Un premier geste vers une Assemblée nationale moins partisane et plus respectueuse

QUÉBEC, le 10 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Marie-Victorin et leader parlementaire de l'opposition officielle, Bernard Drainville, propose à l'ensemble des députés de l'Assemblée nationale de faire un premier geste vers un Parlement moins partisan et plus respectueux en mettant fin aux applaudissements lors de la période de questions et de réponses orales. Il suggère également de débuter les travaux à l'heure prévue au Règlement de la Chambre.

« Le cynisme envers la classe politique est palpable au sein de la population québécoise. Tous les partis y ont contribué et en sont responsables. Le Parti Québécois invite les élus à faire un premier pas avec nous pour combattre ce cynisme et redonner confiance aux citoyens. C'est ce que veut la population et le temps est venu de l'écouter », a déclaré le leader parlementaire.

Les gens souhaitent des échanges plus civilisés entre les formations politiques à l'Assemblée nationale. « Tout le monde comprend que le Salon bleu n'est pas un salon de thé, et que les débats peuvent parfois y être costauds. Toutefois, l'hyper-partisanerie manifestée par nos applaudissements lors de la période de questions ne rend service à personne. Au contraire, cela encourage les parlementaires à chercher la phrase assassine qui impressionnera leurs collègues, au détriment d'un débat sain, constructif et démocratique », a admis Bernard Drainville.

Par ailleurs, le Parti Québécois croit nécessaire que les travaux parlementaires commencent à l'heure. « Nos travaux débutent régulièrement avec 15 ou 20 minutes de retard. Il faut que ça change, par respect pour l'institution », a poursuivi le député.

Le leader de l'opposition officielle salue l'ouverture manifestée par son homologue du gouvernement sur ces deux propositions. « J'aurai l'occasion d'en discuter avec lui aujourd'hui, de même qu'avec le leader de la CAQ, les représentants de Québec solidaire et la députée d'Arthabaska. Un projet de motion sans préavis leur sera soumis dès aujourd'hui. Je les invite à en discuter avec leur caucus et à nous revenir avant la reprise des travaux, mardi prochain à 14 h. Une mesure unique ne suffira pas à enrayer le cynisme, mais il faut bien commencer quelque part », a conclu Bernard Drainville.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.