Un « pétard mouillé » dit Sam Hamad - « Philippe Couillard le croit-il vraiment? » - Amir Khadir

MONTRÉAL, le 1er avril 2016 /CNW Telbec/ - Le député de Mercier et porte-parole solidaire en matière de lutte à la corruption, Amir Khadir, demande au premier ministre Philippe Couillard d'expliquer rapidement ce qu'il compte faire de Sam Hamad.

« Le reportage de l'émission Enquête est éloquent et le contenu des courriels écrits par Marc-Yvan Côté et ses partenaires sont on ne peut plus clairs : Sam Hamad a fait du trafic d'influence et a obtenu du financement pour son parti en échange de subventions. M. Hamad prétend que c'est un "pétard mouillé". Ce n'est certainement pas l'avis d'une majorité de la population. Philippe Couillard ose-t-il croire Sam Hamad? Croit-il que les Québécois et Québécoises vont avaler cette pilule? Le premier ministre défendra-t-il son ministre coûte que coûte ou sera-t-il en accord avec la population? », demande le député solidaire.

Pour Québec solidaire, la réaction du premier ministre dans ce dossier est d'une importance cruciale. Philippe Couillard doit agir rapidement pour redonner confiance en nos institutions à la population.

« S'il veut vraiment en finir avec la culture de corruption incrustée au Parti libéral, Philippe Couillard doit tout de suite poser un premier geste significatif : démettre Sam Hamad de ses fonctions de président du Conseil du trésor le temps de faire enquête. Les allégations contre lui ne sont pas banales. Si le premier ministre décide de protéger son ministre plutôt que de rétablir la confiance grandement ébranlée des gens, on comprendra qu'il a beaucoup à cacher et qu'il souhaite d'abord et avant tout protéger son parti », affirme Amir Khadir.

Le Conseil du trésor est appelé à jouer un rôle central pour en finir avec la corruption et la collusion au Québec. C'est notamment ce ministère qui est responsable de faire adopter le projet de loi 87 pour protéger les lanceurs d'alerte.

« Sam Hamad est en conflit d'intérêts. On ne peut pas s'attendre à une loi avec du mordant alors que lui-même a trempé dans des stratagèmes douteux de financement sectoriel à 100 000$, des manœuvres illégales comme le fait d'avoir rompu le secret ministériel, du trafic d'influence et autres illégalités. C'est un non sens de lui laisser cette responsabilité ainsi que celle de recouvrer les sommes versées en trop aux firmes de génies et aux entreprises de construction qui ont pratiqué la collusion. Philippe Couillard doit agir pour préserver l'intégrité de nos institutions et faire respecter nos lois », poursuit Amir Khadir.

Le député de Mercier demande au Commissaire à l'éthique d'ouvrir une enquête sur Sam Hamad, mais également sur les autres « ministres à 100 000 $ » présents dans l'actuel gouvernement.

« On ne peut plus attendre des révélations au compte-goutte pour faire la lumière sur le rôle des ministres actuels au cas par cas. Il faut faire un ménage complet et ça commence par faire la lumière sur le rôle des ministres à 100 000 $ présentement au gouvernement, y compris Philippe Couillard », conclut Amir Khadir.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Élise Tanguay, Responsable des relations publiques de Québec solidaire, elise.tanguay@quebecsolidaire.net ou 514 216-9290

RELATED LINKS
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.