Un nouveau programme aide les fournisseurs de soins, les aidants naturels et les personnes âgées à améliorer la santé mentale chez les aînés

MISSISSAUGA, ON, le 6 sept. 2017 /CNW/ - La Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) a lancé aujourd'hui un nouveau programme pour aider les familles, les amis, les aidants et les personnes âgées à reconnaître les maladies et les problèmes associés à la santé mentale chez les aînés afin d'intervenir rapidement.

Premiers soins en santé mentale (PSSM) pour les aînés est la plus récente version du cours de base de PSSM. Élaboré en consultation avec des experts en psychiatrie gériatrique, ce programme a été dévoilé officiellement ce matin lors d'un événement au centre pour personnes âgées de Mississauga.

 « On ne devrait pas présumer que la santé mentale se détériore inévitablement avec l'âge, affirme Louise Bradley, présidente-directrice de la CSMC. Nous devons plutôt nous concentrer sur les capacités d'une personne âgée et reconnaître les comportements qui sont anormaux et qui méritent une attention ou une intervention. Ce cours est l'outil idéal pour susciter un tel changement d'attitude, car il donne aux gens les connaissances nécessaires pour avoir des conversations efficaces et intervenir avec confiance. »

Les premiers soins en santé mentale sont l'aide apportée aux personnes qui commencent à manifester un problème de santé mentale ou qui traversent une crise psychologique. Tout comme les premiers soins physiques sont apportés en l'attente d'un traitement médical, les premiers soins en santé mentale sont prodigués jusqu'à ce qu'un traitement approprié soit trouvé ou jusqu'à ce que la crise se résorbe.

La CSMC a fait équipe avec Trillium Health Partners, un organisme qui priorise la santé et le bien-être des aînés, ainsi qu'avec sa fondation afin d'adapter le contenu aux besoins particuliers des personnes âgées. Ce travail a été réalisé en partie grâce à une subvention versée par GlaxoSmithKline.

« Il était tout naturel pour Trillium Health Partners et sa fondation de concevoir PSSM pour les aînés avec la Commission de la santé mentale du Canada, explique le Dr Ian Dawe, chef de programme et directeur médical de la santé mentale chez Trillium Health Partners. Ce cours comble un écart important dans les soins en santé mentale pour les aînés et offre de grands avantages aux personnes âgées d'un bout à l'autre du pays. »

Au Canada, plus de 1,8 million de personnes de plus 60 ans sont aux prises avec une maladie ou un problème associé à la santé mentale. Alors que la population du Canada vieillit, nous devons reconnaître les facteurs qui rendent les aînés plus résistants aux problèmes de santé mentale. Une bonne santé globale, le maintien de la capacité à participer à des activités physiques et autres ainsi que de solides liens sociaux sont essentiels à une bonne santé mentale. En leur absence, les personnes âgées deviennent plus vulnérables.

« J'ai pris connaissance du contenu du cours et je l'ai appliqué dans ma vie personnelle, confie Denise Waligora, spécialiste de la formation et de la prestation à la CSMC, qui participe aux soins prodigués à son père âgé. Le fait d'animer ce cours m'a donné les compétences nécessaires pour mieux soutenir mes parents vieillissants. »

En plus de couvrir les principes de base des PSSM, comme la psychose, l'anxiété, les troubles de l'humeur et les troubles de l'usage de substances, la version pour les personnes âgées contient des sections sur la démence et le délire, en plus de fournir de l'information aux aidants et de mettre l'accent sur l'importance de prendre soin de soi. Il met fin à l'idée fausse très répandue selon laquelle la démence est de loin le problème de santé mentale le plus courant chez les aînés. En réalité, contrairement à la croyance populaire, l'anxiété, la dépression et les troubles de l'usage de substances sont aussi courants que la démence et les troubles cognitifs chez les personnes âgées. Celles-ci sont toutefois moins susceptibles de parler de leurs préoccupations sur le plan psychiatrique à leur médecin de famille, ce qui fait que leurs symptômes sont souvent mal interprétés et perçus comme les premiers signes de la démence ou d'autres changements attribuables au vieillissement.

Cet automne, les cours de PSSM pour les aînés d'une durée de deux jours seront offerts d'un bout à l'autre du Canada, en plus des cours de formation du formateur qui s'échelonnent sur cinq jours.

Faits en bref

  • Au Canada, les personnes de 65 ans et plus sont moins susceptibles que le reste de la population d'indiquer que leur santé mentale est très bonne ou excellente (68,9 et 72,2 % respectivement en 2011).
  • La démence et les autres troubles neurodégénératifs, tout comme les maladies physiques chroniques, peuvent se présenter en même temps que d'autres maladies ou problèmes associés à la santé mentale.
  • Les adultes plus âgés qui présentent des maladies ou des problèmes associés à la santé mentale représentent plus du quart des visites à l'urgence.
  • Ils sont hospitalisés plus longtemps pour des maladies ou des problèmes associés à la santé mentale comparativement aux adultes de 45 à 64 ans (soit 29 jours par rapport à 16 jours, respectivement).
  • La complication la plus tragique des troubles de l'humeur et le décès par suicide. Les hommes plus âgés sont particulièrement à risque de mettre fin à leurs jours.

Liens connexes :
Document d'information 
www.premierssoinssantementale.ca 
Prenez part à la conversation : @CSMC_MHCC_and @MHFA_PSSMCanada

LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA
La Commission de la santé mentale du Canada est un moteur de changement. Elle collabore avec des centaines de partenaires afin de faire évoluer les attitudes de la population canadienne à l'égard des problèmes de santé mentale et d'améliorer les services et le soutien à cet égard. Son objectif est de venir en aide aux gens qui sont aux prises avec des maladies et des problèmes associés à la santé mentale afin qu'ils puissent mener une vie enrichissante et productive. Ensemble, nous suscitons le changement. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada
www.commissionsantementale.ca | strategie.commissionsantementale.ca

TRILLIUM HEALTH PARTNERS
Trillium Health Partners est l'un des plus grands établissements communautaires de soins actifs au Canada. Il se compose de l'hôpital de Credit Valley, de l'hôpital de Mississauga ainsi que du Queensway Health Centre. Il sert les populations diversifiées grandissantes de Mississauga, de l'Ouest de Toronto et des environs. Trillium Health Partners est un hôpital d'enseignement affilié à l'Université de Toronto et membre associé du Toronto Academic Health Science Network.

TRILLIUM HEALTH PARTNERS FOUNDATION
La Trillium Health Partners Foundation a été créée en juillet 2013 lors de la fusion réussie de la Trillium Health Centre Foundation et de la Credit Valley Hospital Foundation. Elle œuvre en vue de recueillir les fonds nécessaires pour répondre aux besoins les plus prioritaires de Trillium Health Partners.

Abonnez-vous au bulletin de nouvelles de la CSMC

 

SOURCE Commission de la santé mentale du Canada

Renseignements : Personne-ressource pour les médias : Hélène Côté, conseillère principale, Affaires publiques, Commission de la santé mentale du Canada, Bureau : 613.683.3952, Cellulaire : 613.857.0840, hcote@commissionsantementale.ca

LIENS CONNEXES
www.mentalhealthcommission.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.