Un centre de pathologie et de génétique unique se prépare à changer la façon
de traiter le cancer

Le GPEC reçoit une subvention sans restriction de 250 000 $ de sanofi-aventis

VANCOUVER, le 8 déc. /CNW Telbec/ - Le Genetic Pathology Evaluation Centre est reconnu comme un chef de file mondial de la recherche sur le cancer s'appuyant sur la technologie des biomarqueurs. Ce centre, dirigé par trois éminents pathologistes fait partie du Vancouver General Hospital en plus d'être un partenaire de la British Columbia Cancer Agency. Aujourd'hui, grâce à une subvention sans restriction supplémentaire de 250 000 $ de sanofi-aventis, le GPEC est prêt à faire d'autres percées scientifiques.

Plusieurs découvertes importantes en oncologie reviennent au GPEC, notamment un changement génétique d'une tumeur que l'on croyait jusqu'ici une forme agressive d'arthrite, que le cancer ovarien se manifeste d'au moins cinq façons distinctes et de nouvelles méthodes diagnostiques de sous-types du cancer du sein pour les laboratoires de pathologie des hôpitaux. L'utilité et l'incidence de ces réalisations, et d'autres aussi, ont permis à ce centre relativement petit, mais néanmoins productif (il a publié plus de 200 articles revus par des pairs au cours des cinq dernières années), de devenir un chef de file international dans son domaine.

"Les résultats de nos recherches ont changé la façon de diagnostiquer ou de traiter les cancers", explique Blake Gilks, l'un des principaux chercheurs au GPEC. "Toutefois, les découvertes prometteuses dépendent de sources soutenues de financement, comme sanofi-aventis, qui nous appuie depuis sept ans déjà. Ce financement supplémentaire est le coup de main dont nous avons besoin pour pouvoir continuer à nous éloigner d'une méthode universelle de traitement du cancer pour aller vers une démarche personnalisée."

Le centre veut maintenant exploiter l'important travail qu'il a déjà accompli dans le domaine du cancer du sein. Le GPEC a joué un rôle prépondérant dans la définition des sous-types moléculaires du cancer du sein en 2004 : son premier article sur le sujet est devenu le quatrième article le plus cité dans la revue Clinical Cancer Research. À l'heure actuelle, ce centre est à la fine pointe en ce qui a trait à la détermination de la réponse des divers sous-types de cancer du sein aux différents traitements. Ces traitements établis en fonction des sous-types de cancer du sein, selon les anomalies moléculaires caractérisant chacun d'entre eux, sauvent des vies.

Dans le cadre d'un autre de ses projets, le GPEC étudie une tumeur ovarienne peu comprise et difficile à traiter. Après avoir aidé à décoder les cancers ovariens au moyen de technologies avant-gardistes de séquençage génomique, en collaboration avec le Genome Sciences Centre de la British Columbia Cancer Agency, les chercheurs du GPEC ont découvert une mutation récurrente des tumeurs de la granulosa et s'intéressent actuellement à de nouveaux outils diagnostiques et thérapeutiques visant ce cancer.

Compte tenu des travaux déjà réalisés et des nombreux projets à venir, le centre possède de solides atouts lui permettant de jouer un rôle essentiel dans la transposition des résultats de la recherche fondamentale dans la pratique clinique.

"Sanofi-aventis croit que la recherche dans la médecine personnalisée est un excellent moyen d'apporter de la valeur au système de santé canadien", précise Hugh O'Neill, président-directeur général de sanofi-aventis Canada. "En déterminant à qui conviennent ou ne conviennent pas les différents traitements, les organismes comme le GPEC réduisent les coûts pour le système de santé canadien et concrétisent la véritable valeur des médicaments innovants."

À propos du Genetic Pathology Evaluation Center (GPEC)

Le Genetic Pathology Evaluation Centre (GPEC) est un laboratoire qui se spécialise dans l'évaluation des nouveaux biomarqueurs de cancers à l'aide de la méthode microréseau tissulaire. Créé en 2001, ce centre résulte d'une collaboration entre le Prostate Research Centre du Vancouver General Hospital, le Vancouver Coastal Health Research Institute (VCHRI) et la British Columbia Cancer Agency. Le GPEC est le principal centre de recherche tissulaire du Canada et l'un des chefs de file mondiaux de ce domaine. Le but premier de ce laboratoire est d'améliorer le sort des patients, par des traitements anticancéreux personnalisés fondés sur une sous-classification moléculaire des tumeurs, établie à l'aide de biomarqueurs. Pour de plus amples renseignements, consulter le site : http://www.gpec.ubc.ca.

Pour en savoir plus au sujet :

    
    de la British Columbia Cancer Agency, consulter le site :
    http://www.bccancer.bc.ca

    du Vancouver Coastal Health Research Institute (VCHRI),
    consulter le site:
    http://www.vchri.ca

    de sanofi-aventis, consulter le site :
    http://www.sanofi-aventis.ca
    

SOURCE VANCOUVER COASTAL HEALTH RESEARCH INSTITUTE

Renseignements : Renseignements: ou pour organiser des entrevues avec le GPEC, la British Columbia Cancer Agency (BCCA), le Vancouver Coastal Health Research Institute (VCHRI) ou sanofi-aventis: Lisa Carver, Vancouver Coastal Health Research Institute, (604) 875-4111, poste 61777, Cell.: (604) 319-7533, lisa.carver@vch.ca; Claire Alter, Cabinet de relations publiques NATIONAL, (604) 691-7393, Cell.: (604) 812-5464, calter@national.ca

Profil de l'entreprise

VANCOUVER COASTAL HEALTH RESEARCH INSTITUTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.