Un « C » en économie, une sonnerie d'alarme pour le Québec

Avec sa note « C », le Québec se classe derrière la majorité des provinces et des grands pays développés dans le bilan comparatif Les performances du Canada

OTTAWA, le 15 mai 2014 /CNW/ - Le Québec obtient un « C » pour sa performance économique, ce qui le classe sous la moyenne par rapport à d'autres provinces et pays développés, selon l'analyse du Conference Board du Canada intitulée « Les performances du Canada : Économie » qui, pour la première fois, établit des comparaisons entre les 10 provinces et 16 pays comparables au Canada.

S'inspirant d'analyses antérieures du programme « Les performances du Canada », le bilan comparatif sur l'économie publié aujourd'hui est le premier d'une série de six sur la performance socio-économique du Canada et des provinces à paraître au cours des 12 prochains mois.

« Ces résultats déclenchent une sonnerie d'alarme. La performance du Québec au chapitre du revenu par habitant se détériore depuis le début des années 1980, et la province reçoit systématiquement un « D » depuis le milieu des années 1990, déclare le premier vice-président et économiste en chef, Glen Hodgson. Le Québec se retrouve maintenant dans le même groupe que le Japon, la France, le Royaume-Uni et certains autres pays européens ayant connu une faible croissance économique ces deux dernières décennies. »


FAITS SAILLANTS

     À court terme, l'emploi et le revenu au Québec devraient enregistrer un léger regain de croissance.
     La productivité du travail est un indicateur clé pour lequel le Québec reçoit une mauvaise note. 
     La province affiche une piètre performance en ce qui a trait à l'investissement direct étranger (IDE) de création, entrant et sortant. 

À court terme, l'emploi et le revenu au Québec devraient enregistrer une légère poussée de croissance. La province a obtenu en 2013 un « A » pour la croissance de l'emploi et un « B » pour la croissance du PIB, mais ces notes sont davantage le reflet des faiblesses des pays comparables qu'un indicateur de sa propre robustesse. Comme l'Ontario, le Québec devrait afficher une croissance du PIB réel relativement plus élevée cette année, grâce à la hausse de la demande en provenance du marché clé des États-Unis et à une légère dépréciation du dollar.

Malgré ce coup de pouce économique à court terme, les perspectives que laissent entrevoir les notes du Québec, faute d'une réforme structurelle, resteront modestes à long terme.

La productivité du travail est un indicateur clé pour lequel le Québec reçoit une mauvaise note. La productivité est de loin le facteur le plus important de la prospérité d'un pays à long terme, car elle mesure l'efficacité de la production des biens et des services. En matière de croissance de la productivité, le Québec obtient un « C » et son niveau de productivité du travail est inférieur à la moyenne nationale et à celui de tous les pays de comparaison, à l'exception du Japon.

La province affiche aussi une piètre performance en ce qui a trait à l'investissement direct étranger (IDE) de création, entrant et sortant. L'IDE de création (greenfield FDI, en anglais) est un type d'investissement qui favorise l'expansion d'une entreprise existante ou la création d'une nouvelle entreprise (contrairement à la fusion ou à l'acquisition). Étant donné sa taille, l'économie québécoise devrait à la fois attirer davantage d'IDE entrant et investir davantage dans d'autres pays (IDE sortant). Pourtant, elle obtient un « D- » pour ses flux d'IDE de création sortant - ce qui la place derrière tous les pays comparables - et un « D » pour l'IDE de création entrant.

Le Conference Board et HEC Montréal ont créé l'Institut du Québec pour qu'il se penche sur les difficultés, notamment économiques, auxquelles est confronté le Québec et propose des solutions et des recommandations en se fondant sur de nouvelles analyses.

Les performances du Canada est un programme de recherche continu au Conference Board du Canada qui vise à aider les décideurs à prendre connaissance des forces et des faiblesses des différentes régions canadiennes sur le plan de la performance socio-économique. Le site Web du programme présente des données et des analyses relatives à la performance du Canada par rapport à celle de pays comparables dans six catégories de rendement : l'économie, l'innovation, l'environnement, l'éducation et les compétences, la santé et la société.

Cette année, pour la première fois, l'analyse propose également un classement des provinces et des territoires.

Le bilan comparatif sur l'éducation et les compétences paraîtra en juin.

SOURCE : Le Conference Board du Canada

Renseignements :

Yvonne Squires, Relations avec les médias, tél. : 613-526-3090, poste 221
Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.