Un projet de la police permet de démanteler un réseau criminel interprovincial

Neuf personnes font face à des accusations pour des infractions liées à la drogue et au crime organisé

OTTAWA, le 17 oct. 2013 /CNW/ - Cinq résidants de l'Ontario et quatre du Québec font face à de nombreuses accusations pour des infractions liées à la drogue et à la participation à un réseau criminel à la suite d'une enquête de 11 mois menée par la Police provinciale de l'Ontario.

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue aujourd'hui, des membres du Bureau de la lutte contre le crime organisé (BLCO) et de la Sûreté du Québec (SQ) ont révélé des détails sur l'enquête longue et complexe visant une organisation criminelle. Le projet ADELAIDE a commencé par une mission de reconnaissance menée par le Bureau des renseignements criminels - opérations provinciales à la suite d'informations transmises par de petites collectivités de l'Est de l'Ontario. En novembre 2012, le BLCO a été mobilisé et a commencé à réunir des preuves contre une organisation criminelle liée à la drogue impliquée dans la distribution de cocaïne ainsi que dans de nombreuses autres activités dangereuses caractéristiques du crime organisé. Au fur et à mesure de la recherche de preuves par le BLCO, l'enquête a abouti jusqu'au Québec et l'aide de la SQ a été mobilisée. L'enquête complexe a révélé des preuves d'intimidation, d'extorsion et de prêts à des taux d'intérêt criminels, également appelés « prêts usuraires ». La Police provinciale poursuit son enquête sur ces infractions, ainsi que sur une fraude hypothécaire de 1,2 million de dollars et le blanchiment d'environ 10 millions de dollars au moyen de sociétés fictives.

La Police a décrit ces activités de trafic de drogue comme uniques en leur genre en raison de leur modèle de livraison « juste à temps » - similaire à celui utilisé par de nombreux manufacturiers modernes et magasins à grande surface. La cocaïne était transférée de Montréal à Mont-Tremblant, au Québec, « coupée » et rapidement réemballée aux fins de distribution aux trafiquants locaux dans diverses collectivités de l'Est de l'Ontario, notamment Ottawa, Carleton Place, Perth, Stittsville, Lombardy et Smiths Falls.

Le 16 octobre 2013, la police a exécuté 25 mandats de perquisition, dont 18 en Ontario et 7 au Québec, dans des résidences et des établissements commerciaux.

Au cours de ces perquisitions, la police a saisi les articles suivants :
• 2,5 kg de cocaïne;
• 1 kg de haschich;
• 0,5 kg de haschich;
• une arme de poing;
• sept (7) véhicules automobiles
• une résidence retenue à titre de produit de la criminalité;
• 409 000 $ en espèces.

La police saisira également un hélicoptère Robinson R44.

Les personnes suivantes font face à des accusations en vertu du Code criminel du Canada et de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances :

David John Mayne BULLEN, 45 ans, de Lombardy, en Ontario

  • Complot en vue de commettre un acte criminel
  • Conseil en vue de commettre une extorsion
  • Charger une personne de participer à une organisation criminelle
  • Participation à une organisation criminelle
  • Infraction au profit d'une organisation criminelle
  • Possession de produits de la criminalité
  • Trafic de cocaïne

Michel COTE, 54 ans, d'Amherst, au Québec

  • Complot en vue de commettre un acte criminel
  • Charger une personne de participer à une organisation criminelle
  • Participation à une organisation criminelle
  • Infraction au profit d'une organisation criminelle
  • Possession de produits de la criminalité
  • Trafic de cocaïne
  • Possession de cocaïne en vue d'en faire le trafic

Viorel GHEORGHEVICI, 44 ans, d'Ottawa, en Ontario

  • Complot en vue de commettre un acte criminel
  • Possession de produits de la criminalité
  • Trafic de cocaïne - cinq chefs
  • Possession de cocaïne en vue d'en faire le trafic - cinq chefs
  • Participation à une organisation criminelle
  • Infraction au profit d'une organisation criminelle

Les personnes suivantes sont accusées d'un chef de complot en vue de commettre un acte criminel, de possessions de produits de la criminalité, de trafic de cocaïne, de possessions de cocaïne en vue d'en faire le trafic, de participation à une organisation criminelle et d'infraction au profit d'une organisation criminelle :

  • Jordan McGREGOR, 24 ans, d'Ottawa, en Ontario
  • Charles ETHIER, 47 ans, d'Amherst, au Québec
  • Ross McCOY, 45 ans, de Stittsville, en Ontario
  • Richard PERRON, 43 ans, de L'Assomption, au Québec
  • Michel PEDNEAULT, 50 ans, de Blainville, au Québec
  • Ryan JONES, 44 ans, de Smith Falls, en Ontario

MM. Bullen, Perron et Pednault font l'objet de mandats d'arrestation en suspens. Les autres accusés ont comparu pour la première fois devant la Cour de justice de l'Ontario à Ottawa (rue Elgin) le 16 octobre 2013.

POUR EN SAVOIR PLUS

Des ressources à l'intention des médias, y compris des photos et des vidéos de surveillance, se trouvent sur le lien suivant : Page de ressources pour les médias (en anglais).

CITATIONS

« La police est consciente que la distribution et l'abus de drogues illégales entraînent de graves répercussions sur la sécurité des collectivités, menant à l'augmentation d'un vaste éventail d'actes violents et de crimes touchant la propriété, en particulier quand il est question d'organisations criminelles. Le projet Adelaide envoie un message haut et fort aux organisations criminelles : la police fera tout ce qui est en son pouvoir pour assurer la sécurité de la population. » - Scott Tod, sous-commissaire, Enquêtes et crime organisé, Police provinciale de l'Ontario 

« Les organisations criminelles n'ont aucune frontière et ne respectent aucun territoire. Le projet Adelaide constitue un autre exemple convaincant de la façon dont un partenariat multijuridictionnel peut faire preuve de conscience professionnelle et d'esprit d'équipe pour protéger la sécurité de nos collectivités. » - Surintendant en chef Mike Armstrong, commandant, Bureau de la lutte contre le crime organisé, Police provinciale de l'Ontario.

SOURCE : Police provinciale de l'Ontario

Renseignements :

Sergent Pierre Chamberland     
Coordonnateur des relations avec les médias  
Bureau des communications    
Police provinciale de l'Ontario    
705 329-6860      

Lieutenant Guy Lapointe
Chef de services des 
Communications avec les médias
Sûreté du Québec
514 598-4848

www.opp.ca

Suivez la Police provinciale de l'Ontario sur Twitter à www.twitter.com/OPP_News


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.