Un timbre rend hommage à une unité canadienne noire de la Première Guerre mondiale

Les hommes d'un bataillon se sont portés volontaires et ont servi leur pays malgré les préjugés

OTTAWA, le 1er fév. 2016 /CNW/ - Quand leur pays entre en guerre en 1914, les Canadiens de race noire souhaitent se joindre au combat, mais bon nombre d'entre eux essuient un refus en raison de préjugés raciaux. Grâce à leur persévérance, ils obtiennent finalement le droit de servir leur pays outre-mer, des centaines d'hommes se joignant à une nouvelle unité composée principalement de Noirs.    

Aujourd'hui, un siècle après la formation du 2e Bataillon de construction, Postes Canada rend hommage à ces soldats déterminés, en émettant un timbre à l'occasion du Mois de l'histoire des Noirs.

Sur cette vignette figurent à l'avant-plan le visage de quelques membres de cette unité, tirés de photographies d'archives, pour évoquer leur camaraderie. Au bas, on voit des silhouettes de soldats d'un corps forestier portant leurs outils sur leurs épaules, avec en toile de fond une forêt de majestueux conifères. Ces hommes coupent des arbres dans une région montagneuse de France, puis préparent le bois utilisé pour les murs des tranchées, pour les campements, ainsi que pour les lignes de chemins de fer et les routes qui serviront à ravitailler les troupes au front.

Toutefois, les conditions de vie et de travail sont particulièrement difficiles. Ils triment 10 heures par jour, six jours par semaine, munis de simples outils manuels. Une ségrégation existe : leurs dortoirs sont séparés de ceux des soldats de race blanche, tout comme l'aile de l'hôpital où ils reçoivent des soins médicaux, mais ils partagent leurs repas avec leurs camarades blancs. Même si la plupart ne combattront jamais, certains mourront de pneumonie ou d'autres maladies.   

« La création du 2e Bataillon est une leçon de persévérance devant l'adversité, déclare l'honorable Judy Foote, ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, responsable de la Société canadienne des postes. Ils ont contribué à ouvrir la voie aux générations futures d'hommes et de femmes de race noire de même que des gens de toute race à servir dans l'armée, la marine et les forces aériennes. »

« Leur détermination à servir leur pays et leur contribution à l'effort de guerre ont joué un grand rôle dans leur parcours pour obtenir l'égalité sociale, déclare Deepak Chopra, président-directeur général de Postes Canada. Nous sommes fiers de mettre en lumière cet aspect méconnu de ce grand conflit auquel les Canadiens ont participé. » 

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en août 1914, les hommes se présentent en masse dans les bureaux de recrutement militaire, impatients de participer à une guerre pour laquelle bon nombre croient qu'elle prendra fin avant Noël. Mais les Canadiens de race noire qui tentent de s'enrôler doivent obtenir l'autorisation du commandant local du régiment, permission qui est rarement accordée.

En 1916, le Canada, qui est déjà en guerre depuis deux ans, est confronté à une pénurie de main-d'œuvre. Les Canadiens de race noire ne cessent pour autant de faire des pressions sur le gouvernement fédéral pour leur permettre de servir leur pays. Finalement, on forme le 2e Bataillon de construction, qui recrute des hommes noirs issus des quatre coins du Canada. Ils s'enrôlent par centaines, la plupart venant de la Nouvelle-Écosse, et d'autres de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick, de l'Ouest et du Québec. On compte aussi plus de 160 hommes des États-Unis. Ils partent outre-mer au printemps 1917.

Tous les officiers, y compris le colonel qui commande l'unité, sont des Blancs, sauf un. Fils d'anciens esclaves de Virginie, le révérend William White, aumônier de l'unité, est diplômé avec mention de l'Université Acadia et un pasteur influent qui a pris position contre la ségrégation en Nouvelle-Écosse. Il recevra le grade de capitaine honoraire et sera l'un des rares officiers noirs à avoir servi dans l'Armée canadienne.

À propos du timbre

Offert en carnet de 10, le timbre, aux dimensions de 32 mm sur 32 mm, a été imprimé par Lowe-Martin au moyen d'un procédé lithographique en six couleurs. La couverture du carnet ainsi que l'enveloppe du Premier Jour d'émission sont ornées de l'insigne de l'unité. Lara Minja (Lime Design de Vancouver) a conçu la figurine à partir d'une illustration réalisée par Dennis Budgen, qui s'est inspiré d'une photographie fournie par le Black Cultural Centre for Nova Scotia. L'oblitération Premier Jour porte la mention « PICTOU NS », premier quartier général du bataillon.  

Les produits philatéliques sont offerts en ligne à postescanada.ca/achat. Pour créer des timbres personnalisés, rendez-vous sur le site www.timbresphotos.ca.

 

SOURCE Postes Canada

Bas de vignette : "Image du timbre qui rend hommage à une unité canadienne noire de la Première Guerre mondiale (Groupe CNW/Postes Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160201_C4431_PHOTO_FR_609800.jpg



Renseignements : Relations avec les médias, 613 734-8888, medias@postescanada.ca

RELATED LINKS
http://www.canadapost.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.