Un retour à l'optimisme dans le secteur minier place le Canada à la croisée des chemins

 Mesures à prendre pour que le Canada tire profit du possible redressement

OTTAWA, le 16 févr. 2017 /CNW/ - Un optimisme prudent renaît dans le secteur minier mondial, ce qui pourrait amener les sociétés minières à consentir d'importants nouveaux investissements. Le dernier rapport de l'Association minière du Canada (AMC) fait cependant état d'un déclin évident de la compétitivité canadienne et de la perspective d'un déplacement vers l'étranger des investissements majeurs consacrés à l'exploration et au secteur minier.

« Exprimons‑nous simplement, le Canada n'est pas aussi attrayant qu'il l'était pour l'investissement dans les minéraux, et ces capitaux font l'objet d'une concurrence croissante à l'échelle mondiale. L'élimination récente des incitatifs fiscaux fédéraux ciblant le secteur minier, les retards et incertitudes en matière de réglementation, en plus de l'important manque d'infrastructure dans le Nord canadien constituent autant de facteurs qui contribuent à expliquer l'attrait décroissant du Canada. Le temps est venu de mettre en place des éléments de politique pertinents afin d'attirer ces investissements et de retrouver notre statut de chef de file du secteur minier », a déclaré Pierre Gratton, président et chef de la direction de l'AMC.

Le rapport Faits et chiffres 2016 de l'AMC mentionne plusieurs indicateurs qui révèlent que le Canada n'est pas aussi concurrentiel qu'il l'était jadis. En 2015, l'investissement direct étranger dans le secteur minier canadien a chuté de plus de 50 % en comparaison avec l'année précédente. Cette donnée est disproportionnée par rapport aux investissements directs canadiens à l'étranger, qui n'ont connu qu'un déclin de 6 %. Ce déséquilibre révèle que les entreprises investissent dans le développement de projets, mais qu'elles peuvent montrer moins d'intérêt à le faire au Canada. Par ailleurs, l'Australie a ravi au Canada le premier rang pour la plus grande part des dépenses internationales d'exploration minière. De plus, aucun nouveau projet minier n'a amorcé l'étape de l'évaluation environnementale du gouvernement fédéral en 2016. Si ces tendances se poursuivent, nous verrons moins de découvertes et moins de projets se transformeront en mines en activité au Canada.

« De nombreuses incertitudes planent sur le contexte des politiques au Canada alors que nous attendons les résultats d'importantes décisions gouvernementales. Le gouvernement fédéral procède actuellement à un examen des lois environnementales fédérales, à la mise en place d'une politique pancanadienne sur les changements climatiques et tente de répondre à des enjeux de longue date liés au transport et à l'infrastructure. Ces étapes sont toutes nécessaires et constructives, mais elles doivent permettre de renforcer l'attractivité du Canada comme étant un endroit favorable aux affaires. Un des secteurs essentiels de notre économie est en jeu, un secteur qui trace la voie aux pratiques minières durables à l'échelle mondiale », a précisé M. Gratton.

Le rapport de l'AMC souligne aussi que l'importante contribution de l'industrie minière à l'économie canadienne s'est maintenue malgré le ralentissement de 2015. L'industrie générait plus de 370 000 emplois directs au Canada et demeurait le principal employeur privé de Canadiens autochtones (toutes proportions gardées). Il faut aussi compter 190 000 emplois indirects et plus de 3 700 entreprises qui fournissaient des biens et des services à l'industrie minière canadienne. En 2015, la part du PIB et des exportations de marchandises attribuables au secteur s'élevait à 56 milliards de dollars, alors que les minéraux et les produits métalliques représentaient 19 % des exportations.

Politiques qui améliorent la compétitivité du secteur minier canadien :

  1. Améliorer le processus fédéral d'examen des projets - Le processus devrait être efficace et rapide, depuis la pré‑évaluation environnementale (EE) jusqu'à la délivrance de permis après l'EE, et comprendre une consultation constructive des communautés autochtones.

  2. Investir dans les infrastructures essentielles en régions éloignées et nordiques - Introduire des mesures fiscales stratégiques et s'assurer que la nouvelle Banque de l'infrastructure du Canada mise principalement sur le développement économique du Nord canadien.

  3. Améliorer l'accès au commerce - S'assurer que les politiques commerciales ouvrent l'accès à de nouveaux marchés importants, y compris la Chine, et améliorer le réseau de transport canadien afin d'acheminer plus efficacement les minéraux et les produits métalliques vers le marché.

  4. Lutter contre les changements climatiques tout en protégeant les entreprises canadiennes - Adopter des politiques qui mènent à une véritable réduction des émissions de gaz à effet de serre, tout en protégeant les secteurs à forte intensité d'émissions exposés aux échanges commerciaux (FIEEEC), notamment le secteur minier. Faute d'y parvenir, il s'ensuivrait un « transfert des émissions de carbone », c'est‑à‑dire un déplacement entre la production et les avantages économiques qui s'y rapportent de pays qui prennent des mesures en vue de prévenir les changements climatiques à des pays qui ne le font pas.

  5. Aider à accélérer l'innovation au sein de l'industrie - Le Conseil canadien de l'innovation minière tente d'obtenir un investissement de 50 millions de dollars dans le cadre de la stratégie pour l'exploitation minière sans résidus du gouvernement canadien afin d'accélérer l'adoption de technologies qui changeront la donne, en appui à la transition vers un avenir à faible empreinte carbone.

Pour télécharger la version électronique de Faits et chiffres 2016, rendez‑vous au www.mining.ca/fr/faits-et-chiffres-2016.  

À propos de l'AMC
L'Association minière du Canada est l'organisme national qui représente l'industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d'uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l'exploration minérale, de l'exploitation minière, de la fonte, de l'affinage et de la fabrication de produits semi‑finis. Visitez le site www.mining.ca/fr pour obtenir plus de détails.

 

SOURCE Association minière du Canada (AMC)

Renseignements : Jessica Draker, 613 233‑9392, poste 225 ou jdraker@mining.ca

LIENS CONNEXES
http://www.mining.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.