Un syndicat demande une enquête sur les transactions d'Hollinger

OTTAWA, le 6 janv. /CNW Telbec/ - Le plus grand syndicat des médias au Canada demande qu'une enquête soit menée sur ce qui certaines transactions financières douteuses révélées par la compagnie Hollinger Canadian Publishing Holdings Co (HCPHC) lorsqu'elle a demandé d'être placée sous la protection de la loi sur la faillite (LACC).

"Cette compagnie semble avoir donné des dizaines de millions de dollars, a déclaré Peter Murdoch, vice-président Médias pour le SCEP. Hollinger a versé 43 millions $ à ses actionnaires à un moment où il semblait évident que ces versements auraient des conséquences défavorables sur les droits des retraités."

Des documents déposés devant la Cour de justice de l'Ontario juste avant Noël indiquent que HCPHC a versé des dividendes de 43 millions $ à ses actionnaires y compris à sa société mère Sun-Media Times Company (STMG), quelques mois avant que STMG se soit placée sous la protection de la loi sur la faillite aux États-Unis. Ces documents indiquent, en outre, que ces dividendes de 43 millions $ ont été versés sur la base qu'il restait suffisamment d'actifs à HCPHC pour qu'elle remplisse toutes ses obligations, y compris à l'égard des retraités de Southam. Or, le plus important "actif" d'HCPHC était un prêt de 50 millions $ US accordé à sa société mère, STMG, et qui a perdu toute valeur quelques mois plus tard lorsque STMG a demandé à être placée sous la protection de la loi sur la faillite aux États-Unis.

"Le moment de ces transactions soulève de sérieuses questions qui exigent une enquête, a affirmé Peter Murdoch. Il n'est pas concevable qu'une compagnie qui aurait dû se rendre à l'évidence décide de régler ses dettes avec ses actionnaires et d'abandonner ensuite ses retraités. Si cette pratique n'est pas illégale, elle devrait l'être."

Le syndicat dit qu'il comprend que des contraintes légales soient imposées à des compagnies afin d'empêcher celles qui sont en détresse ou insolvables de transférer des actifs dans l'intention de frustrer les réclamations des créanciers.

"Encore une fois, il semble que des employés qui ont donné des dizaines d'années de leur vie en travaillant de façon loyale pour une compagnie aboutissent en dernier sur la liste des créanciers et en premier sur celle des victimes", affirme Peter Murdoch.

SOURCE Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements : Renseignements: Peter Murdoch, (613) 230-5200 ou (905) 516-5720

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.