Un comité canadien sur le bien-être animal dévoile un nouveau code de pratique qui ignore la maltraitance envers les animaux

L'organisme de défense des animaux Mercy For Animals dénonce que le Conseil national pour les soins des animaux d'élevage, financé par les contribuables, ait dévoilé un nouveau Code de pratique pour les poules pondeuses qui permet encore l'élevage cruel en batteries de cages.

OTTAWA, le 30 juin 2016 /CNW/ - Mercy For Animals dénonce le Conseil national pour les soins des animaux d'élevage (CNSAE), un organisme financé par les contribuables, qui refuse d'interdire l'élevage de poules pondeuses en batteries de cages. Le Conseil vient en effet de dévoiler le nouveau Code de pratique pour les poules pondeuses en ratant complètement l'opportunité d'exiger que les œufs soient désormais produits par des poules en liberté. Les défenseurs du bien-être animal s'attendaient à ce que ce nouveau code, qui n'avait pas été mis à jour depuis plus de 10 ans, prenne en considération les exigences grandissantes des contribuables canadiens, des consommateurs, des épiciers, et des producteurs alimentaires pour des œufs de poules en libertés. Non seulement le nouveau Code n'exige pas que les producteurs adoptent l'élevage de poules en liberté, mais le Conseil se rend coupable d'encourager l'une des pratiques les plus cruelles et dépassées dans le monde en continuant de permettre le confinement des poules pondeuses dans des cages de broches.

Plus spécifiquement, le Code tel que révisé continue de permettre aux producteurs d'œufs d'emprisonner des millions de poules pondeuses dans de petites cages pour leur vie complète. Ces cages sont empilées les unes sur les autres dans d'immenses bâtiments sans fenêtres. Les enquêtes en caméra cachée de Mercy for Animals ont démontré que les poules pondeuses enfermées de cette façon ne peuvent pas marcher librement ni déployer leurs ailes à l'intérieur des cages ; tout ce qui est naturel pour un volatile.  Elles ne verront jamais le soleil, ne pourront jamais respirer de l'air frais ou bien ressentir l'herbe sous leurs pattes.

Le confinement tel que permis par le Conseil est considéré tellement cruel qu'il a été banni ou encadré très sévèrement dans l'Union européenne et dans plusieurs États américains tels que, la Californie et le Michigan.  Plusieurs chaînes majeures de restaurants et de détaillants, comme Tim Horton's, McDonald's, Loblaws, Metro, Sobeys, A&W, Costco et Walmart se sont distancés de ces pratiques d'une cruauté évidente envers les animaux en adoptant des politiques d'achat à 100% d'œufs de poules en liberté.

En plus d'ignorer les problèmes de cruauté envers les animaux, le nouveau Code ne tient pas compte non plus des préférences des consommateurs canadiens. Un récent sondage de NRG Reseach Group démontre qu'une majorité de canadiens s'oppose au confinement en cage des poules pondeuses. Le sondage révèle que 79 % des Canadiens estiment que le Conseil devrait interdire l'utilisation des cages dans la production d'œufs et 83 % croient que le gouvernement fédéral devrait légiférer pour abolir cette pratique. De plus, 81 % des Canadiens croient que les cages devraient être interdites même si cette mesure augmente le prix des œufs. Autre fait marquant, une majorité de Canadiens croit que le Conseil ne devrait plus recevoir d'argent public s'il ne recommande pas une transition vers la production d'œufs de poules en liberté.

Mercy for Animals demande au Conseil - qui reçoit des millions de dollars des contribuables canadiens dans le but de développer des codes de pratique pour le bien être des animaux de la ferme - d'écouter les consommateurs et qu'il recommande aux producteurs d'œufs d'arrêter l'utilisation des cages dans la version finale du nouveau Code, qui sera dévoilée après la période permettant au public d'émettre des commentaires.

« Le Conseil a abandonné les animaux et les consommateurs canadiens. Pendant que les grandes chaînes de restaurants, les détaillants en alimentation et l'industrie alimentaire canadienne agissent rapidement afin de bannir les batteries de cages pour les poules pondeuses, le Conseil ne fait rien et continue de façon tacite à ce que cette cruauté continue », explique le président de Mercy for Animals, Nathan Runkle. « Il est temps que le Conseil se mette à jour et recommande, de façon claire et précise, que les cages de toutes sortes devraient être interdites dans la production d'œufs au Canada. Les Canadiens s'opposent à la maltraitance des animaux et rejettent le confinement en cage des poules pondeuses. »

 

SOURCE Mercy For Animals

Renseignements : Krista Hiddema: 416-666-3093; Vandhana Bala: 312-909-6051


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.