Un diplômé en génie de McGill n'a pas un statut assez « permanent » aux yeux de la Pétrolière Impériale

TORONTO, le 2 déc 2015 /CNW/ - Muhammad Taimoor Haseeb était le candidat idéal : il avait d'excellentes notes, présidait l'association étudiante, jouait un rôle de mentor auprès de ses condisciples et une fois ses études terminées, il a reçu quatre offres d'emplois à plein temps. Le 2 décembre 2014, la Pétrolière Impériale a offert au jeune homme un emploi d'ingénieur de projet. Le 8 janvier 2015, la Pétrolière Impériale a annulé son offre d'emploi après avoir appris que M. Haseeb n'avait pas le droit de travailler au Canada de façon « permanente ».   

« On voit la phrase "légalement autorisé à travailler au Canada sur une base permanente" tous les jours dans les offres d'emploi partout au pays », a affirmé Chantal Tie, avocate de M. Haseeb à Ottawa pour le Centre d'assistance juridique en matière de droits de la personne. « Alors que le gouvernement canadien a un besoin criant de professionnels qualifiés, cet obstacle à l'emploi est absurde. Cela constitue également de la discrimination, car le concept de "permanence" est lié à la citoyenneté et au pays d'origine », a poursuivi Mme Tie.

La Pétrolière Impériale exige effectivement que tous les employés aient le droit de travailler au Canada de façon « permanente », mais cesse son enquête si on lui fournit une preuve de citoyenneté canadienne ou de résidence permanente au Canada. M. Haseeb est né au Pakistan, mais il était légalement autorisé à travailler au Canada. « J'ai un emploi formidable maintenant », a dit M. Haseeb, « mais je suis déçu de constater qu'il y a toujours des annonces qui paraissent empêchant des professionnels d'accéder au marché du travail ».

« Chaque jour, des employeurs embauchent des gens qui pourraient ne pas travailler de façon "permanente" -- ces derniers se font offrir un meilleur emploi, déménagent dans une autre ville, décident de rester à la maison pour élever les enfants, etc. », a fait valoir M. Haseeb. « Je demande simplement au Tribunal des droits de la personne de l'Ontario d'enjoindre la Pétrolière Impériale (et, par conséquent, toutes les entreprises canadiennes) à modifier ses pratiques d'embauche de façon à éliminer cet obstacle », a ajouté M. Haseeb. 

Muhammad Taimoor Haseeb a déposé une requête relative aux droits de la personne le 9 février 2015.

Une audience devant le Tribunal des droits de la personne de l'Ontario est prévue les 29 et 30 mars 2016 à Toronto, en Ontario. 

 

 

SOURCE Centre d'assistance juridique en matière de droits de la personne

Renseignements : ou pour organiser une entrevue : Jennifer Ramsay, Centre d'assistance juridique en matière de droits de la personne, 416 597‑4958; cellulaire : 416 522-5931

RELATED LINKS
www.hrlsc.on.ca

Profil de l'entreprise

Centre d'assistance juridique en matière de droits de la personne

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.