Un nouveau rapport donne son aval à la bonification du Régime de pensions du Canada (RPC)

Fred Vettese de Morneau Shepell explique que la bonification du RPC est la solution la plus simple pour contrer les tendances économiques et démographiques défavorables à long terme

TORONTO, le 15 juill. 2016 /CNW/ - L'annonce de la bonification du RPC, soit le plus important changement dans le système de revenus de retraite au Canada en 50 ans, soulève des questions à savoir si les modifications proposées sont pour le mieux. À la suite de l'annonce, monsieur Fred Vettese, actuaire en chef de Morneau Shepell, a publié un rapport intitulé The Canada Pension Plan: Part 1 - Past and Present, qui donne un aperçu de l'histoire du RPC et des facteurs qui peuvent avoir influencé le changement proposé.

Dans son rapport, monsieur Vettese revient sur le contexte entourant la naissance du RPC et sur l'évolution de la situation depuis. « Il existe des similitudes frappantes entre la résistance qui s'est opposée à la mise en œuvre du RPC original et les arguments actuels contre la bonification, a déclaré monsieur Vettese, actuaire en chef de Morneau Shepell. Cela nous donne l'occasion d'examiner la situation que nous vivons présentement dans une perspective historique. »

Les aînés proches de la retraite plaident en faveur de la bonification, même s'ils sont d'avis que les gains sont négligeables

Dans son rapport, monsieur Vettese fait état de sept facteurs sur lesquels repose la réforme, dont les pressions des syndicats, les lacunes de l'épargne du pilier 3, l'intention du gouvernement d'amener le niveau de vie des retraités plus proche de celui dont ils jouissaient pendant qu'ils travaillaient et la perte de terrain du Canada par rapport aux systèmes de retraite des autres pays.

La population croissante d'aînés constitue un autre facteur qui a influencé la réforme. Selon Statistique Canada, le ratio d'aînés par rapport à la population active a doublé depuis 1966, passant de 13,3 pour cent à 26,5 pour cent, et il atteindra 40 pour cent dans les 20 prochaines années.1

Les travailleurs se dégagent de leur responsabilité face à l'épargne-retraite

Même si bon nombre des raisons qui ont été citées pour bonifier le RPC peuvent être mises en doute, une amélioration était quand même souhaitable. Monsieur Vettese explique que la réforme du RPC annoncée par le ministre des Finances est un pas raisonnable et approprié vers un système public de retraite qui répondra mieux aux besoins de la classe moyenne.

« Si les Canadiens étaient de loin plus à l'aise de s'occuper des questions financières entourant la retraite, peut-être que la bonification du RPC n'aurait pas été nécessaire, de dire monsieur Vettese. Malheureusement, ce n'est pas le cas, et un RPC bonifié constitue la façon la plus simple d'atténuer les problèmes futurs. Une fois que nous nous serons habitués au RPC bonifié, nous croyons qu'il fera partie intégrante de la culture canadienne. »

À propos du rapport

La version anglaise intégrale du rapport est disponible ici. La version française sera disponible plus tard ce mois-ci.

Dans la deuxième partie du rapport, qui sera publiée en septembre, on analysera la bonification du RPC plus en détail, et on abordera les incidences à long terme pour les promoteurs de régimes et les épargnants.

À propos de Morneau Shepell inc.

Morneau Shepell est la seule société offrant des services-conseils et des technologies en ressources humaines à adopter une approche intégrative des besoins en matière de santé, d'assurance collective, de retraite et d'aide aux employés. La société est également le chef de file parmi les fournisseurs de programmes d'aide aux employés et à la famille (PAEF), le plus important administrateur de régimes de retraite et d'assurance collective et le principal fournisseur de solutions intégrées en gestion des absences au Canada. Grâce à ses solutions en matière de santé et de productivité, ses solutions administratives et ses solutions en matière de retraite, Morneau Shepell aide ses clients à réduire leurs coûts, à améliorer la productivité au travail et à renforcer leur position concurrentielle. Fondée en 1966, Morneau Shepell sert environ 20 000 organisations de toutes tailles, des plus petites entreprises à certaines des plus grandes sociétés et associations en Amérique du Nord. Comptant près de 4 000 employés répartis dans ses bureaux en Amérique du Nord, Morneau Shepell offre ses services à des entreprises au Canada, aux États-Unis et partout dans le monde. Morneau Shepell inc. est une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX : MSI). Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site morneaushepell.com.

1 Par « aînés », on entend les personnes de 65 ans et plus, et par « population active », les personnes de 20 à 64 ans. Les données de 1966 sont tirées des séries A78-93 publiées par Statistique Canada. Celles de 2016 proviennent du rapport 91‑520‑X de Statistique Canada.

SOURCE Morneau Shepell - Retraite et régimes de retraite

Renseignements : Personne-ressource : Josée St-Pierre, Morneau Shepell, 514 392-7862, media@morneaushepell.com

RELATED LINKS
http://www.morneaushepell.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.