Une étude réalisée en Ontario souligne les bienfaits du laser pour le traitement de l'hypertrophie de la prostate

Le traitement au laser est tout aussi efficace que la chirurgie, moins effractif et moins coûteux.

TORONTO, le 26 nov. 2013 /CNW/ - Une étude réalisée en Ontario et publiée dans le Journal de l'Association des urologues du Canada et Qualité des services de soins Ontario (QSSO), fournit de nouvelles preuves que le traitement au laser est tout aussi efficace que la chirurgie pour le traitement des problèmes urinaires provoqués par l'hypertrophie non cancéreuse de la prostate.

À mesure que la taille de la prostate augmente, phénomène aussi appelé hyperplasie prostatique bénigne, les hommes peuvent souffrir d'un grand nombre de problèmes urinaires, y compris un blocage complet. La fréquence du problème augmente avec l'âge. La moitié des hommes de plus de 60 ans verront la taille de leur prostate augmenter, ce pourcentage étant de 90 % chez ceux de plus de 85 ans.

Depuis 1930, le problème est traité par voie chirurgicale en retirant une partie de la prostate à l'aide d'un instrument spécial que l'on fait passer par le pénis afin d'éliminer ce qui crée l'obstruction et de permettre à l'urine de couler plus librement et à la vessie de se vider complètement. Outre la douleur, la chirurgie comporte un certain nombre de risques et d'effets secondaires.

Dorénavant, il existe une nouvelle méthode qui fait appel au laser. La nouvelle technique, appelée vaporisation photosélective de la prostate (VPP), est une solution de rechange novatrice, sans épanchement sanguin, moins effractive et relativement indolore à la chirurgie traditionnelle. Comme il fallait déterminer si cette nouvelle méthode est aussi efficace, QSSO a commandé une étude de la VPP échelonnée sur deux ans.

« L'étude a permis de découvrir que la VPP est tout aussi efficace que la chirurgie, nécessite un séjour moins long à l'hôpital et produit des taux de complications postopératoires moins élevés », a déclaré l'un des auteurs de l'étude, le Dr Paul Whelan, urologue au Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton, en Ontario. « C'est l'une des avancées les plus importantes que je connaisse pour le traitement de l'hyperplasie prostatique bénigne. »

L'évaluation sur le terrain a été menée par l'institut de recherche Programs for Assessment of Technology in Health (PATH), un élément important de l'équipe de recherche du Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton. Trois hôpitaux ontariens, y compris le Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton, y ont collaboré en fournissant des patients pour l'étude. Le GreenLightMC HPS-120 utilisé pour l'étude a été prêté par l'American Medical Systems.

« L'étude a permis de découvrir que la VPP semblait procurer des bienfaits cliniques similaires ou supérieurs à ceux de la chirurgie traditionnelle, à moindre coût pour le système de santé », a déclaré le DLeslie Levin, vice-président de la Direction de l'analyse des données et des normes de QSSO. « En se fondant sur des données probantes, le Comité consultatif ontarien des technologies de la santé de QSSO a recommandé que l'on considère la VPP comme étant une solution de rechange à la chirurgie. Cette modification pourrait se traduire par de meilleures expériences et de meilleurs résultats pour les patients, tout en libérant des lits pour les patients hospitalisés et des fonds importants qui pourraient être utilisés à d'autres fins. »

Autres renseignements :

À propos de Qualité des services de santé Ontario
Qualité des services de santé Ontario travaille en partenariat avec le système de santé de l'Ontario afin d'améliorer la prestation des soins, de produire de meilleurs résultats pour la population et d'optimiser les ressources. Le mandat conféré à Qualité des services de santé Ontario en vertu de la Loi de 2010 sur l'excellence des soins pour tous est de surveiller la qualité du système de santé et d'en rendre compte à la population de l'Ontario, d'appuyer l'amélioration continue de la qualité et de prôner des soins de santé reposant sur des preuves scientifiques exemplaires. Qualité des services de santé Ontario est un organisme autonome qui relève du gouvernement de l'Ontario. Visiter www.hqontario.ca/accueil pour plus de détails.

À propos de l'institut de recherche Programs for the Assessment of Health in Technology (PATH)
L'institut de recherche Programs for Assessment of Technology in Health (PATH) a été créé en 2003 et ses locaux se trouvent au Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton. Il est en outre étroitement affilié à l'Université McMaster. L'institut de recherche PATH mène des évaluations fondées sur des données probantes de l'efficacité et de l'efficience des technologies de soins de santé nouvelles et existantes et fait la promotion de ces évaluations. L'institut de recherche PATH possède une expertise approfondie en matière d'examens de la documentation, de synthèse des données probantes, de biostatistique, d'évaluation économique, d'établissement des coûts, d'analyse des répercussions sur les budgets, de modélisation analytique décisionnelle, d'analyse des politiques, d'analyse des répercussions sur les systèmes de santé, ainsi que de techniques du transfert de la recherche et des connaissances aux fins d'élaboration de nouvelles politiques. L'institut de recherche PATH contribue de manière importante aux prises de décisions stratégiques aux échelons provincial et national et participe très activement aux travaux de recherche collaborative avec les milieux universitaire, gouvernemental, clinique et industriel aux échelons national et international.

À propos du Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton
Le Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton est un chef de file régional en soins axés sur le patient offrant des soins actifs, de la recherche, de la formation ainsi que des programmes de sensibilisation communautaires et internationaux dans l'ensemble de son réseau. Fondé en 1890 par les Sisters of St. Joseph, le Centre St-Joseph s'étend à trois campus spécialisés dans la région métropolitaine de Hamilton (le campus Charlton Campus, le campus West 5th et le campus de la rue King), la St. Joseph's Villa à Dundas offrant des soins de longue durée et le St. Joseph's Home Care, des soins personnalisés à domicile dans toute la région. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton, veuillez consulter le site www.stjoes.ca.

SOURCE : Qualité des services de santé Ontario

Renseignements :

Relations avec les médias:

Neil McMullin I Spécialiste principale, Communications (I), Qualité des services de santé Ontario, Toronto I
Tél. : 416 323-6868, poste 163 I Courriel : neil.mcmullin@hqontario.ca

Pour obtenir une entrevue avec le Dr Paul Whelan, veuillez communiquer avec :

Megan Bieksa | Spécialiste principale, Médias et enjeux stratégiques
Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton | Tél. : 905 522-1155, poste 33037 | Cell. : 905 975-2944 | Courriel : mbieksa@stjoes.ca | Twitter : @STJOESHAMILTON


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.