Un Canadien sur quatre avoue être incapable de limiter ses dépenses des Fêtes

Pour la majorité, les élans de générosité prennent le pas sur les soucis financiers

WINNIPEG, le 11 déc. 2013 /CNW/ - Un Canadien sur quatre (23 pour cent) avoue se sentir désemparé lorsque vient le temps de limiter ses dépenses des Fêtes, qu'il ait établi ou non un budget; les deux tiers (68 pour cent) d'entre eux admettent que cela a des répercussions sur leurs finances durant le reste de l'année.

Un sondage récent du Groupe Investors révèle que le plaisir de donner durant les Fêtes est souvent assombri par la difficulté de limiter ses dépenses.

Heureux de donner

Six Canadiens sur dix (62 pour cent) ne se préoccupent pas de leur budget pendant les Fêtes, car ils sont heureux d'offrir des cadeaux, et les trois quart (76 pour cent) des Canadiens disent qu'ils aiment la période des Fêtes et ne se soucient pas des coûts qui y sont associés. Par contre, 31 pour cent sont préoccupés par leurs excès, et 18 pour cent disent ne pas profiter des Fêtes, car ils s'inquiètent de leurs dépenses.

« Le temps des Fêtes nous donne l'occasion de démontrer notre amour et notre appréciation aux amis et aux membres de notre famille, et de nous gâter nous aussi, explique Claude Paquin, président, Québec du Groupe Investors. Malheureusement, cette générosité, combinée aux dépenses associées à cette période, peut amener les gens à se sentir dépassés et quelque peu désemparés. Une bonne façon de reprendre le contrôle durant cette période occupée de l'année consiste à établir un plan pour les dépenses des Fêtes, et à porter attention aux différentes façons d'économiser, même un montant minime. »

Établir des limites

Trente pour cent des Canadiens affirment respecter le budget qu'ils ont établi, alors que 15 pour cent de ceux qui établissent un budget avouent avoir l'habitude de le dépasser. Dans un même temps, 40 pour cent des Canadiens déclarent que c'est en payant leurs achats comptant qu'ils arrivent à contrôler leurs dépenses.

Le solde de la carte de crédit constitue une surprise pour 17 pour cent des consommateurs, surtout pour la tranche des 25 à 34 ans.

« C'est une bonne idée d'établir des limites durant une période de l'année où les obligations financières sont élevées, ajoute M. Paquin. Toutefois, faire un budget et dépenser en fonction de ses moyens devrait être une pratique à adopter l'année durant. »

Dans tout le pays, les Canadiens cherchent des moyens d'épargner

Deux Canadiens sur trois (66 pour cent) précisent magasiner à l'avance pour éviter les folies de dernière minute ; les femmes sont celles qui planifient le plus : 69 pour cent d'entre elles font leurs achats à l'avance, contre 63 pour cent des hommes.

Vingt pour cent des personnes sondées ont affirmé acheter des articles d'occasion ou légèrement utilisés, et 17 pour cent admettent donner en cadeau des présents qu'ils ont reçus pour réduire leurs dépenses. Quarante-quatre pour cent attendent après les Fêtes pour acheter leurs cadeaux afin de profiter des ventes.

Moyens d'épargner Atlantique Québec Ontario Saskatchewan/
Manitoba
Alberta C.-B.  
Donner des présents qu'on a reçus 22 % 12 % 16 % 19 % 20 % 25 %
Donner des articles d'occasion 17 % 32 % 13 % 21 % 6 % 26 %
Donner après la période des Fêtes 52 % 45 % 44 % 53 % 36 % 40 %

Quand vient le temps de dépenser pour les articles autres que les cadeaux comme la nourriture, les boissons, les divertissements et les déplacements, plus d'un tiers (36 pour cent) disent qu'ils oublient d'établir un budget, alors qu'ils en établissent un pour les cadeaux.

Méthodologie du sondage

Les données ont été recueillies lors d'interviews téléphoniques assistés par ordinateur (ITAO) dans le cadre d'un sondage omnibus téléVox de Harris Décima. Au total, plus de 1 030 personnes ont répondu au sondage à l'échelle nationale du 14 au 18 novembre 2013. L'échantillon est composé de 80 % de répondants par téléphone filaire, et de 20 % de répondants par téléphone cellulaire, avec des quotas selon le sexe (proportion 50/50) et par région. Les données ont été pondérées en tableaux pour reproduire la répartition réelle de la population par âge et par sexe selon la région, conformément aux données du Recensement de 2011. Ce sondage est considéré comme exact selon une marge de plus ou moins 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

Le Groupe Investors

Fondé en 1926, le Groupe Investors est un chef de file au Canada dans la prestation de solutions financières personnalisées par l'entremise d'un réseau d'environ 4 600 conseillers partout au pays. Outre sa famille exclusive de fonds communs de placement et d'autres instruments de placement, le Groupe Investors offre une gamme étendue de produits d'assurance, des valeurs mobilières, des prêts hypothécaires et d'autres services financiers. Le Groupe Investors fait partie du groupe d'entreprises de la Société financière IGM Inc. (TSX : IGM). La Société financière IGM est l'une des principales sociétés de services financiers au Canada et gérait un actif total d'environ 131 milliards de dollars au 30 novembre 2013.

SOURCE : Groupe Investors Inc.

Renseignements :

Ron Arnst
Groupe Investors
204 956-3364
ron.arnst@investorsgroup.com

Alida Alepian
Capital-Image
514 739-1188, poste 239
aalepian@capital-image.com

Pour plus d'information de presse, veuillez consulter la section Dans les médias du site Web du Groupe Investors, suivez @GroupeInvestors sur Twitter ou allez sur notre page Facebook.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.