Un parent sur trois au Canada voit son adolescent affecté émotionnellement en ligne

Une étude menée par l'organisme caritatif national Jeunesse, J'écoute a révélé que bien des parents s'inquiètent de la navigation en ligne et n'ont pas confiance en eux-mêmes lorsqu'ils doivent soutenir leurs adolescents en difficulté

TORONTO, le 10 mai 2017 /CNW/ - Un parent sur trois (32 pour cent) remarque que ses adolescents sont affectés émotionnellement par les médias sociaux de façon quotidienne, tel que révélé par une récente étude menée par Jeunesse, J'écoute auprès de 1 000 parents d'adolescents âgés de 12 à 18 ans au Canada. L'étude révèle également que 60 pour cent des parents ayant un revenu familial de 35 000$ ou moins notent au quotidien les difficultés de leurs adolescents, ce qui représente le double de la moyenne nationale.1

Jeunesse, J'écoute souhaite que les résultats de cette étude suscitent une prise de conscience quant à l'importance de porter attention à la santé émotionnelle des adolescents en ligne, à la maison et à l'école et d'en discuter avec eux. L'organisme caritatif encourage également les adultes à guider les jeunes vers des ressources appropriées en ligne et hors ligne, particulièrement pendant les mois de l'été lorsqu'ils passent plus de temps en ligne.

« Les jeunes d'aujourd'hui recherchent de l'aide en ligne et sur les médias sociaux sur des sujets plus sérieux comme l'image corporelle, le suicide et l'intimidation. Mais ils n'en parlent peut-être pas à leurs parents, à leurs amis, à leurs proches », déclare Sharon Wood, présidente et directrice générale, Jeunesse, J'écoute. « Les résultats de cette enquête démontrent que les adultes peuvent profiter d'opportunités comme l'arrivée de l'été et des vacances pour créer des moments de discussions avec leurs ados, et de les guider vers des ressources crédibles et appropriées sur ces sujets qui les concernent. »

L'étude a révélé que 36 pour cent des parents s'inquiètent quotidiennement par rapport aux interactions de leur enfant sur les médias sociaux, et que les parents ne fréquentent pas nécessairement les mêmes sites de réseaux sociaux que leurs jeunes. Par exemple, alors que 62 pour cent des adolescents âgés de 16 à 18 ans sont sur Instagram et 58 pour cent sont sur Snapchat,2 l'étude a indiqué que seulement 30 pour cent des parents d'adolescents âgés de 16 à 18 ans sont sur Instagram et seulement 14 pour cent sur Snapchat.

En réponse à l'évolution des modes de communication des jeunes et leur accès à la technologie, Jeunesse, J'écoute lance une nouvelle identité de marque et un nouveau site Web qui aideront à assurer que plus de jeunes aient accès au soutien dont ils ont besoin, de la façon dont ils en ont le plus besoin.

Le nouveau site compatible avec les appareils mobiles améliora l'accès des jeunes au soutien et à l'information par le biais de la recherche axée sur les utilisateurs et de contenu facile à comprendre. Une nouvelle application de clavardage a également été mise sur pied afin de répondre à la demande grandissante.

L'organisme lance également une nouvelle campagne sur les médias sociaux. « Jeunesse, J'écoute est un allié de confiance qui donne aux jeunes les moyens de parler d'une vaste étendue de problèmes sans peur d'être jugé », mentionne Melanie Simons, directrice du marketing, des communications et de l'engagement communautaire. « Notre nouvelle campagne sur les médias sociaux aidera à mettre en lumière les problèmes réels auxquels les jeunes font face en plus de les guider vers de l'information et du soutien.»

« Les jeunes au Canada ont un besoin urgent d'un organisme comme Jeunesse, J'écoute », a déclaré Wood. « Bien que notre organisme soit un pionnier dans l'apport de solutions aux problèmes des jeunes, leurs questionnements et leurs comportements évoluent. Il est donc important que nous nous adaptions nous aussi. »

« Les résultats de ce sondage ainsi que les améliorations au service arrivent juste à point avant les mois de l'été, alors que les adolescents auront plus de temps libre pour réfléchir et vivront dans un changement d'environnement à l'extérieur de leur routine d'école. Il s'agit d'un bon rappel pour les adultes de s'impliquer de façon proactive auprès de leurs jeunes cet été et de leur parler et les guider vers de l'information crédible et des services, comme Jeunesse, J'écoute, en lesquels ils peuvent avoir confiance. »

________________________

1

Toluna a mené cette étude en ligne à l'échelle nationale le 19 avril 2017 en anglais et en français auprès de 1 000 parents canadiens d'adolescents âgés de 12 à 18 ans.

2

GlobalWebIndex canadiens de 16 à 18 ans (T1 à T4 2016).

 

Faits marquants de l'étude

  • Un parent sur trois au Canada voit son adolescent affecté émotionnellement par les médias sociaux
  • Seulement la moitié (51 pour cent) des parents rapportent avoir des conversations à propos des médias sociaux et de l'usage d'Internet avec leurs enfants.
  • 60 % des parents à revenu moins élevé (35 000 $ ou moins) remarquent que leurs adolescents sont affectés par les médias sociaux, par rapport à trente-deux pour cent pour l'ensemble des parents
  • 51 % des pères rapportent ressentir de l'anxiété par rapport aux interactions sur les médias sociaux et l'usage d'Internet de leur enfant.
  • Seulement 24 % des parents d'adolescents plus vieux (de 16 à 18 ans) se sentent confiants dans leur capacité à savoir quoi faire s'ils voient que leur adolescent a du mal à gérer une situation sur les médias sociaux telle que de l'intimidation ou des pensées suicidaires.

 

À propos de Jeunesse, J'écoute

Jeunesse, J'écoute est un chef de file au Canada et dans le monde, reconnu pour son expertise et son innovation continue en tant que le seul service au Canada offrant des conseils professionnels et de l'information pour les jeunes 24 h sur 24, 7 jours sur 7. Depuis 1989, nous avons offert aux enfants, aux adolescents et aux jeunes adultes une bouée d'espoir et de soutien importante par le biais de notre service gratuit et anonyme qui améliore la santé mentale des jeunes, tel que montré par des études. Les jeunes se tournent vers les conseillers de Jeunesse, J'écoute de tous les coins du pays en utilisant le téléphone ou le clavardage en direct et bénéficie également de notre base de données de programmes locaux pour la jeunesse.

Le site Web de Jeunesse, J'écoute est un modèle très reconnu dont la conception est axée sur les jeunes et offre des outils thérapeutiques, des jeux, de l'information et des services de conseillers. En tant qu'organisation qui parle aux jeunes tous les jours, nous nous efforçons de partager leurs perspectives et d'améliorer leur bien-être au niveau sociétal. Jeunesse, J'écoute est un organisme de bienfaisance enregistré et nous amassons la majorité de nos fonds grâce à des dons de personnes, de fondations, d'entreprise et de financement communautaire. Grâce à nos donneurs généreux, nous pouvons atteindre notre vision d'un futur où tous les jeunes au Canada auront accès au soutien dont ils ont besoin de la façon dont ils en ont le plus besoin. 

Membre titulaire, Programme de normes mené par Imagine Canada.
jeunessejecoute.ca /facebook  /twitter 

SOURCE Jeunesse, J'écoute

Renseignements : Jeunesse, J'écoute, Debbie Jussome, Responsable marketing et communications, (514) 948-8353, debbie.Jussome@jeunessejecoute.ca; Porter Novelli, Stephanie Nantel, Conseillère, (514) 846-5605, stephanie.nantel@porternovelli.com

LIENS CONNEXES
http://www.kidshelpphone.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.