Un changement de paradigme pourrait s'imposer afin d'accélérer la découverte et la mise au point d'un vaccin contre le VIH

Des experts des vaccins se rencontrent au Canada et soulignent l'importance de l'innovation et de la collaboration

WINNIPEG, le 11 juin 2014 /CNW/ - L'adoption de pratiques novatrices existantes et le renforcement des collaborations sont peut‑être les ingrédients essentiels pour accélérer la découverte d'un vaccin anti‑VIH, estiment les experts qui se sont réunis récemment pour discuter de façons de surmonter les obstacles au développement d'un vaccin contre le VIH.

En effet, douze scientifiques nationaux et internationaux spécialisés dans la recherche et le développement de vaccins contre le VIH et d'autres infections ont partagé leurs informations du point de vue des sciences fondamentales, des affaires réglementaires et de l'industrie lors de l'assemblée annuelle du Bureau de coordination de l'Alliance (BCA) de recherche et de développement de l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH (ICVV), tenue à St. John's (Terre‑Neuve) le 1er mai 2014. L'ICVV est le catalyseur canadien de l'effort international visant la mise au point d'un vaccin contre cette maladie.

Cette rencontre d'une journée complète a permis l'échange des connaissances les plus à jour sur les obstacles qui se dressent sur la voie de la recherche et du développement de vaccins, et sur des approches novatrices contribuant à abattre ces obstacles. Parmi les principaux sujets discutés, mentionnons l'optimisation des efforts dans la recherche et le développement d'un vaccin anti‑VIH, les essais cliniques et les pratiques réglementaires, ainsi que différentes perspectives d'organisations internationales et de l'industrie sur les moyens de surmonter ces obstacles.

« La recherche et le développement d'un vaccin anti‑VIH nécessitent un effort mondial de collaboration entre des chercheurs, des bailleurs de fonds et des représentants de l'industrie dans la poursuite d'un objectif commun » affirme le DGreg Hammond, directeur du BCA. « À cette fin, il serait souhaitable et avantageux pour tous de resserrer les liens avec les communautés de recherche et de développement de vaccins contre des infections autres que le VIH, qui partagent des expériences similaires aux nôtres. »

Bien qu'il y ait une quarantaine d'essais de vaccins anti‑VIH  en cours à différents stades autour du globe, les scientifiques n'ont pas encore découvert un vaccin universel efficace depuis les 33 dernières années, après les premiers cas de sida dépistés. Les discussions menées lors de l'assemblée annuelle du BCA de recherche et de développement de l'ICVV ont débouché sur une liste de possibilités de participation canadienne à l'élimination des obstacles répertoriés. Voici quelques exemples des principaux points soulevés.

  • Des stratégies actuelles et à venir pour la prévention des infections par le VIH aideront à la conception et à la mise en œuvre des futurs essais cliniques de vaccins contre le VIH.
  • Le Canada bénéficie d'une expertise et de réseaux uniques renforçant sa capacité au niveau des essais cliniques et de la recherche fondamentale.
  • L'harmonisation ou la convergence en matière de réglementation et le renforcement des capacités sont essentiels aux futurs essais cliniques dans les pays en développement.
  • Il importe de bâtir une capacité de réglementation locale et régionale en vue des essais cliniques de vaccins contre le VIH en Afrique.
  • Des partenariats internationaux peuvent contribuer à améliorer la réglementation relative aux produits diagnostiques et aux vaccins.
  • Des technologies de fabrication novatrices d'autres vaccins offrent une foule d'avantages et peuvent être appliquées dans la production de vaccins anti‑VIH.
  • La collaboration et les partenariats sont essentiels au développement d'un vaccin contre le VIH.

Le BCA publiera sous peu un rapport sur la rencontre de Terre‑Neuve. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site alliance-aco.ca.

L'ICVV est une initiative quinquennale de collaboration entre le gouvernement du Canada et la Fondation Bill et Melinda Gates et constitue un apport important du Canada à l'effort international de mise au point d'un vaccin contre le VIH sécuritaire, efficace, abordable et accessible à l'échelle de la planète. Le gouvernement du Canada et la Fondation Bill et Melinda Gates ont ouvert le BCA en 2011 au Centre international pour les maladies infectieuses (CIMI), une organisation sans but lucratif située à Winnipeg, au Manitoba. Le BCA est financé par l'Agence de la santé publique du Canada.

SOURCE : Bureau de coordination de l'Alliance

Renseignements : Pour en savoir plus, communiquez avec : Renée Barclay, Spécialiste en communication, Bureau de coordination de l'Alliance Centre international pour les maladies infectieuses, Courriel : aco-communications@icid.com

LIENS CONNEXES
http://www.alliance-aco.ca

Profil de l'entreprise

Bureau de coordination de l'Alliance

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.