Un sondage national sur la paie indique que les trois quarts des employés canadiens n'ont épargné que 25 % ou moins de leur objectif d'épargne-retraite et beaucoup s'attendent à travailler plus longtemps

Près d'un employé sur deux vit d'un chèque de paie à l'autre, épargne moins et plus du tiers sont accablés par leurs dettes

TORONTO, le 9 sept. 2015 /CNW/ - Les Canadiens continuent de vivre d'un chèque de paie à l'autre et n'épargnent pas suffisamment, ce qui les oblige à retarder leur départ à la retraite (de plusieurs années pour certains). C'est en effet ce qui ressort des résultats d'un sondage national sur la paie qui ont été publiés aujourd'hui.

Le septième sondage annuel de la Semaine nationale de la paie, mené par l'Association canadienne de la paie, révèle que les répondants sont très majoritairement loin d'atteindre leurs objectifs d'épargne-retraite et que plus du tiers (35 %) s'attendent à travailler plus longtemps que prévu, car l'âge moyen du départ prévu à la retraite pour les cinq dernières années est passé de 58 à 63 ans.

Près du quart des répondants (21 %) devront travailler quatre années de plus ou davantage : « Je n'épargne pas suffisamment » est la raison principale invoquée par 35 % des répondants pour reporter la retraite à plus tard.

Un retard marqué par rapport aux objectifs de retraite

Les trois quarts des employés canadiens (76 %) disent avoir constitué moins du quart de leur cible d'épargne-retraite (en hausse comparativement à la moyenne de 74 % pour les trois dernières années).

Et même chez ceux qui approchent de la retraite (50 ans et plus), une proportion inquiétante de 48 % n'ont toujours pas atteint le quart de leur objectif d'épargne-retraite.

Un répondant sur deux a besoin de plus d'un million de dollars pour la retraite

Non seulement les employés canadiens trouvent-ils difficile d'épargner en vue de la retraite, mais plusieurs sont convaincus qu'ils auront besoin d'un montant confortable. La moitié des répondants déclarent avoir besoin d'épargner plus d'un million de dollars pour pouvoir quitter la population active, ce qui reproduit la moyenne des trois dernières années.

Perte de confiance à l'égard de la conjoncture économique

De nombreux employés ne s'attendent pas à ce que leur situation financière s'améliore de si tôt. Seul le tiers (33 %) pense que la conjoncture économique ira en s'améliorant au cours de l'année qui vient (en baisse comparativement à la moyenne de 41 % pour les trois dernières années), tandis que 27 % estiment qu'elle ira en se détériorant, soit 10 % de plus comparativement à la moyenne de 17 % pour les trois dernières années.

Vivre d'un chèque de paie à l'autre

Une grande proportion des répondants (48 %) affirment qu'il leur serait difficile de respecter leurs obligations financières si leur chèque de paie tardait même d'une seule semaine (ce qui indique peu de changement comparativement à la moyenne de 47 % des trois dernières années).

Les provinces/régions où les gens vivent le plus d'un chèque de paie à l'autre sont l'Ontario (52 %), la Colombie-Britannique (51 %) et l'Atlantique canadien (50 %).

Pour illustrer à quel point certains employés sont à court de ressources, 24 % des employés déclarent qu'ils n'arriveraient pas à débourser  2 000 $ si une urgence survenait au cours du prochain mois.

La capacité d'épargner diminue et le niveau d'épargne est bas

Bien que les employés soient plus nombreux à essayer d'épargner davantage (71 %, comparativement à une moyenne de 66 % pour les trois dernières années), peu y parviennent (62 %, contre 66 % en moyenne pour les trois dernières années).

Et le taux d'épargne reste maigre. Près de la moitié des répondants (47 %) mettent de côté seulement 5 % ou moins de leur paie. Les experts en planification financière recommandent généralement un taux d'épargne d'au moins 10 % de la paie nette.

L'endettement est accablant

Plus du tiers des employés canadiens se disent accablés par leur niveau d'endettement (36 %, comparativement à une moyenne de 35 % pour les trois dernières années) et 12 % doutent un jour arriver à se débarrasser de leurs dettes.

Comment les professionnels de la paie peuvent aider

Avec les marchés boursiers en pleine mutation et les prochaines élections fédérales, la conjoncture économique et la façon dont les Canadiens s'en sortent financièrement retiennent l'attention. « Les Canadiens disent qu'ils ont de la difficulté à joindre les deux bouts et qu'ils ne mettent pas assez d'argent de côté pour atteindre leurs propres objectifs de retraite », fait remarquer le président-directeur général de l'Association canadienne de la paie, Patrick Culhane.

Edna Stack, présidente du conseil d'administration de l'Association canadienne de la paie, explique pour sa part que « les professionnels de la paie peuvent aider en mettant en place une retenue automatique sur la paie d'un employé en vue de constituer un plan d'épargne-retraite ou de participer à un programme de retraite. Pour les employés, c'est le moyen le plus efficace pour épargner et se constituer un avenir financier plus sûr. »

Il s'agit du septième sondage annuel que mène l'Association canadienne de la paie auprès des employés canadiens, dans le cadre de la Semaine nationale de la paie (du 14 au 18 septembre 2015).

Les résultats du sondage sont disponibles pour la Colombie-Britannique, l'Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, l'Ontario, le Québec et l'Atlantique canadien. Visitez www.paie.ca pour consulter les communiqués de presse provinciaux/régionaux et les résultats en infographie.

Sondage de l'Association canadienne de la paie auprès des employés canadiens

Quelque 3 605 employés de partout au Canada et représentant plusieurs secteurs d'activité ont rempli le sondage en ligne entre le 29 juin et le 7 août 2015, ce qui signifie qu'un échantillonnage de commodité a été utilisé. Les répondants ont été recrutés par des membres de l'Association canadienne de la paie avec qui ils collaborent. Ce sondage mené auprès des employés et rédigé par l'Association canadienne de la paie a été réalisé par Framework Partners, une firme de recherche commerciale et de planification stratégique. Il comporte une marge d'erreur de plus ou moins 1,6 %, 19 fois sur 20, mais étant donné qu'une méthode non probabiliste a été utilisée, il n'est pas possible d'exprimer une marge d'erreur définitive.

Les professionnels de la paie - Assurer la paie du Canadamc

Quelque 1,5 million d'employeurs canadiens font confiance aux spécialistes de la paie pour assurer le versement exact et à temps de 865 milliards de dollars en salaires et en avantages sociaux imposables, de 290 milliards de dollars de remises aux gouvernements fédéral et provinciaux et de 163 milliards de dollars de prestations de retraite et d'assurance-santé tout en garantissant la conformité à plus de 190 exigences réglementaires fédérales et provinciales.

À propos de l'Association canadienne de la paie

Depuis 1978, l'Association canadienne de la paie exerce son influence annuelle sur les procédures et les pratiques de conformité de plus d'un demi-million de livres de paie. En tant que source faisant autorité en matière de connaissances sur la paie canadienne, l'Association canadienne promeut la conformité de la paie au moyen de la formation et de la représentation.

Semaine nationale de la paie

La Semaine nationale de la paie rend hommage aux réalisations des professionnels de la paie et de l'Association canadienne de la paie en faisant mieux connaître l'importance et la portée du travail des professionnels de la paie et son influence sur l'économie canadienne.

SOURCE Association canadienne de la paie

Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2015/09/09/20150909_C4717_PDF_FR_492947.pdf

Renseignements : Robert Stephens, robert@prpost.ca, 416-777-0368; Niki Kerimova, niki@prpost.ca, 416-777-0368; Leslie Challis, lesliechallis@sympatico.ca, 416-767-0167

RELATED LINKS
http://www.payroll.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.