Une entente décevante pour les intervenantes en petite enfance

MONTRÉAL, le 23 févr. 2016 /CNW Telbec/ - La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) est déçue de l'entente survenue entre le gouvernement du Québec et les associations de CPE concernant les compressions dans le réseau public de la petite enfance.

« Malgré la bonification de l'allocation transitoire, ce que cette entente confirme, c'est que les compressions de 120 millions de dollars auront tout de même lieu à court terme. Les libéraux ont déjà coupé 230 millions dans le réseau de la petite enfance depuis 2013-2014. Cette nouvelle vague de compressions va assurément affecter les services aux enfants », se désole la première vice-présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

Un manque de confiance déplorable

La FIPEQ-CSQ trouve regrettable que le gouvernement n'ait pas profité de la mobilisation des derniers mois pour revoir ses positions en matière de petite enfance, plutôt que de foncer droit devant une nouvelle vague de coupes.

« Le réseau public québécois a prouvé sa qualité supérieure aux garderies privées et est immensément populaire chez les parents québécois. Pourtant, le seul choix que le gouvernement libéral nous donne par rapport au réseau public, c'est entre des compressions monstres ou des compressions gigantesques. Ça démontre un manque de confiance flagrant et déplorable dans la politique familiale dont le Québec s'est doté », ajoute Valérie Grenon.

Privatisation à petit feu

Cette nouvelle vague de compressions s'ajoute aux nombreuses autres mesures néfastes récentes pour la petite enfance québécoise, notamment la modulation des frais de garde.

« Les garderies privées n'ont ni les standards de qualité, ni les standards de sécurité des CPE ou des services de garde en milieu familial régis et subventionnés. Pourtant, le gouvernement libéral multiplie les mesures visant à pousser les enfants vers celles-ci, au détriment de leur développement à long terme. C'est mauvais pour les enfants, mauvais pour les parents, et surtout, mauvais pour l'avenir du Québec », explique Valérie Grenon.

Des éducatrices de qualité

Si le réseau des CPE est autant reconnu par les parents québécois, c'est en grande partie en raison du travail exceptionnel des intervenantes en petite enfance qui y œuvrent. Ce personnel qualifié et apprécié risque de faire les frais des nouveaux barèmes de financement qu'entend imposer Québec.

« Il ne faut pas que cette entente se fasse au détriment des conditions de travail des intervenantes en petite enfance. Pour tout projet en ce sens, le gouvernement va nous trouver sur sa route », conclut Valérie Grenon.

Profil de la FIPEQ-CSQ

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) représente 11 700 responsables de garde en milieu familial et près de 2 400 éducatrices dans les installations des CPE. Elle est l'organisation syndicale la plus représentative dans le secteur de la petite enfance au Québec.

Twitter : @csq_centrale

 

SOURCE FEDERATION DES INTERVENANTES EN PETITE ENFANCE DU QUEBEC (FIPEQ-CSQ)

Renseignements : Christopher Young, Conseiller aux communications, FIPEQ-CSQ, Téléphone : 514 378-5933, Courriel : young.christopher@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.