Un sondage de la Financière Manuvie révèle une tendance à la hausse de la confiance des épargnants au deuxième trimestre

  TSX/NYSE/PSE : MFC    SEHK : 945

  • Les sondages visent à connaître le point de vue des épargnants sur des sujets comme les choix de placements, les objectifs financiers et les perspectives économiques dans les marchés les plus importants et les plus vigoureux du monde.
  • L'indice de confiance des épargnants Financière Manuvie a progressé, passant de +17 à +21 en Asie et de +31 à +35 au Canada, tandis que l'indice de confiance des épargnants John Hancock est passé de +24 à +26 aux États-Unis.

TORONTO, BOSTON, HONG KONG, le 9 juill. 2013 /CNW/ - Selon les sondages sur l'indice de confiance des épargnants menés simultanément par la Financière Manuvie et par John Hancock au deuxième trimestre de 2013, les épargnants de bon nombre des grandes économies du monde entrevoient leur avenir financier avec optimisme.

En Asie, la deuxième édition du sondage sur l'indice de confiance des épargnants, basée sur des entretiens avec 3 500 répondants de Hong Kong, de la Chine, de Taïwan, du Japon, de Singapour, de Malaisie et d'Indonésie, a révélé un indice de +21. L'indice était de +35 au Canada et de +26 aux États-Unis.

« Le sondage indique clairement que l'indice de confiance des épargnants augmente notablement.Les données compilées pour trois des plus grandes économies du monde - États-Unis, Chine et Japon -, de même que le Canada et d'autres pays, révèlent un fort vent d'optimisme, a déclaré Donald A. Guloien, président et chef de la direction de la Financière Manuvie.

En Asie, les principaux facteurs ayant pesé favorablement dans la balance ont été la perception positive des actions (+15), des fonds de placement/fiducies d'investissement à participation unitaire (+14) et de l'immobilier (+19). Globalement, c'est en Indonésie (+60) et en Malaisie (+48) que l'indice a été le plus élevé. L'indice de confiance des épargnants japonais a toutefois enregistré la plus forte hausse, grimpant de +4 à +21. Un seul marché, celui de Hong Kong, a révélé un indice négatif (-11).

Au Canada, l'indice de confiance a été stimulé par l'optimisme des épargnants à l'égard des placements dans leur propre maison (+70), des fonds de placement équilibrés (+47) et des actions (+32). Les Canadiens croient également que le moment est propice pour investir dans l'immobilier (+34).

Aux États-Unis, c'est l'attitude positive des épargnants envers les placements dans leur propre maison (+62), les actions (+54), l'immobilier (+53) et les fonds de placement équilibrés (+51) qui a pesé dans la balance.

« La hausse constante des marchés boursiers d'Asie et d'Amérique du Nord semble avoir rétabli la confiance des épargnants à l'égard des sociétés inscrites en bourse ainsi que des actifs à plus long terme et moins liquides comme les titres immobiliers, à mesure que les marchés reprennent de la vigueur après une longue récession mondiale », a expliqué Bill Cheney, économiste en chef, Financière Manuvie.

Manuvie a commencé à sonder l'indice de confiance des épargnants il y a 14 ans. Le sondage est réalisé auprès de 5 500 épargnants en Asie, aux États-Unis et au Canada.

Priorités et perspectives financières

On a aussi demandé aux épargnants d'Asie, du Canada et des États-Unis quelles étaient leurs priorités en matière de finances, s'ils estimaient être en bonne voie de réaliser leurs objectifs financiers et s'ils s'attendaient à ce que leur situation financière s'améliore dans les deux prochaines années.

  • Principale priorité financière. L'épargne-retraite est ressortie comme étant la principale priorité financière des épargnants en Asie (21 %) et au Canada (22 %). Aux États-Unis, cette priorité arrive au second rang (23 %), derrière le maintien du mode de vie (30 %).
  • Atteinte des objectifs financiers. Une forte majorité des épargnants dans les trois régions sondées ont indiqué qu'ils progressaient comme prévu vers la réalisation de leurs objectifs financiers (Asie, 58 %, Canada, 61 %, États-Unis, 60 %). En Asie, ce sont surtout les épargnants de la Malaisie (62 %) et de la Chine (64 %) qui étaient en bonne voie de réaliser leurs objectifs. Par ailleurs, la proportion des répondants ayant dit progresser plus vite que prévu vers la réalisation de leurs objectifs financiers est similaire dans les trois régions (Asie, 8 %, Canada, 12 % et États-Unis, 10 %).
  • Bilans et perspectives. Alors que 46 % des épargnants asiatiques croient être en meilleure position financière qu'il y a deux ans, cette proportion est de 56 % chez les épargnants canadiens et de 53 % chez les épargnants américains. Quant aux perspectives sur deux ans, 57 % des épargnants asiatiques, 61 % des épargnants canadiens et 49 % des épargnants américains s'attendent à une amélioration de leur situation.

À propos des sondages sur l'indice de confiance des épargnants

Dans les trois sondages régionaux, on a demandé aux épargnants d'évaluer six catégories de placement, sur une échelle de cinq points, en indiquant s'ils estiment que la conjoncture actuelle constitue une « très bonne période », une « bonne période », « ni une bonne ni une mauvaise période », une « mauvaise période » ou une « très mauvaise période » pour effectuer des placements. Les catégories de placement visées sont les suivantes : actions/titres de participation, obligations/titres à revenu fixe, résidence principale/propre maison, immobilier (autre que la résidence principale), fonds de placement/fiducies d'investissement à participation unitaire (combinaison d'actions et d'obligations) et quasi-espèces (certificats de dépôt, comptes de marché monétaire, etc.). Au cours des sondages, les descriptions de chaque catégorie de placement ont été légèrement modifiées en fonction des terminologies régionales.

Pour chacune des catégories, une moyenne a été établie en calculant la différence entre le pourcentage des répondants ayant indiqué « bonne période » et « très bonne période » et le pourcentage de ceux ayant répondu « mauvaise période » et « très mauvaise période ».

L'indice global de confiance des épargnants est la moyenne des indices compilés pour les six catégories de placement. Dans le cas de l'Asie, on calcule la moyenne des indices compilés pour les sept marchés asiatiques faisant l'objet du sondage.

À propos du sondage sur l'indice de confiance des épargnants Financière Manuvie en Asie

Il s'agit d'un sondage trimestriel exclusif qui mesure le degré de confiance des épargnants dans sept marchés asiatiques et sonde leur attitude à l'égard de certains instruments de placement et catégories d'actif. Le sondage est fondé sur 500 entretiens en ligne réalisées à Hong Kong, en Chine, à Taïwan, au Japon et à Singapour. En Malaisie et en Indonésie, l'entretien a lieu en personne. Les sondages ont été effectués de la mi-avril à mai 2013. Les répondants, âgés de 25 ans ou plus, font partie de la classe moyenne ou de la classe aisée, prennent la majorité des décisions en matière de finances dans leur ménage et détiennent actuellement des produits de placement.

À propos du sondage sur l'indice de confiance des épargnants Financière Manuvie au Canada

Le sondage a été réalisé en ligne auprès d'un échantillonnage de 1 001 épargnants canadiens du 16 au 27 mai 2013.Les répondants, âgés de 25 ans ou plus, prennent la majorité des décisions en matière de finances dans leur ménage, font partie d'un ménage dont le revenu est d'au moins 75 000 $, et détiennent des actifs à investir d'au moins 100 000 $. Dans le cas d'un sondage par échantillonnage au hasard de taille similaire, la marge d'erreur des résultats serait de plus ou moins 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

À propos du sondage sur l'indice de confiance des épargnants John Hancock

Ce sondage trimestriel a été réalisé en ligne auprès de 1 078 épargnants du 13 mai au 24 mai 2013. La question concernant l'atteinte des objectifs financiers a été posée dans le sondage du quatrième trimestre 2012, réalisé auprès de 1 127 épargnants, du 26 novembre au 7 décembre 2012. Pour être admissibles, les épargnants devaient prendre part, au moins dans une certaine mesure, aux décisions en matière de finances dans leur ménage, faire partie d'un ménage dont le revenu était d'au moins 75 000 $ et détenir des actifs à investir d'au moins 100 000 $. Dans le cas d'un sondage par échantillonnage au hasard de taille similaire, la marge d'erreur des résultats serait de plus ou moins 3,05 points de pourcentage pour le deuxième trimestre de 2013 et de 3,0 points de pourcentage pour le quatrième trimestre de 2012 (19 fois sur 20).

À propos de la Financière Manuvie

La Financière Manuvie, groupe canadien et chef de file des services financiers, exerce ses activités principalement en Asie, au Canada et aux États-Unis. Les clients se tournent vers les solutions solides, fiables, sûres et avant-gardistes qu'offre Manuvie pour prendre leurs décisions financières les plus importantes. Son réseau international d'employés, d'agents et de partenaires de distribution offre des produits et services de protection financière et de gestion de patrimoine à des millions de clients. Elle propose aussi des services de gestion d'actifs à des institutions. Au 31 mars 2013, les fonds gérés par la Financière Manuvie et ses filiales se chiffraient à 555 milliards de dollars canadiens (547 milliards de dollars américains). La Société exerce ses activités sous le nom de Financière Manuvie au Canada et en Asie, et principalement sous le nom de John Hancock aux États-Unis.

La Société Financière Manuvie est inscrite aux bourses de Toronto (TSX), de New York (NYSE) et des Philippines (PSE) sous le symbole « MFC », et à la Bourse de Hong Kong (SEHK) sous le symbole « 945 ». Elle est présente sur le Web, à l'adresse manuvie.com.

 

Bas de vignette : " Investors in Asia and North America appear upbeat about their financial futures. (Groupe CNW/Société Financière Manuvie)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20130709_C6035_PHOTO_FR_28858.jpg

SOURCE : Société Financière Manuvie

Renseignements :

Communications avec les médias

Hong Kong :
David Norris
852 2202-1749 Cellulaire : 852 6139-3877
David_Norris@manuvie.com

Toronto :
Jana Miller
519 747-7000, poste 244597
Jana_Miller@manuvie.com

Boston :
Beth McGoldrick
617 663-4751
Cellulaire : 978 828-4259
BMcGoldrick@jhancock.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.