Un nouveau rapport de l'OCDE montre que les élèves du Canada affichent un rendement élevé

TORONTO, le 3 déc. 2013 /CNW/ - Les résultats d'une étude internationale de grande envergure publiés aujourd'hui par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) indiquent que les élèves du Canada affichent un rendement élevé en mathématiques, en lecture et en sciences.

Mis en œuvre pour la première fois en 2000, le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l'OCDE est une étude effectuée tous les trois ans portant sur les connaissances et les habiletés des élèves de 15 ans à la fin de leur scolarité obligatoire. Dans le cadre du PISA 2012, plus d'un demi-million d'élèves, dont 21 000 Canadiennes et Canadiens de 900 écoles, se sont soumis au test qui a porté sur leurs habiletés et leurs connaissances dans trois matières de base. L'évaluation était axée principalement sur les mathématiques, et les matières secondaires étaient la lecture et les sciences.

Le Canada publie en même temps que le rapport de l'OCDE son propre rapport complémentaire, intitulé À la hauteur : résultats canadiens de l'étude PISA de l'OCDE. Celui-ci fournira plus d'information sur le rendement des élèves du Canada à l'échelle provinciale.

Les conclusions du rapport de l'OCDE indiquent que les élèves de 15 ans du Canada se classent bien au-dessus de la moyenne de l'OCDE et demeurent parmi ceux qui affichent les meilleurs rendements en mathématiques. Parmi les 65 pays et économies ayant participé à l'évaluation, seulement trois pays de l'OCDE et six pays et économies non membres de l'OCDE ont surpassé le Canada.

M. Jeff Johnson, président du Conseil des ministres de l'Éducation (Canada) [CMEC] et ministre de l'Éducation de l'Alberta, a déclaré : « Je suis ravi que les jeunes du Canada continuent d'être concurrentiels sur la scène mondiale en ce qui concerne le rendement en mathématiques, une matière fondamentale. Les mathématiques représentent un critère essentiel pour une économie et une société riches en information et en technologies. Nos résultats montrent que les jeunes du Canada terminent leurs études secondaires avec les habiletés en numératie dont ils ont besoin pour réussir. »

Les résultats en lecture et en sciences obtenus dans le cadre du PISA 2012 placent également le Canada parmi les pays et économies participants qui affichent les rendements les plus élevés. Seulement quatre d'entre eux ont surpassé le Canada en lecture, et sept d'entre eux ont obtenu de meilleurs résultats que le Canada en sciences.

Dans le PISA 2012, le Canada continue également de se démarquer comme l'un des pays affichant un rendement élevé tout en présentant une équité relativement élevée au chapitre du rendement des élèves, laquelle peut être mesurée au moyen de l'écart entre les élèves ayant obtenu les rendements les plus élevés et ceux ayant obtenu les rendements les plus faibles. Cette mesure est un indicateur de l'équité relative des systèmes d'éducation des provinces.

Bien que les élèves canadiens aient bien réussi au PISA 2012, les résultats ont mis en relief certains domaines qu'il faut continuer à cibler. Même si les scores globaux du Canada en mathématiques demeurent élevés, ils ont connu une diminution au fil du temps. En outre, les scores en sciences et en lecture ne se sont pas améliorés au fil des années, les scores en sciences ayant diminué et ceux en lecture étant demeurés stables de façon générale.

« Nous ne pouvons pas nous montrer satisfaits devant cette tendance à la baisse, peu importe si elle est négligeable », a indiqué M. Johnson. « Par l'entremise du conseil, les ministres de l'Éducation étudient des données de diverses sources et ont déjà entrepris des discussions sur les meilleures approches à adopter pour améliorer la numératie. Les questions portant sur le rendement des élèves et l'excellence de l'enseignement feront partie de nos priorités lorsque le CMEC se réunira en 2014. Nous travaillerons de concert pour veiller non seulement à ce que les élèves du Canada continuent de se classer en tête de peloton au chapitre du rendement chez les participants au PISA, mais aussi d'améliorer leurs résultats au fil du temps. »

D'autres conclusions clés du PISA 2012 indiquent ce qui suit :

  • Les élèves du Québec ont obtenu un rendement particulièrement élevé en mathématiques, à égalité avec beaucoup d'autres pays et économies en tête de classement dans l'évaluation. Les élèves de la Colombie-Britannique ont obtenu un rendement très élevé en lecture et en sciences. Les élèves de l'Alberta étaient à égalité avec beaucoup d'autres pays et économies en tête de classement en sciences.

  • En moyenne, au Canada, il y a eu un écart important au chapitre du rendement en mathématiques selon le sexe, les garçons surpassant les filles. Cette tendance a aussi été observée dans la plupart des autres pays participants. En sciences, le rendement des garçons est similaire à celui des filles.

  • En lecture, les filles surpassent toujours les garçons de façon importante, au Canada comme à l'échelle internationale. L'écart entre les garçons et les filles était plus faible à l'égard des élèves qui ont fait l'évaluation informatisée.

  • En mathématiques, les résultats du Canada ont présenté des écarts selon la langue du système scolaire : dans la plupart des cas, les élèves qui fréquentent les systèmes scolaires en situation linguistique majoritaire ont surpassé les élèves des systèmes scolaires en situation linguistique minoritaire.

La participation du Canada au PISA 2012 a été rendue possible grâce à la collaboration entre les provinces, réunies au sein du CMEC, Emploi et Développement social Canada (EDSC) et Statistique Canada. Le rapport canadien intitulé À la hauteur : résultats canadiens de l'étude PISA de l'OCDE se trouve à www.pisacda.ca ou à www.pisa.gc.ca. Le rapport de l'OCDE se trouve à www.oecd.pisa.org.

Les ministres de l'Éducation tiennent à remercier les élèves, le personnel enseignant, les directrices et directeurs d'école ainsi que les autres membres du personnel scolaire qui ont donné de leur temps pour participer au PISA 2012.

Au sujet du CMEC

Fondé en 1967, le CMEC donne aux ministres de l'Éducation au Canada une voix collective et leur permet d'assumer leur leadership en éducation aux échelons pancanadien et international. L'organisme aide les provinces et les territoires à exercer leur compétence exclusive en éducation. Pour de plus amples renseignements, consultez notre site Web au www.cmec.ca.

SOURCE : Conseil des ministres de l'Education (Canada)

Renseignements :

Information 

M. Colin Bailey
Directeur, Communications
Cell. : 416 929-6970
Tél. : 416 962-8100, poste 259
Courriel : c.bailey@cmec.ca
Twitter : @CCMEC

Profil de l'entreprise

Conseil des ministres de l'Education (Canada)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.