Une étude de BMO sur les prêts hypothécaires: les Canadiens devraient-ils
choisir les taux fixes ou les taux variables?

MONTRÉAL, le 23 oct. /CNW/ - Chaque acheteur de maison se pose toujours la même question : devrait-il opter pour un prêt hypothécaire à taux fixe ou à taux variable? Une nouvelle étude publiée aujourd'hui par la Direction des études économiques de BMO contient des suggestions fort intéressantes pour aider les consommateurs à prendre des décisions judicieuses.

"Il devient de plus en plus complexe et important d'évaluer les avantages réciproques des prêts hypothécaires à long terme à taux fixe et des prêts à taux variable, a déclaré Doug Porter, économiste en chef délégué, BMO Marchés des capitaux. Les taux à court terme sont extrêmement bas et ils vont sans doute augmenter au cours de la prochaine année."

Selon l'étude de BMO, dans 82 % des cas au cours des 30 dernières années, il était financièrement plus avantageux pour les emprunteurs d'opter pour un prêt hypothécaire à taux variable. M. Porter fait cependant remarquer que dans la conjoncture actuelle, il faut examiner un certain nombre de facteurs avant de faire l'hypothèse qu'un taux variable serait nettement préférable :

    
    -   Au Canada, les taux d'intérêt suivent une tendance à long terme
        décroissante depuis le début des années 1980.
    -   Le taux du financement à un jour de la Banque du Canada ne peut plus
        descendre plus bas, de sorte que les taux variables ne baisseront
        plus. À compter de maintenant, les surprises ne pourront être que des
        hausses.
    -   Les taux fixes n'ont été avantageux qu'au cours de deux périodes
        récentes : à la fin des années 1970 et à la fin des années 1980. Dans
        les deux cas, c'était à la veille d'une période de taux d'intérêt à
        la hausse, comme maintenant.

    Les arguments en faveur d'un taux fixe
    

Un prêt hypothécaire ordinaire à taux fixe peut atténuer certains risques. Même si l'inflation n'a pas été un problème depuis 1991, il y a un risque d'une hausse soudaine de l'inflation dans un contexte où les banques centrales maintiennent les taux d'intérêt à des taux historiquement bas et où les déficits publics atteignent des niveaux records. La Banque du Canada pourrait être forcée de hausser fortement les taux d'intérêt, ce qui pousserait les taux hypothécaires variables à la hausse mais n'aurait aucune répercussion sur les Canadiens qui ont un prêt à taux fixe. En outre, les taux fixes sont attirants en ce moment, puisque les taux à court terme ont déjà atteint un point où ils ne pourront plus descendre.

Les arguments en faveur d'un taux variable

L'avantage des taux hypothécaires variables, c'est qu'à la longue, ils ont constamment été moins coûteux. En outre, la possibilité d'une hausse de l'inflation demeure faible en ce moment, ce qui atténuera probablement la tension sur les prix l'an prochain et pendant une bonne partie de 2011. De plus, la montée en flèche du dollar canadien exerce une pression à la baisse sur les prix, ce qui atténue le besoin à court terme de hausser les taux pour la Banque du Canada. Bloquer le taux de son prêt hypothécaire comporte également un certain risque, car les taux fixes pourraient baisser si l'économie performait moins bien que prévu. Et même si les taux commencent à monter, les Canadiens pourront toujours bloquer leur taux plus tard.

Le verdict

La décision dépend de chaque emprunteur. Pour ceux qui ne bénéficient pas d'une grande souplesse financière - comme les acheteurs d'une première maison et ceux qui se trouveraient en difficulté en cas de hausse des taux d'intérêt - il pourrait valoir la peine de payer un peu plus afin de bénéficier de la certitude du montant de leurs versements grâce à un taux fixe. Il existe également un scénario plausible, selon lequel les taux fixes pourraient bien s'avérer moins chers en ce moment. Cependant, la Direction des études économiques de BMO croit qu'il est plus probable que la situation économique et la tendance des taux d'intérêt vont, en fin de compte, continuer à favoriser légèrement l'option des taux variables. C'est particulièrement vrai si on tient compte des taux variables offerts, comme le taux de 2,25 % offert actuellement par BMO pour un prêt hypothécaire de cinq ans à taux variable.

"La chose la plus importante qu'un propriétaire actuel ou un acheteur de première maison devrait faire, c'est de discuter de sa situation avec un spécialiste des prêts hypothécaires et de prendre une décision en se basant sur l'étape à laquelle il en est rendu dans sa vie et sur sa situation particulière, a déclaré Jane Yuen, directrice principale, Prêts hypothécaires, BMO Banque de Montréal. Donc, venez dans une succursale ou communiquez avec un spécialiste des prêts hypothécaires, afin de choisir le type de prêt hypothécaire qui vous convient le mieux à cette étape de votre vie."

Le texte complet de l'étude de BMO peut être lu dans la section Focus du site www.bmocm.com/economics.

SOURCE BMO BANQUE DE MONTREAL

Renseignements : Renseignements: Requêtes médias: Ronald Monet, Montréal, (514) 877-1873, ronald.monet@bmo.com; Peter Scott, Toronto, (416) 867-3996, PeterE.Scott@bmo.com; Laurie Grant, Vancouver, (604) 665-7596, laurie.grant@bmo.com; Internet: www.bmo.com

Profil de l'entreprise

BMO BANQUE DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme

BMO Groupe financier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.