommandé exclusif de la CARP dans le domaine des services financiers, afin de pouvoir offrir à nos membres le soutien dont ils ont besoin pour créer un plan qui leur donne le choix entre prendre leur retraite et continuer de travailler.»

Lorsqu'on a demandé aux répondants l'âge auquel ils devaient commencer à épargner en vue de la retraite, ils ont répondu en moyenne à 24 ans. Il peut être avantageux de commencer plus tôt et d'avoir un plan financier.

L'étude a également montré que les Canadiens qui bénéficient du soutien d'un conseiller ou d'un plan financier sont plus convaincus d'avoir suffisamment de revenu à la retraite et sont plus susceptibles d'être satisfaits de leur niveau actuel d'épargne-retraite : 55 % des Canadiens qui font affaire avec un conseiller financier se disent satisfaits de leur épargne-retraite, contre seulement 28 % de ceux qui ne font pas affaire avec un conseiller.

Écoutez Isabelle Hudon, présidente de la Sun Life pour le Québec, parler des Canadiens qui continuent de travailler par nécessité.

Pour plus d'information au sujet de l'indice canadien de report de la retraite 2012, rendez-vous à l'adresse www.sunlife.ca/reportdelaretraite. Pour en savoir plus sur la retraite, visitez SimplementBrillant.ca.

Méthodologie
Il s'agit de quelques-unes des conclusions d'une étude menée en ligne par Ipsos Reid pour le compte de la Financière Sun Life entre le 29 novembre et le 12 décembre 2011.

Ipsos Reid a effectué ce sondage en ligne auprès de 3 701 travailleurs canadiens âgés de 30 à 65 ans, au moyen de son panel en ligne canadien. Ipsos a établi l'échantillon selon la méthode des quotas pondérés et s'est assuré que sa composition reflétait celle de la population adulte selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif.

Les résultats d'un sondage ayant un échantillon probabiliste non pondéré de cette taille et un taux de réponse de 100 % auraient une marge d'erreur estimée de ± 1,6 point de pourcentage, 19 fois sur 20, par rapport à ce qu'ils auraient été si l'ensemble des Canadiens adultes avaient été sondés. La marge d'erreur est plus élevée à l'intérieur des régions et pour d'autres sous-groupes de la population sondée. D'autres sources d'erreur peuvent toucher les enquêtes par sondage, notamment les changements de méthodologie, les erreurs de couverture et les erreurs de mesure.

À propos de la Financière Sun Life

La Financière Sun Life, qui a été constituée en 1865, est une organisation de services financiers de premier plan à l'échelle internationale qui offre aux particuliers et aux entreprises une gamme diversifiée de services et de produits dans les domaines de l'assurance et de la constitution de patrimoine. Avec ses partenaires, la Financière Sun Life exerce aujourd'hui ses activités dans d'importants marchés du monde, notamment au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande, à Hong Kong, aux Philippines, au Japon, en Indonésie, en Inde, en Chine et aux Bermudes. Au 31 décembre 2011, l'actif total géré des compagnies du groupe Financière Sun Life s'élevait à 466 milliards de dollars CA. Pour plus de renseignements, veuillez visiter le site www.sunlife.com.

Les actions de la Financière Sun Life inc. sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX), à la Bourse de New York (NYSE) et à la Bourse des Philippines (PSE) sous le symbole «SLF».

Note à l'intention des rédacteurs : Tous les montants sont en dollars canadiens.

SOURCE Financière Sun Life inc.

Renseignements :

Renseignements pour les médias :

Hélène Soulard
Directrice, communications
Financière Sun Life
Tél.: 514-866-3589
Cell.: 514-241-5206
helene.soulard@sunlife.com

Marie-Christine Éthier
Spécialiste, relations publiques
Financière Sun Life
Tél.: 514-866-3361
Cell.: 514-247-8512 
marie-christine.ethier@sunlife.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.