Un accord commercial historique renforcera l'union économique canadienne

L'Accord de libre-échange canadien stimulera les débouchés commerciaux et favorisera la création d'emplois

TORONTO, le 7 avril 2017 /CNW/ - Les Canadiens pourront acheter et vendre des biens et des services plus librement à l'intérieur de leur propre pays grâce au lancement de l'Accord de libre-échange canadien, qui créera davantage de possibilités d'emplois pour la classe moyenne.

Aujourd'hui, le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, l'honorable Navdeep Bains, aux côtés de ses homologues provinciaux et territoriaux, a rendu public le texte du nouvel accord commercial, qui entrera en vigueur le 1er juillet, jour du 150e anniversaire du Canada.

En améliorant la circulation des biens, des services et des investissements au-delà des frontières provinciales et territoriales, cet accord fera profiter les consommateurs de plus de choix et de prix plus bas, ce qui permettra aux Canadiens d'obtenir plus facilement ce que le pays a de mieux à offrir.

Aux termes de l'Accord, tous les gouvernements s'engagent à réduire la multitude des règles et des règlements qui peuvent entraver la croissance. Les entreprises de toutes tailles auront encore plus d'occasions d'innover et de prendre de l'expansion au pays, ce qui leur permettra d'être mieux préparées à soutenir la concurrence à l'échelle mondiale.

L'Accord permettra aux professionnels agréés possédant des titres de compétences canadiens de travailler dans différentes régions du pays. Les charpentiers, les soudeurs et les plombiers, entre autres, profiteront ainsi d'un plus grand nombre de possibilités d'emploi.

Cet accord découle d'efforts de collaboration vigoureux entre le gouvernement du Canada, les provinces et les territoires. Le gouvernement du Canada a joué un rôle de premier plan afin de rendre l'Accord suffisamment ambitieux et moderne pour donner aux entreprises canadiennes les moyens d'être compétitives sur la scène mondiale.

Citation

« L'Accord de libre-échange canadien générera des avantages concrets pour les Canadiens. Les entreprises parviendront à vendre leurs biens et services au pays plus facilement et à moindre coût. Les Canadiens peuvent donc s'attendre à profiter d'un plus grand choix et à payer moins cher ce qu'ils achètent. Grâce à une plus grande ouverture des marchés et à une réduction des formalités administratives, les entreprises canadiennes pourront croître et livrer concurrence à l'échelle mondiale. Plus ces entreprises prendront de l'expansion, plus elles créeront des emplois pour les Canadiens de la classe moyenne. »
-- Le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, l'honorable Navdeep Bains

Les faits en bref

  • L'Accord contient plusieurs premières historiques :
    • Il ouvre le commerce au Canada dans presque tous les secteurs de l'économie, ce qui en fait l'accord commercial le plus ambitieux à couvrir le marché intérieur du Canada.
    • Il permet aux entreprises canadiennes œuvrant dans des professions réglementées, comme l'ingénierie et l'architecture, de soumissionner en vue de fournir leurs produits et services aux gouvernements dans tout le pays.
    • Il permet aux fournisseurs de la plupart des entreprises de services publics d'énergie de soumissionner des contrats gouvernementaux dans de nombreuses régions du pays, ce qui crée un tout nouveau débouché commercial estimé à 4,7 milliards de dollars par an.
    • Il établit un processus pour améliorer le commerce de la bière, du vin et des spiritueux entre les provinces et les territoires.
  • Les règles de l'Accord de libre-échange canadien s'appliqueront automatiquement à l'ensemble de l'activité économique du pays, à moins d'exclusions particulières.
  • Le commerce intérieur représente environ un cinquième du PIB du Canada, soit 385 milliards de dollars par an. Il constitue aussi près de 40 % de toutes les exportations provinciales et territoriales.
  • L'Accord de libre-échange canadien remplacera l'Accord sur le commerce intérieur, qui est en vigueur depuis 1995.

Liens connexes

 

Suivez le ministre Bains sur Twitter : @MinistreISDE

 

SOURCE Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Renseignements : Karl W. Sasseville, Attaché de presse, Cabinet du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, 343-291-2500; Relations avec les médias, Innovation, Sciences et Développement économique Canada, 343-291-1777, ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

LIENS CONNEXES
http://www.ic.gc.ca/eic/site/icgc.nsf/eng/home

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.