Un fossé entre les générations : une nouvelle recherche révèle que les parents et les jeunes adultes diffèrent d'avis sur ​​l'importance de l'accessibilité quand il s'agit de choisir une université ou un collège.

Trente-quatre pour cent des parents placent l'accessibilité au sommet de la liste, tandis que les étudiants se concentrent sur la qualité des programmes scolaires, y compris l'offre de programmes

MISSISSAUGA, ON, le 7 oct. 2013 /CNW/ - L'accessibilité est un des aspects les plus importants pour 34 pour cent des parents interrogés, contre seulement 13 pour cent des étudiants, quand il s'agit de choisir un parcours d'études postsecondaires pour leurs enfants. Il s'agit d'une conclusion divulguée par une nouvelle étude commandée par La Première financière du savoir et menée par Ipsos Reid auprès des élèves canadiens du secondaire, des étudiants du postsecondaires et des parents. Quarante-trois pour cent des étudiants sont en désaccord avec les parents, en mettant fortement l'accent sur ​​la capacité d'un programme en fonction de leurs intérêts scolaires.

Le fossé entre les générations est également évident quand il s'agit de l'environnement scolaire. Les étudiants disent que l'expérience du campus est l'une des trois premières raisons qui motivent leur choix pour l'école de leur rêve, tandis que les parents classent l'expérience du campus comme la moins importante.

Sur les six choix possibles, une grande majorité des parents ont opté pour l'accessibilité, les meilleurs programmes (29 pour cent) et un personnel enseignant de qualité (17 pour cent), avant d'autres choix comme l'expérience du campus et les offres parascolaires - ce qui suggère que, pour eux, il est important d'obtenir une valeur supérieure pour chaque dollar.

« Pour les parents, l'accessibilité vient certainement en tête puisqu'aujourd'hui de nombreux étudiants comptent sur le soutien de leur famille pendant leurs études postsecondaire, et même après », a déclaré George Hopkinson, président et chef de la direction de La Première financière du savoir. « Une façon pour les parents d'alléger le fardeau des coûts de l'éducation postsecondaire est d'ouvrir un REEE pour leurs enfants, et ce, le plus tôt possible. »

« Nous comprenons que les parents veuillent ce qu'il y a de mieux pour leurs enfants, que ce soit des professeurs de qualité, un programme haut de gamme, ou la stabilité financière après leurs études », a poursuivi M. Hopkinson. « Un régime enregistré d'épargne-études offre aux étudiants et aux parents ce coup de pouce supplémentaire pour faire de cette occasion favorable une réalité. »

Étudiant de 2e cycle du programme Aerospace Studies à l'Université de Toronto, Christopher Lee reconnaît que « Les meilleurs programmes peuvent vraiment vous démarquer de la moyenne : le contenu du programme de base et le personnel enseignant aident à préparer les étudiants pour le marché du travail, et espérons-le, leur donne un avantage sur les autres nouveaux diplômés une fois qu'ils commencent leur carrière. Il y a aussi un sentiment de fierté à étudier avec les meilleurs étudiants, sans oublier une certaine compétitivité qui vous pousse à exceller ».

Lee a également expliqué qu'un programme supérieur offre une meilleure possibilité de se connecter à un réseau solide d'anciens diplômés, ce qui peut aider à développer la carrière d'un diplômé, et peut-être même, à obtenir un premier emploi.

Selon le sondage, 53 pour cent des élèves du secondaire, 56 pour cent des étudiants de niveau postsecondaire et 60 pour cent des parents conviennent que le principal avantage d'avoir des épargnes personnelles ou un REEE est que les fonds supplémentaires leur permettent d'étudier à plein temps plutôt qu'à temps partiel.

Même s'ils se soucient des coûts, une grande majorité des parents et des étudiants conviennent que les études postsecondaires valent  l'investissement, les citant comme une exigence pour le marché du travail d'aujourd'hui.

La Première financière du savoir

La Première financière du savoir offre des régimes qui s'adaptent à votre budget familial d'aujourd'hui et aident à réaliser l'éducation dont votre enfant aura besoin demain, quelle que soit la voie qu'il choisit. La Première financière du savoir inc. est une filiale en propriété exclusive de La Première fondation du savoir et le gestionnaire du fonds de placement, l'administrateur et le distributeur des régimes d'épargne-études offerts par La Première fondation du savoir. Depuis 1965, La Première financière du savoir a versé 2,8 milliards de dollars, et continue à gérer près d'un demi-million de régimes d'épargne-études pour les Canadiens.

Bas de vignette : "Un fossé entre les générations : une nouvelle recherche révèle que les parents et les jeunes adultes diffèrent d'avis sur l'importance de l'accessibilité quand il s'agit de choisir une université ou un collège. (Groupe CNW/Knowledge First Financial)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20131008_C8266_PHOTO_FR_31854.jpg

SOURCE : Knowledge First Financial

Renseignements :

Suzanne Martyn Jones
Vice-présidente, Marketing
La Première financière du savoir inc.
Tél. : 1 800 701-7001, poste 4247
smartyjones@kffinancial.ca

Profil de l'entreprise

Knowledge First Financial

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.