Un bon budget pour le logement communautaire

OTTAWA, le 22 mars 2017 /CNW Telbec/ - Le RQOH accueille favorablement le budget présenté aujourd'hui par le ministre fédéral des Finances, monsieur Bill Morneau. En annonçant la somme de 11,2 milliards de dollars sur 11 ans pour le logement abordable, « le gouvernement du Canada prend la mesure de sa responsabilité dans ce dossier », a déclaré Stéphan Corriveau. Le directeur général du RQOH participait au huis clos entourant le dévoilement du budget 2017.

« Ces engagements correspondent à un réinvestissement important dans les programmes d'habitation qu'attendait le RQOH, des sommes qui permettent la construction de logements sociaux et la préservation du parc existant et surtout l'aide à des milliers de ménages qui en ont désespérément besoin ».

De cette somme, 5 milliards seront alloués à un nouveau Fonds national pour le logement. Cet argent sera versé directement aux promoteurs et gestionnaires de logements abordables alors que 3,2 seront remis aux gouvernements provinciaux dans le cadre d'un nouveau mécanisme qui remplacera l'actuel Investissement dans le logement abordable (IDLA) datant du gouvernement Harper.

En plus des 11,2 milliards annoncés, le gouvernement maintient le niveau de financement fourni par la SCHL pour les conventions d'exploitation des projets fédéraux des années 1970-1990, qui arrivent progressivement à échéance. Ces projets et leurs locataires auront droit à des mesures de soutien jusqu'à ce qu'un nouveau mécanisme de financement soit mis en place.

Le RQOH se réjouit que ce nouvel investissement de 11,2 milliards soit complété par des mesures destinées aux Autochtones, au logement nordique, à la revente d'immeubles excédentaires à des conditions avantageuses pour le secteur du logement abordable et par des sommes destinées à la recherche. Le RQOH apprécie aussi l'augmentation des sommes visant la lutte a l'itinérance, qui disposera d'un budget accru pour les 11 prochaines années.

Ce budget est assurément un grand pas dans la bonne direction. À Ottawa, M. Corriveau a déclaré : « Le RQOH souhaite maintenant que les engagements se concrétisent à long terme, notamment en s'articulant dans la Stratégie canadienne de l'habitation promise d'ici 2018. » Dans l'année qui vient, le secteur du logement communautaire compte poursuivre sa collaboration avec M. Jean-Yves Duclos, le ministre du Développement social responsable de la SCHL, afin que cette stratégie en cours d'élaboration, a dit M. Corriveau, « réponde véritablement au droit de tous les Canadiens d'avoir accès à un logement sécuritaire, adéquat et abordable, un objectif défini par le ministre lui-même auquel nous adhérons totalement ».

Depuis un an, le RQOH a fait de nombreuses représentations auprès du gouvernement fédéral pour que celui-ci investisse dans la construction de nouveaux logements sans but lucratif, une avenue structurante et porteuse de résultats durables, en particulier pour les ménages qui présentent des caractéristiques de vulnérabilité.

« À une semaine du dépôt du budget provincial, les sommes consenties par le gouvernement fédéral, auxquelles on peut ajouter les quelques milliards de surplus budgétaires du gouvernement du Québec, donnent une marge de manœuvre amplement grande à M. Leitão pour réinvestir de manière conséquente dans le logement social », a conclu le porte-parole du logement communautaire. Les coupures dans le programme AccèsLogis, réduit de moitié les deux dernières années, ont imposé un ralentissement dramatique à la construction de nouveaux logements, mettant en péril la santé et la sécurité de nombreux ménages québécois.

Le financement de la construction de logement social est doublement profitable et structurant en termes de retombées économiques. En plus de favoriser la stabilisation des personnes et des ménages fragilisés, l'investissement dans ce secteur provoque la création d'emploi et la revitalisation des quartiers et des villages où les projets de réalisent. De plus, à l'opposé de certaines infrastructures dont l'entièreté du coût incombe au gouvernement, chaque mise de fonds dans la construction de logement communautaire suscite un apport en contrepartie au moins équivalent de la part des partenaires du secteur.

Stéphan Corriveau, à la fois directeur général du Réseau québécois des OSBL d'habitation (RQOH) et président de l'Association canadienne d'habitation et de rénovation urbaine (ACHRU) a participé au « huis clos » à Ottawa. Il a donc été en mesure de réagir en primeur au contenu du budget.

Le RQOH chapeaute 8 fédérations régionales regroupant 1200 organismes offrant 50 000 logements communautaires au Québec. La valeur des actifs du parc immobilier totalise 5 milliards de $ et pourvoit 6500 emplois.

L'ACHRU est le porte-parole pancanadien pour la gamme complète des enjeux et des solutions en matière de logement abordable et d'itinérance au Canada. Elle compte au-delà de 280 membres dans toutes les provinces et tous les territoires du Canada.

 

SOURCE Réseau québécois des OSBL d'habitation (RQOH)

Renseignements : Pour un entretien avec Stéphan Corriveau : 514-586-6810

LIENS CONNEXES
www.rqoh.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.