Une enquête de Morneau Shepell montre que les salaires devraient augmenter de 2,8 pour cent en 2015

L'enquête annuelle sur la rémunération et les tendances en ressources humaines indique que les employeurs sont plus optimistes à l'égard de l'année qui vient

TORONTO, le 7 août 2014 /CNW/ - D'après l'enquête annuelle sur la rémunération et les tendances en ressources humaines de Morneau Shepell, les employeurs canadiens s'attendent à voir les salaires augmenter en moyenne de 2,8 pour cent en 2015. Il s'agit d'une légère hausse par rapport à l'augmentation moyenne de 2,6 pour cent prévue pour 2014. Cette moyenne tient compte des gels anticipés et exclut les provisions prévues aux fins de rajustements spéciaux ou promotionnels.

« Les employeurs sont relativement optimistes quant à l'année à venir, affirme monsieur Michel Dubé, directeur au sein du groupe de Services-conseils en rémunération de Morneau Shepell. Les employeurs qui prévoient une augmentation appréciable des revenus, des budgets d'exploitation et des effectifs sont quatre fois plus nombreux que ceux qui prévoient une réduction. Malgré leur optimisme, les employeurs se montrent tout de même prudents quant aux augmentations salariales qu'ils accordent, ce qui est probablement attribuable aux pressions moindres exercées par la concurrence dans un contexte où le taux de chômage est relativement élevé et où le taux d'inflation est faible. »

 L'enquête montre que des augmentations salariales plus élevées que la moyenne sont prévues dans quelques secteurs. Le secteur minier, pétrolier et gazier s'attend à des augmentations salariales moyennes de 3,4 pour cent, une baisse par rapport aux augmentations salariales moyennes de 3,9 pour cent prévues l'an dernier.

Les augmentations salariales dans les services professionnels, scientifiques et techniques seront plus élevées que les normes nationales, s'établissant en moyenne à 3,0 pour cent, en raison de la concurrence accrue pour l'embauche de candidats compétents dans ce secteur.

Des augmentations moyennes moins élevées sont escomptées dans certains secteurs industriels aux prises avec une situation économique plus difficile, par exemple le commerce de gros et de détail. Les augmentations salariales moyennes ne devraient y atteindre que 2,4 pour cent.

« En raison de budgets salariaux serrés, les organisations investiront dans des programmes qui contribuent à améliorer l'engagement et la productivité, souligne monsieur Randal Phillips, vice-président exécutif et chef du service à la clientèle chez Morneau Shepell. Environ la moitié des répondants ont affirmé qu'en 2015, ils accorderont la priorité à l'amélioration des communications relatives à leurs programmes de rémunération globale, de leurs programmes de formation et de perfectionnement, ainsi que de la santé et du mieux-être au travail. »

Les entreprises ont défini un certain nombre de priorités spécifiques, notamment une meilleure santé mentale au travail. En effet, les problèmes de santé mentale au travail constituent la principale cause des congés de maladie et de l'invalidité, et ils préoccupent de plus en plus les entreprises. Le Conference Board du Canada estime que la maladie mentale coûte aux employeurs plus de 20 milliards de dollars par année. L'enquête a permis de constater que près de 50 pour cent des employeurs ont affirmé avoir offert de la formation sur la santé mentale à leurs gestionnaires ou avoir l'intention de mettre en place ce type de formation dans les 12 à 18 prochains mois.

Pour financer ces programmes de formation, les organisations chercheront également des moyens de réduire les coûts et de gagner en efficacité. Elles cibleront principalement la réduction des coûts des congés de maladie et de l'invalidité, et la réduction des coûts associés aux régimes de retraite et d'assurance collective.

En ce qui a trait aux employeurs qui offrent un régime de retraite à prestations déterminées, un tiers ont indiqué qu'ils examineraient la structure de leur régime ou le partage des coûts avec les employés, et environ un quart ont soutenu qu'ils envisageraient de le convertir en régime à cotisations déterminées. Selon monsieur Phillips, « ceci nous ramène à la nécessité pour les gouvernements d'ouvrir la porte à des solutions de rechange comme les régimes à prestations cibles, afin d'aider à préserver plusieurs des avantages que présente notre système de retraite actuel pour les employeurs et leurs employés ».

La 32e enquête annuelle sur la rémunération et les tendances en ressources humaines a été réalisée entre la mi-juin et la fin de juillet 2014, et couvre les prévisions d'organisations employant 800 000 personnes au Canada (3,4 millions à l'échelle internationale). Les organisations témoins sont représentatives d'un large pan des différents secteurs d'activité du Canada.

À propos de Morneau Shepell inc.
Morneau Shepell est la plus importante société canadienne offrant des services d'impartition et des services-conseils en ressources humaines. Elle est également le chef de file parmi les fournisseurs de programmes d'aide aux employés et à la famille (PAEF), le principal administrateur de régimes de retraite et d'assurance collective et le principal fournisseur de solutions intégrées en gestion des absences au Canada. Grâce à ses solutions en matière de santé et de productivité, ses solutions administratives et ses solutions en matière de retraite, Morneau Shepell aide ses clients à réduire leurs coûts, à améliorer la productivité au travail et à renforcer leur position concurrentielle. Fondée en 1966, Morneau Shepell sert plus de 20 000 organisations de toutes tailles, des plus petites entreprises à certaines des plus grandes sociétés et associations en Amérique du Nord. Comptant environ 3 600 employés répartis dans ses bureaux en Amérique du Nord, Morneau Shepell offre ses services à des entreprises au Canada, aux États-Unis et partout dans le monde. Morneau Shepell inc. est une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX : MSI). Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, visitez le site http://www.morneaushepell.com/index.aspx.

SOURCE : Morneau Shepell - Société

Renseignements : Josée St-Pierre, Morneau Shepell, 514.392.7862, jstpierre@morneaushepell.com

LIENS CONNEXES
http://www.warrenshepell.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.