Une clinique de plasma à but lucratif va à l'encontre d'un rapport sur la sécurité des patients

REGINA, SK, le 18 févr. 2016 /CNW/ - Avec la nouvelle de l'ouverture en Saskatchewan de la première clinique de don de plasma à but lucratif au pays, Unifor exhorte les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de la santé de réaffirmer les trois principes gouvernant le système d'approvisionnement en sang du Canada adoptés et soutenus par leurs prédécesseurs en 1979 :

I.            la protection du système de don volontaire;

II.           l'autosuffisance nationale en matière de sang et de produits sanguins;

III.          la gratuité des produits sanguins pour les personnes qui les reçoivent.

Unifor presse également les ministres actuels de la santé de maintenir les cinq principes de base recommandés par le rapport Krever de 1997 sur la gestion de l'approvisionnement en sang du Canada :

  1. Le sang est une ressource publique.
  2. Les donneurs de sang et de plasma ne doivent pas être rémunérés pour leurs dons, sauf en des circonstances exceptionnelles.
  3. Il faut recueillir suffisamment de sang, de plasma et de plaquettes au Canada pour répondre aux besoins du pays en constituants sanguins et en produits sanguins.
  4. Tous les Canadiens et Canadiennes doivent avoir accès gratuitement aux constituants sanguins et aux produits sanguins.
  5. La sécurité du système d'approvisionnement en sang est primordiale.

Le rapport Krever a tiré des leçons vitales de la catastrophe sans précédent en matière de santé publique où près de 30 000 Canadiens ont été infectés par le VIH et l'hépatite C. Ce rapport était on ne peut plus catégorique : le sang qui est donné au Canada en tant que valeur fondamentale ne doit pas servir à la recherche de profits.

« La recherche d'un profit entache notre système d'approvisionnement en sang tout autant qu'elle entache nos services de santé », a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. « S'il y a une leçon que nous avons apprise des événements qui ont donné lieu au rapport Krever, c'est que nous devons empêcher que de tels événements se reproduisent. »

La Saskatchewan n'est pas la première province où la société privée Canadian Plasma Resources a tenté de mettre sur pied des cliniques à but lucratif. Cette société a tenté d'ouvrir des cliniques en Ontario, jusqu'à ce que la province adopte une loi en 2014 interdisant aux entreprises de rémunérer les personnes qui font un don de plasma. Le projet de loi 21, la Loi de 2014 de sauvegarde de l'intégrité des soins de santé, a été adopté à l'unanimité en Ontario le 9 décembre 2014 et a interdit le paiement des dons de sang et de plasma. La société est actuellement inscrite comme lobbyiste auprès du gouvernement de la Nouvelle-Écosse.

« La sécurité des patients est la chose la plus importante », soutient Joie Warnock, directrice de la région de l'Ouest d'Unifor. « Nous avons appris une leçon douloureuse et traumatisante à propos de l'utilisation de la collecte de produits sanguins à but lucratif il y a plus de 30 ans et nous ne devons pas oublier les raisons pour lesquelles ces principes ont été mis en place. »

La sécurité de l'approvisionnement sanguin du Canada est une responsabilité fédérale qui relève de la compétence de Santé Canada, même si les gouvernements provinciaux et territoriaux ont le pouvoir de permettre ou d'interdire le paiement des dons de plasma. Alors que la vente de cellules, de tissus et d'organes est interdite en vertu des lois provinciales et territoriales, les provinces et les territoires n'interdisent pas spécifiquement le paiement des dons de sang et de plasma, sauf au Québec.

Unifor demande aussi aux Canadiens de présenter une pétition au gouvernement du Canada pour qu'il refuse de délivrer ou d'approuver une licence d'exploitation à Canadian Plasma Resources ou à d'autres entreprises privées à but lucratif de produits sanguins provenant de donneurs rémunérés et pour qu'il mette en œuvre une loi garantissant que des cliniques à but lucratif rémunérant les donneurs de sang n'aient pas le droit d'exercer leurs activités au Canada.

Une version électronique de la pétition à la Chambre des communes, parrainée par le député NPD Don Davies de la circonscription de Vancouver-Kingsway , se trouve au : https://petitions.parl.gc.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-126

Représentant plus de 310 000 travailleurs, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada. Il a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail de 2013, par la fusion du Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : veuillez communiquer avec la représentante nationale des Communications d'Unifor, Shelley Burgoyne, à shelley.burgoyne@unifor.org ou au 902-717-7491.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.