Un appui généralisé à la Subvention Canada pour l'emploi

OTTAWA, le 25 juill. 2013 /CNW/ -

L'Association canadienne de l'électricité (ACÉ)

L'Association canadienne de l'électricité (ACÉ) est heureuse de constater que, dans le Plan d'action économique 2013 […], le gouvernement fédéral prévoit des mesures relativement à la pénurie de main-d'œuvre qualifiée… « L'ACÉ salue l'annonce faite aujourd'hui par le gouvernement fédéral d'investir dans la formation axée sur les compétences destinée aux Canadiens dans l'ensemble du pays, a déclaré Jim Burpee, président et chef de la direction de l'Association canadienne de l'électricité. La formation et le perfectionnement de la main-d'œuvre canadienne sont essentiels pour la compétitivité et le potentiel de croissance économique du pays. Nous félicitons le gouvernement de mettre en place la Subvention canadienne pour l'emploi, de créer des possibilités pour les apprentis, d'offrir du soutien pour les groupes sous-représentés et de favoriser l'apprentissage et les carrières dans les domaines à forte demande afin de prendre des mesures relativement à cet important défi. » (Le 21 mars 2013, communiqué de presse)

Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC)

MEC appuie entièrement la décision du gouvernement d'inclure une formation des compétences dirigée par l'entreprise au titre d'un outil politique majeur pour répondre aux problèmes actuels de pénuries de compétences et de main-d'oeuvre partout au Canada. Dans le cadre d'un sondage récent, nous avons découvert que 50 % de nos sociétés membres sont aux prises avec une pénurie de main-d'oeuvre. En raison de ce problème, le tiers des sociétés font face à des contraintes de production et un nombre équivalent d'entreprises songent à déménager leurs activités de production à l'extérieur du Canada dans les cinq prochaines années. Pour résoudre ces problèmes, il faudra un effort concerté pour augmenter le bassin de main-d'oeuvre de qualité au Canada comme à l'étranger. C'est pour cette raison que, au cours des dernières semaines, notre association a participé aux consultations à travers le pays en vue de la création de la Subvention canadienne pour l'emploi proposée. (Bulletin 20/20 de juin 2013 : le bulletin des Manufacturiers et exportateurs du Canada)

Le Bureau canadien de soudage

Le Bureau canadien de soudage accueille avec joie l'annonce faite aujourd'hui dans le cadre de la présentation du budget fédéral relativement à la création de la Subvention canadienne pour l'emploi et au financement de mises à niveau d'équipement et d'investissements continus dans des infrastructures. Cette nouvelle confirme aussi le fait que le soudage, et les métiers spécialisés, sont essentiels à la croissance durable du Canada (...) « La nouvelle Subvention canadienne pour l'emploi annoncée dans le budget d'aujourd'hui démontre que les métiers spécialisés constituent une priorité pour le gouvernement, affirme Dan Tadic, directeur exécutif de l'Association canadienne de soudage (ACS) (…) Tout le monde sait qu'il y a une pénurie de soudeurs compétents au Canada et que cette pénurie se poursuivra, ajoute-t-il. La décision de créer de nouvelles occasions d'apprentissage aidera l'industrie à répondre aux exigences du nouveau Fonds Chantiers Canada. On aura besoin d'ouvriers compétents et bien formés pour réaliser ces projets d'infrastructures additionnels. Nous sommes heureux de voir que le gouvernement Harper prend des mesures pour soutenir les métiers spécialisés au Canada. » (Communiqué daté du 21 mars 2013)

CARP

Les travailleurs âgés peuvent aussi bénéficier de la Subvention canadienne pour l'emploi qui offre des fonds de contrepartie pour combler les besoins en formation. Conjointement avec les programmes de jumelage d'emploi entrepris au troisième trimestre dans le cadre de l'initiative prévue dans le budget de 2012, la Subvention permettra aux travailleurs âgés d'être mieux en mesure d'obtenir et de garder leur emploi. (Communiqué de presse du 21 mars 2013)

L'Association des produits forestiers du Canada (APFC)

L'Association des produits forestiers du Canada (APFC) accueille positivement le soutien additionnel, dévoilé dans le budget d'aujourd'hui, pour l'innovation et le développement des marchés et se réjouit de l'accent que met le gouvernement sur la formation de la main-d'œuvre.

« C'est une décision stratégique axée sur l'avenir, qui témoigne d'un engagement constant envers la transformation de l'industrie. » La proposition de la Subvention canadienne pour l'emploi, visant à accroître le bassin de main-d'œuvre qualifiée au Canada, contribuera à un autre objectif de Vision 2020, soit de recruter 60 000 nouveaux employés d'ici 2020, notamment des femmes, des Autochtones et des nouveaux Canadiens. « L'industrie des produits forestiers est en mouvement et doit recruter des dizaines de milliers de nouveaux travailleurs pour atteindre son potentiel au XXIe siècle et pour stimuler la croissance », a ajouté M. Lindsay. « Nous sommes heureux de constater que le gouvernement reconnaît qu'il existe une concurrence croissante pour la main-d'œuvre. » (21 mars 2013, communiqué de presse)

Association nationale des collèges de carrières (ANCC)

L'Association nationale des collèges de carrières (ANCC) félicite le gouvernement fédéral d'avoir apporté des changements importants qui permettront de jumeler plus efficacement les employeurs aux Canadiennes et Canadiens à la recherche d'un emploi. « Grâce aux réformes proposées dans ce budget, dont la nouvelle Subvention canadienne pour l'emploi, un plus grand nombre de Canadiennes et de Canadiens en chômage et sous-employés seront en mesure de suivre la formation dont ils ont besoin pour obtenir des emplois très recherchés actuellement et qui le seront dans les années à venir, a déclaré Serge Buy, premier dirigeant de l'ANCC. […] Le Budget 2013 présenté par ce gouvernement profitera tant aux Canadiennes et aux Canadiens en quête d'un emploi qu'aux employeurs à la recherche d'employés compétents et qualifiés. Nous félicitons le premier ministre ainsi que les ministres Flaherty et Finley d'appuyer la mise en place de programmes de formation efficaces », a ajouté M. Buy. [Traduction] (31 mars 2013, communiqué)

Chambre de commerce de St. John's

« Les difficultés touchant le marché du travail sont la principale préoccupation de nos membres. Nous avons été heureux d'apprendre que le gouvernement annonçait la subvention canadienne pour l'emploi, et qu'il s'emploierait à jumeler les Canadiens avec les emplois au Canada, plus particulièrement les initiatives concernant la formation en apprentissage, les stages, ainsi que la reconnaissance professionnelle interprovinciale et internationale. Toutes ces mesures contribueront à jumeler les gens avec des emplois. » [Traduction] (22 mars 2013, communiqué)

Ralph Suppa, président, Institut canadien de plomberie et de chauffage

L'Institut canadien de plomberie et de chauffage (ICPC) a déclaré qu'il appuyait la Subvention canadienne pour l'emploi annoncée dans le budget de 2013. La subvention vise à « établir un lien direct entre la formation axée sur les compétences et les employeurs et les emplois pour les Canadiens ». Ralph Suppa, président de l'ICPC, a affirmé que les membres de son organisation recherchaient des personnes aux compétences diversifiées. « Nous comptons plus de 260 membres qui ont constamment besoin de travailleurs possédant des ensembles de compétences particuliers dans les domaines des métiers, de l'ingénierie, de la gestion de la chaîne d'approvisionnement, des ventes et d'autres domaines de soutien, a déclaré M. Suppa. Nous avons récemment mené un sondage qui révèle qu'environ 40 p. 100 de nos membres embaucheront du personnel dans un avenir immédiat. Ce sont d'excellents emplois, offrant une bonne stabilité, des salaires très compétitifs et des possibilités d'avancement. En faisant appel aux employeurs pour mettre l'accent sur la formation et le perfectionnement des employés, ainsi que pour offrir une orientation à cet égard, la Subvention canadienne pour l'emploi permettra de veiller à ce que nos membres puissent tirer parti d'un bassin de main-d'œuvre possédant les compétences spécialisées dont ils ont besoin. Nous applaudissons les efforts déployés par le gouvernement fédéral grâce auxquels les employeurs pourront embaucher la bonne personne pour exercer les fonctions requises. » [Traduction] (1er mai 2013, Mechanical Business)

La Chambre de commerce du Canada

Les mesures annoncées dans le budget d'aujourd'hui représentent une réforme de taille qui permettra au gouvernement fédéral de relever le défi en matière de compétences au pays. La Chambre de commerce du Canada accueille positivement l'adoption d'une démarche énergique pour traiter un problème croissant auquel se butent tous les gouvernements du Canada. « La pénurie de main-d'œuvre figure en première place de notre liste des dix obstacles à la compétitivité du Canada, a déclaré Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. Ce problème touche toutes les industries d'un bout à l'autre du pays. Nous sommes heureux que le gouvernement prenne des mesures pour s'y attaquer et qu'il fasse directement participer les entreprises à la solution. » Selon M. Beatty, la Chambre croit depuis longtemps qu'il est impératif que ce soient ceux les plus proches de la main-d'œuvre qui conçoivent et offrent des programmes de formation. « Nous croyons au rôle de premier plan des provinces et des territoires — et ces mesures vont dans ce sens. Mais nous nous réjouissons que les entreprises et les éducateurs aient aussi un rôle central à jouer. » (Le 21 mars 2013, communiqué de presse)

Craig Alexander, économiste en chef, Banque TD

M. Craig Alexander, économiste en chef de la Banque TD, a fait savoir que, selon lui, l'initiative en matière de formation professionnelle « marquait un pas dans la bonne direction ». (CTVNews.ca, 22 mars 2013)

S'IL Y A DIVERGENCE ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DE CE COMMUNIQUÉ, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.

Ce communiqué est affiché en ligne sur le site plandaction.gc.ca.

SOURCE : Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Renseignements :

Ana Curic
Cabinet du ministre
Emploi et Développement social
819-994-2482

Bureau des relations avec les médias
Ressources humaines et Développement des compétences Canada
819-994-5559

Suivez-nous sur Twitter


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.