Une étude menée au Nouveau-Brunswick révèle que l'approche Logement d'abord est efficace pour endiguer l'itinérance en milieu rural et dans de petits centres urbains

Chez Soi produit des résultats concrets selon des leaders en santé mentale canadiens

MONCTON, NB, le 27 mai 2014 /CNW/ - La Commission de la santé mentale du Canada a dévoilé aujourd'hui les conclusions d'une nouvelle étude qui illustre l'efficacité de l'approche Logement d'abord quand il s'agit d'endiguer l'itinérance dans la population atteinte de troubles mentaux vivant en milieu rural ou dans de petits centre urbains.

« Le succès universel de l'approche Logement d'abord pour l'ensemble du projet Chez Soi prouve qu'il s'agit d'une stratégie gagnante pour lutter contre l'itinérance chez les personnes atteintes de troubles mentaux, a déclaré Louise Bradley, directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada. En particulier, l'étude menée à Moncton montre qu'elle est efficace en milieu rural et dans de petits centres urbains, soit dans des contextes différents de ceux des grandes villes. Mettre en place des solutions inédites comme celle-ci fait partie intégrante du mandat de la Commission. »

Le projet Chez Soi a vu le jour en 2008 par suite d'un investissement de 110 millions de dollars de la part du gouvernement du Canada. Il a été mis en œuvre à Vancouver, Winnipeg, Toronto, Montréal et Moncton. Plus de 2 000 personnes en situation d'itinérance éprouvant des troubles mentaux ont été suivies durant deux ans, dont 201 à Moncton.

« Notre gouvernement est fier d'assurer les investissements nécessaires à la mise en œuvre de projets véritablement novateurs tels que le projet de recherche Chez Soi, le plus important du genre à travers le monde. Grâce à celui-ci, nous savons dorénavant que l'approche Logement d'abord met rapidement fin à l'itinérance et constitue un investissement financier judicieux qui peut s'avérer très rentable », a ajouté la ministre d'État au développement social, Candice Bergen.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick continuera à financer les initiatives de type Logement d'abord grâce à un investissement de 1,33 millions en services, notamment en offrant une aide continue à la location de logements pour les individus qui ont participé au projet Chez Soi et au développement d'un équipe de suivi intensif dans le milieu offrant des services flexibles dans la région de Moncton. Cette équipe offrira des services communautaires et du soutien aux personnes ayant de graves problèmes de santé mentale, dont celles ayant été logées dans le cadre du projet Chez Soi.

« Les conclusions dévoilées aujourd'hui font état d'un excellent exemple de coopération au sein du gouvernement provincial. Elles prouvent aussi qu'il est possible, quand on travaille de concert, de soutenir des initiatives importantes telles que le projet Chez Soi réalisé à Moncton, a précisé le premier ministre de la province, David Alward. En unissant leurs efforts pour viser le succès, les partenaires pourront éradiquer l'itinérance dans la population du Nouveau-Brunswick atteinte de maladie mentale. »

Les principales conclusions de l'étude sont les suivantes :

  • La stabilité résidentielle des participants au cours de l'étude de deux ans a été démontrée
  • L'approche est efficace en milieu rural et dans de petits centres urbains
  • L'hébergement dans des logements supervisés par des pairs aidants, mesure mise en place à Moncton pour une clientèle locale, s'avère efficace chez les participants ayant des besoins particuliers

Chaque année, au moins 200 000 Canadiens sont sans-abri et, chaque jour, on en dénombre 30 000 qui dorment dans la rue. Au Canada, l'itinérance engendre des coûts annuels s'élevant à 7 milliards de dollars. En 2011, on a estimé qu'à Moncton plus de 700 personnes étaient sans-abri et ont été hébergées en refuge.

« L'approche Logement d'abord est bienvenue à Moncton. Certains participants sont retournés aux études et d'autres ont appris à gérer un budget. Le taux de consommation de substances illicites a aussi chuté. De plus, pour chaque tranche de 10 dollars investie, on a enregistré des économies de 7,75 dollars dans les services sociosanitaires et de justice », a conclu le député de Moncton-Riverview-Dieppe, Robert Goguen.

Les conclusions de l'étude menée à Moncton figurent à l'adresse. Afin d'aider d'autres collectivités du Nouveau-Brunswick et d'ailleurs au pays qui souhaiteraient mettre en œuvre des services de type Logement d'abord, un guide a été élaboré à partir des conclusions du projet Chez Soi et d'autres programmes similaires mis en place au Canada. Ce guide servira à planifier et à mettre en œuvre des programmes de type Logement d'abord efficaces au Canada. Une première version sera mise en ligne en juin 2014 sur les sites de la Commission de la santé mentale du Canada et de l'organisme Homeless Hub.


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA
La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des partenaires pour changer l'attitude de la population canadienne à l'égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada. Ensemble, nous suscitons le changement.

www.commissionsantementale.ca | strategie.commissionsantementale.ca

Abonnez-vous à notre infolettre

Les vues exprimées aux présentes sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.

La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.

SOURCE : Commission de la santé mentale du Canada

Renseignements : Personne-ressource pour les médias : Patti Robson, directrice des affaires publiques, Commission de la santé mentale du Canada, Cellulaire : 1-613-282-1573, probson@commissionsantementale.ca; Jesse Robichaud, service des communications, Bureau du Premier ministre, 506-453-2144

LIENS CONNEXES
www.mentalhealthcommission.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.