Un quota d'embauche de femmes est nécessaire en construction, selon un
syndicat

OTTAWA, le 19 avr. /CNW Telbec/ - L'un des plus grands syndicats au Canada avance que le gouvernement fédéral et les employeurs de l'industrie de la construction devraient agir ensemble pour aider à briser le plafond de verre qui bloque l'accès des femmes dans des carrières en construction.

Dans le cadre d'une présentation livrée aujourd'hui devant le Comité permanent de la condition féminine, le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier a proposé que les employeurs de la construction soient tenus d'assurer une participation accrue des femmes comme condition d'exécution de leurs projets, particulièrement s'ils reçoivent du financement de la part du gouvernement.

"Les propriétaires de projets de construction comme les promoteurs de construction de condominiums et les récipiendaires de fonds gouvernementaux reçus dans le cadre de mesures de stimulation devraient procéder aux embauches selon un quota obligatoire d'hommes et de femmes et qui servirait de condition d'attribution des contrats à leurs constructeurs", fait valoir le mémoire.

"Non seulement ce quota permettrait de faire face à la pénurie chronique de main-d'œuvre, a dit Dave Coles, président du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier, mais aussi à la discrimination qui perdure depuis longtemps contre les femmes œuvrant dans des métiers non traditionnels."

"Notre syndicat a combattu et obtenu des clauses d'embauche équitable dans ses conventions collectives en construction et nous estimons qu'il est justifié pour les promoteurs de projets de construction de le demander dans leurs contrats de service."

Le SCEP demande aussi "...des programmes de formation de base ciblés pour les étudiantes dans les métiers", en faisant référence à l'étude du Conseil sectoriel de la construction qui formule une demande semblable et à sa propre expérience en matière de recrutement de femmes autochtones à Regina dans les métiers de la construction.

Le mémoire conclut que "... les obstacles peuvent être éliminés en offrant de manière énergique des possibilités de formation combinées à des obligations contractuelles proactives qui exigent leur embauche."

Le SCEP est le plus grand syndicat dans plusieurs secteurs clés de l'économie, dont la foresterie, l'énergie, les télécommunications et les médias. Il représente plus de 5000 travailleurs et travailleuses de la construction au Canada bien que seulement 4 % soient des femmes.

SOURCE Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements : Renseignements: Dave Coles, (613) 299-5628

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.