Un employeur est coincé mortellement : la CSST identifie des manquements dans la méthode de travail pour coordonner les manœuvres de dégagement d'un véhicule

RIMOUSKI, QC, le 17 juin 2014 /CNW Telbec/ - Le 11 décembre 2013, M. Jean-Pierre Ouellet, qui exploite une entreprise individuelle, perd la vie au travail. Il est coincé mortellement entre la roue arrière gauche du panier d'un débardeur et la structure d'une chargeuse au cours de manœuvres de dégagement d'une semi-remorque qui s'est enlisée en bordure d'un chemin forestier. Parmi les causes à l'origine de l'accident, la CSST identifie des manquements dans la méthode pour coordonner les manœuvres de dégagement d'un véhicule enlisé.

La CSST rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête afin de rappeler aux employeurs et aux travailleurs l'importance de ne pas circuler à l'intérieur de la zone dangereuse d'une machine forestière en marche.

Des manœuvres de dégagement non sécuritaires

Le jour de l'accident, M. Ouellet et ses travailleurs se trouvent sur des lots privés pour transporter les billes de bois jusqu'à une scierie de la région. Lors du deuxième voyage, une des semi-remorques utilisées s'enlise en bordure du chemin forestier. On commence par utiliser un camion porteur muni d'une chargeuse pour alléger le chargement de la semi-remorque enlisée. Un débardeur est ensuite approché pour pousser cette dernière.

Lors de ces manœuvres, l'employeur se tient à l'arrière gauche du camion porteur. Lorsque le conducteur du camion, auquel est attachée la semi-remorque enlisée, lui signale, à l'aide des avertisseurs sonores, que l'avant de son camion atteint l'amas de neige, l'employeur se déplace vers le débardeur, en passant par l'arrière du camion porteur, pour indiquer au conducteur de cesser de pousser.

Au même moment, le panier du débardeur se désaxe en direction du camion porteur, jusqu'à ce que sa roue entre en contact avec la structure de la chargeuse, coinçant mortellement l'employeur.

Mieux repérer les dangers

L'enquête de la CSST a permis de retenir deux causes pour expliquer l'accident. D'abord, la méthode de travail établie pour coordonner les manœuvres de dégagement d'une semi-remorque enlisée a fait en sorte que l'employeur circule dans la zone dangereuse d'une machine forestière en mouvement, ce qui l'exposait à un danger de coincement. De plus, le déplacement du panier du débardeur, qui entre en contact avec le camion porteur, coince l'employeur contre la structure de la chargeuse installée à l'arrière du camion.

La CSST exige une méthode de travail sécuritaire

À la suite de l'accident, la CSST a exigé des employeurs concernés par cet accident de s'assurer que l'organisation du travail et les méthodes et techniques utilisées pour dégager un véhicule enlisé sont sécuritaires.

Mesures de prévention

La CSST rappelle l'importance de maintenir, aux alentours des véhicules automoteurs un espace d'exclusion des personnes à pied et, lorsqu'une personne doit diriger les opérations à partir du sol, de mettre en place un moyen de communication bidirectionnel efficace entre les opérateurs des véhicules et cette personne. La personne au sol doit être hors d'atteinte des véhicules et à la vue des opérateurs. De plus, les manœuvres doivent être arrêtées immédiatement lorsque cette personne disparaît du champ de vision des opérateurs.

Les accidents du travail, ça blesse plus de monde qu'on pense!

Chaque jour au Québec, 228 personnes se blessent en travaillant… et c'est sans compter tous les autres qui sont aussi blessés par ces accidents. Conjoints, enfants, parents, amis, collègues, patrons : tout le monde en souffre! Les accidents du travail et les maladies professionnelles peuvent être évités par une gestion permanente de la santé et de la sécurité.

L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe et participer à l'identification des dangers, à leur élimination et à leur contrôle. Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs.

Le rapport d'enquête de l'accident est accessible dans le site Web de la CSST, au http://www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004019.pdf.

Une photo de la scène de l'accident est accessible, libre de droit, en format JPG, à l'adresse suivante :
www.csst.qc.ca/salle_de_presse/actualites/2014/PublishingImages/ouellet.jpg.

Pour en savoir plus sur la santé et la sécurité du travail dans le secteur forestier, visitez le www.csst.qc.ca/foret.

Suivez-nous sur les médias sociaux :
Facebook : www.facebook.com/lacsst
Twitter : www.twitter.com/lacsst

Source :

Sophie Gaudreault, communicatrice régionale


CSST - Direction régionale du Bas-Saint-Laurent
Tél. : 418 725-6100, poste 6146, ou 1 800 668-2773
Cell. : 418 732-0371
sophie.gaudreault@csst.qc.ca

 

SOURCE : Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Source : Sophie Gaudreault, communicatrice régionale, CSST - Direction régionale du Bas-Saint-Laurent, Tél. : 418 725-6100, poste 6146, ou 1 800 668-2773, Cell. : 418 732-0371, sophie.gaudreault@csst.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.csst.qc.ca

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.