Un autre budget sans hausse de la taxe tabac - Le gouvernement ignore le contexte favorable à une hausse de la taxe tabac et laisse toute la marge de manœuvre aux cigarettiers

MONTRÉAL, le 28 mars 2017 /CNW Telbec/ - La Coalition québécoise pour le contrôle du tabac déplore l'absence de nouvelles taxes sur le tabac dans le budget provincial 2017-2018, le troisième consécutif sans hausse de la taxe d'accise sur le tabac. La Coalition réclamait une hausse de 5,00 $ la cartouche de 200 cigarettes, calculant qu'une telle hausse résulterait en plusieurs milliers de fumeurs en moins et près de 150 millions de dollars de revenus annuels supplémentaires.

« La décision de ne pas hausser les taxes tabac nous laisse extrêmement perplexes. Le gouvernement se doit de fournir les raisons derrière ce choix, alors qu'il confirme dans son budget que la contrebande est stable depuis au moins six ans et, ce, malgré trois hausses de taxes pendant cette période. En effet, toutes les conditions sont favorables à une hausse de la taxe tabac: les taxes au Québec sont les plus basses au pays, la contrebande se maintient à moins de 15 % du marché et, ce qui est le plus parlant, l'industrie augmente elle-même ses prix de montants supérieurs aux hausses de taxes, » explique Flory Doucas, porte-parole de la Coalition.

Avec les hausses récentes en Colombie-Britannique (1,60 $ le 21 fév.), en Saskatchewan (4,98 $ le 22 mars) et au Nouveau-Brunswick (6,52 $ le 1 fév.), le Québec manifeste un retard de plus en plus prononcé, soit un écart de plus de 26 $ la cartouche par rapport à la moyenne des taxes dans les autres provinces.

Marge de manœuvre laissée à l'industrie

« En omettant d'instaurer une hausse de la taxe sur le tabac, le gouvernement tourne le dos aux fumeurs qui auraient cessé de fumer en raison d'une hausse soudaine du prix via la taxation, » s'insurge Flory Doucas, porte-parole de la Coalition.

L'existence d'une marge pour augmenter la taxe tabac était clairement démontrée par le fait que les fabricants augmentent eux-mêmes leurs prix depuis 2014. En effet, selon de nouvelles données sur le prix de gros des cigarettes de Santé Canada, les fabricants ont augmenté le prix de vente de gros de 4,60 $ par cartouche depuis 2014, ce qui leur a généré 156 millions de dollars en revenu additionnels.

« La décision de ne pas hausser la taxe sur le tabac représente un cadeau de quelque 150 millions de dollars à l'industrie du tabac et une perte du même montant pour les contribuables qui, eux, sont pris avec la facture des soins de santé causés par les produits mortels de cette même industrie, » explique la porte-parole.

Hypocrisie : une stratégie gagnante au Québec

« Il semblerait que l'hypocrisie s'avère une stratégie gagnante pour l'industrie du tabac au Québec: pendant que le gouvernement laisse stagner la taxe tabac face aux cris d'alarme concernant la contrebande, les fabricants augmentent discrètement leurs prix et, ce, depuis plus de deux ans et demi. Grâce à ce budget, les cigarettiers pourront continuer de s'emparer de la marge de manœuvre disponible, autant pour renflouer leurs coffres que pour manipuler les prix de manière à favoriser le tabagisme ». (Voir « L'industrie manipule ses prix pour atténuer l'impact des taxes ».) 

La Coalition tient à rappeler qu'un document interne d'Imperial Tobacco récemment obtenu via un sonneur d'alerte anonyme démontre que l'industrie instrumentalise l'enjeu de la contrebande dans le cadre d'une vaste stratégie de relations publiques ayant pour objectif de refroidir toute volonté politique à augmenter les taxes. Le document confirme également que certaines associations « de détaillants » œuvrant au Québec ne sont en réalité que des groupes-façade de l'industrie mis sur pied pour déployer cette stratégie. Il s'agit de l'Association canadienne des dépanneurs en alimentation et de la Coalition nationale contre le tabac de contrebande.

Pour voir le communiqué en PDF, avec graphique et références complètes, cliquer ici:
http://www.cqct.qc.ca/Communiques_docs/2017/PRSS_17_03_28_BudgetQc_CadeauPourIndustrie.pdf

À propos: Quelque 470 organisations québécoises -- associations médicales, ordres professionnels, municipalités, hôpitaux, écoles, commissions scolaires, etc., ont endossé les mesures destinées à réduire le tabagisme et ses conséquences réclamées par la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac. Fondée en 1996, les principaux objectifs de la Coalition incluent prévenir l'initiation au tabagisme, favoriser l'abandon, protéger les non-fumeurs contre la fumée secondaire et obtenir un cadre législatif qui reflète la nature néfaste et toxicomanogène du tabac. La CQCT est une initiative de l'Association pour la santé publique du Québec.

SOURCE Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Renseignements : Entrevues : Mme Flory Doucas, codirectrice et porte-parole, CQCT: 514-598-5533; 514-515-6780 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.