Un regroupement de chercheurs Québécois contribue à faire progresser les
connaissances sur le virus de la grippe A (H1N1)

MONTRÉAL, le 14 sept. /CNW Telbec/ - Des membres d'un regroupement de chercheurs québécois présentent demain les résultats préliminaires de leurs travaux sur la grippe A (H1N1), dans le cadre de l'Interscience Conference on Antimicrobial Agents and Chemotherapy, un prestigieux et important congrès international que l'Association américaine de microbiologie tient actuellement à San Francisco.

L'étude en question visait à évaluer la durée de la période de contagiosité des patients atteints par le H1N1. Elle a été menée auprès des membres de 65 familles québécoises, de mai à juillet 2009. Parmi les personnes infectées par le H1N1 tel que confirmé en laboratoire, environ 15 % étaient toujours contagieuses le huitième jour après le début des symptômes, mais aucune ne l'était après 10 jours. Ces résultats préliminaires seront complétés par des études en cours sur les prélèvements sanguins et comparés à ceux de différentes recherches menées ailleurs dans le monde. Par ailleurs, grâce à de nouvelles analyses des données récoltées et des prélèvements sanguins faits dans le cadre de cette étude, on procédera à d'autres recherches, dont une sur la réponse immunitaire des sujets infectés et une autre sur la proportion d'individus infectés par le H1N1 qui ne présentent pas de symptômes.

La recherche exposée demain au congrès est menée par un regroupement interdisciplinaire d'une quinzaine de chercheurs provenant de plusieurs universités et centres de recherche à travers le Québec, sous la coordination des médecins et chercheurs Guy Boivin, du Centre hospitalier universitaire de Québec, et Gaston De Serres, de l'Institut national de santé publique du Québec.

Il s'agit d'une initiative de recherche unique, qui a été lancée par le Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ) en étroite collaboration avec l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), grâce à un financement de plus de 250 000 $ provenant du ministère de la Santé et des Services sociaux et du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation.

La particularité de cette initiative est la vitesse à laquelle elle a été mise en place pour répondre à des questions pressantes de santé publique. "Tout le processus qui a conduit de la mobilisation et du regroupement de chercheurs, en passant par l'évaluation scientifique du projet de recherche jusqu'à son financement, a été mené extrêmement rapidement, en quelques semaines, grâce au leadership du FRSQ", a déclaré le Dr Boivin.

"Le FRSQ est fier de la célérité avec laquelle chercheurs et partenaires ont collaboré pour réagir avec rigueur et souplesse en proposant un projet de recherche en réponse à une importante question de santé publique", a déclaré M. Yves Joanette, président-directeur général du FRSQ. "Cette grande réactivité a aussi été rendue possible par la capacité remarquable des chercheurs québécois de travailler en réseau", a ajouté le Dr Howard Bergman, vice-président et directeur scientifique du FRSQ.

"Nous sommes très heureux et satisfaits de participer à cet effort collectif de recherche. Cette initiative de regrouper des chercheurs québécois a permis de faire progresser l'état des connaissances sur la grippe A (H1N1)", a conclu pour sa part le Dr Luc Boileau, président-directeur général de l'INSPQ.

À propos du Fonds de la recherche en santé du Québec

Relevant du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, le Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ) a pour mission de soutenir la recherche en santé en vue de favoriser le mieux-être de la population québécoise. Il a pour mandat la promotion et le soutien financier de cette recherche, la diffusion des connaissances et la formation des chercheurs, l'établissement de partenariats nécessaires au développement du système québécois de la recherche et de l'innovation, et enfin, le rayonnement de la recherche en santé sur le plan international.

www.frsq.gouv.qc.ca

À propos de l'Institut national de santé publique du Québec

Créé en 1998, l'INSPQ est un centre d'expertise et de référence qui fait progresser les connaissances et propose des stratégies pour améliorer la santé et le bien-être de la population québécoise. Ses activités s'articulent autour de six fonctions : l'information, la formation, la recherche, la collaboration internationale, l'assistance conseil et les services de laboratoires spécialisés. L'INSPQ soutient, entre autres, le ministère de la Santé et des Services sociaux, les autorités régionales en santé publique et les établissements dans l'exercice de leurs responsabilités.

-%SU: SAN

-%RE: 1

SOURCE Fonds de recherche du Québec - Santé

Renseignements : Renseignements: Anik Le Marquand, (514) 843-2342, alemarquand@national.ca

Profil de l'entreprise

Fonds de recherche du Québec - Santé

Renseignements sur cet organisme

Institut national de santé publique du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.