Un centre de santé de Montréal réduit radicalement les erreurs et favorise la participation des patients

Les résultats spectaculaires d'un projet d'amélioration du processus présentés à la 6e Conférence internationale sur les soins axés sur le patient et la famille, tenue à Vancouver (C.-B.), du 6 au 8 août 2014

VANCOUVER, le 7 août 2014 /CNW/ - Une diminution de 60 % des erreurs de transcription des médicaments et une réduction de 75 % du temps d'attente pour les services de santé mentale ne sont que deux exemples des importantes améliorations découlant d'un grand projet de réforme des soins au Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

« Rien pour moi sans moi ». Voilà le principe directeur de l'initiative Transformation des soins au chevet (TSAC), déclare Patricia O'Connor, IA, MScN, conseillère principale, Participation des patients, au CUSM. Une initiative qui, dit-elle, a trois objectifs : percevoir les services de santé du point de vue des patients; inviter les représentants des patients à faire équipe avec le personnel de première ligne en vue de la restructuration des soins de manière à répondre à leurs besoins réels; augmenter le temps consacré directement aux soins par le personnel infirmier.

Les faits saillants de ce projet pluriannuel seront présentés dans le cadre de la 6Conférence internationale sur les soins axés sur le patient et la famille, qui se déroule à Vancouver (C.-B.), du 6 au 8 août, sous le thème « Partnerships for Quality and Safety ». Cette conférence est organisée par l'Institute for Patient and Family Centered Care en partenariat avec la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé (FCASS) et Providence Health Care de la Colombie-Britannique.

« Ce projet a donné lieu à un profond changement de culture », affirme Stephen Samis, vice-président, Programmes, de la FCASS. « Il a aidé à transformer les comportements, à améliorer la collaboration et les communications entre les équipes multidisciplinaires au  grand bénéfice des patients et à réduire les coûts.

À ce jour, le CUSM a amélioré la sécurité, la qualité et le milieu de travail dans plusieurs domaines :

  • Lorsque le personnel infirmier établit la liste des médicaments, les interruptions sont souvent cause d'erreurs dans la documentation et le compte des ordonnances. Les erreurs ont diminué de 60 % lorsque le CSUM a réservé un endroit tranquille où les infirmières peuvent consigner leurs notes aux dossiers et a commencé à former le personnel pour l'inciter à ne pas déranger les infirmières quand elles travaillent aux chariots de distribution de médicaments. « Il faut se représenter une zone frontière qui est impénétrable », souligne Patricia O'Connor, qui est aussi la principale responsable du programme TSAC.

  • En psychiatrie, le projet a réduit le processus d'admission des patients gravement malades de 4,3 heures à une heure, soit une baisse de 75 %. Auparavant, les médecins, infirmières, travailleurs sociaux menaient chacun leur barque. Aujourd'hui, ils font équipe lors d'entretiens d'admission de 45 minutes et consacrent 15 minutes à l'établissement d'un programme de soins en collaboration avec les patients. Comme l'indique Mme O'Connor, « Les services sont plus efficaces et efficients parce que chacun reçoit la même information en même temps. »

  • Afin d'augmenter le temps qu'elles passent au chevet des patients, les infirmières ont regroupé les fournitures et l'équipement pour éviter d'avoir à parcourir les corridors à la recherche du matériel requis. Le temps moyen nécessaire pour mettre la main sur un seul appareil est passé de presque 4 minutes à 26 secondes. En outre, des tableaux blancs ont été placés au pied des lits de sorte que les patients et leurs familles puissent facilement voir le nom des membres de l'équipe responsables du plan de soins pour la journée et écrire leurs questions.

  • Dans l'ensemble, le projet a permis d'augmenter de 8 % le temps consacré directement aux soins à valeur ajoutée par le personnel infirmier et de réduire de moitié la perte de temps, indique Mme O'Connor. On a constaté également une amélioration de 20 % de la réactivité des prestataires de soins et de 18 % de la communication entre les patients (et leurs familles) et le personnel infirmier (selon la définition du sondage Hospital Consumer Assessment of Healthcare Providers and Systems [HCAHPS]). Le personnel donne dans tous les cas une appréciation favorable de l'initiative, soit une amélioration de la satisfaction professionnelle, de l'efficacité des équipes et de la capacité de favoriser l'amélioration de la qualité.

« Le personnel et les représentants des patients se sont familiarisés avec le processus d'amélioration rapide par cycle et les compétences en matière de gestion des changements et ont pu ainsi faire l'essai des innovations et obtenir de meilleurs résultats. Ces méthodes d'amélioration s'inspirent du système de production de Toyota et d'autres principes d'entreprise fondés sur les « pratiques exemplaires », explique Mme O'Connor.

Depuis 2010, le projet a été mis en œuvre dans 45 % des domaines cliniques de six hôpitaux et compte maintenant plus de 1 500 professionnels infirmiers et autres prestataires de soins. En décembre 2013, le projet a été reconnu par Agrément Canada comme une pratique exemplaire tant pour ce qui est de l'initiative dans son ensemble que pour le processus d'admission des patients en santé mentale par une équipe interdisciplinaire.

Le financement initial de ce projet a été fourni par la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé (FCASS) ainsi que par la Fondation Max Bell, la Fondation Newton,  la Fondation de l'hôpital général de Montréal et la Fondation Roasters avec le soutien ultérieur du ministère de la Santé du Québec.

 

SOURCE : Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé

Renseignements : Elissa Freeman, Pour la Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé, Cell. : 416.565.5605, elissafreeman@gmail.com; Holly Roy, Publiciste, Ouest canadien, Cell. : 780.991.2323, hollyr@pumpkinpr.com

LIENS CONNEXES
http://www.cfhi-fcass.ca

Profil de l'entreprise

Fondation canadienne pour l'amélioration des services de santé

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.