Tugliq et Quest s'unissent pour un développement minier durable et responsable

MONTRÉAL, le 18 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Minéraux rares Quest Ltée (TSX: QRM) (Quest), une société qui a pour mission de devenir le premier producteur intégré d'oxydes d'éléments de terres rares au Canada, s'associe avec Tugliq Énergie, une entreprise québécoise offrant des solutions énergétiques de proximité, pour élaborer conjointement une solution intégrée en matière énergétique renouvelable pour son développement minier du complexe Lac Strange. Ce projet en milieu éloigné devrait voir le jour en 2019 dans le Nord-du-Québec, à la frontière du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador.

Avec l'appui financier du gouvernement du Québec pour la réalisation des études de faisabilité par l'entremise du programme ÉcoPerformance, Quest et Tugliq s'allient pour faire de la mine un projet exemplaire sur le plan énergétique. La solution choisie figurera parmi les plus innovantes jamais réalisées et sera appelée à devenir une référence dans l'industrie minière.

En outre, le projet permettra une diversification du mix énergétique sur un territoire malheureusement dépendant au diesel, faute d'alternatives. Le projet du complexe Lac Strange deviendra alors le deuxième projet phare de mise en valeur autonome des énergies renouvelables sur le territoire du Plan Nord après celui de Glencore (Mine Raglan) où Tugliq avait érigé, en 2014, une éolienne d'envergure industrielle d'une puissance de 3 MW lui permettant de réduire substantiellement la consommation de diesel et la facture d'électricité. Afin de capitaliser sur les acquis du projet de la Mine Raglan, Tugliq continuera à travailler avec ses partenaires, notamment Hatch, pour compléter les études de faisabilité bancaire et les plans de mise en œuvre.

L'accord récemment conclu s'inscrit dans l'engagement de Quest de rehausser les standards en matière de développement durable en concevant une chaîne logistique verticalement intégrée où les technologies propres ont été incorporées dès les premières étapes de la conception du projet. De cette façon, Quest pourra réduire son empreinte carbone et  contribuer à la réalisation des objectifs québécois et canadiens en matière de changements climatiques et de développement durable. Rappelons que Quest a reçu plus tôt cette année une contribution financière de Technologies du développement durable Canada (TDDC) pour mener les essais afin de calibrer à l'échelle industrielle les paramètres du procédé de Quest de sulfatation sélective thermique (STS)1. Ce procédé écoresponsable permettra à Quest de produire dans ses installations de Bécancour des oxydes de terres rares mixtes de grande pureté à partir de minerai extrait du complexe Lac Strange et de poudre de phosphore récupérée à partir d'ampoules fluorescentes.

Les métaux de terres rares sont des minéraux stratégiques, notamment parce que ceux-ci sont des éléments essentiels pour de nombreuses technologies propres, y compris les moteurs électriques efficaces, l'éclairage par diodes électroluminescentes et les éoliennes. Les oxydes de métaux de terres rares produits par Quest seront utilisés en grande partie pour répondre à la demande croissante d'aimants permanents performants.

« Nous sommes très heureux de nous associer à Tugliq qui possède une expertise de pointe dans l'implantation de solutions énergétiques dans des conditions exigeantes et des milieux singuliers. Nous sommes aussi très fiers de cette entente qui témoigne que l'exemplarité environnementale est possible et permet ainsi à l'ensemble du projet de Quest de devenir encore plus socialement acceptable et écoresponsable », a commenté Pierre Lortie, président exécutif du Conseil de Quest.

« TUGLIQ se réjouit de cette opportunité de travailler étroitement avec un partenaire comme Quest. Ce nouveau projet emballant marque le début d'une transition majeure dans le mix énergétique des réseaux autonomes du Nord-du-Québec ou encore ceux du Canada. Ensemble, nous définirons de nouveaux standards en matière d'énergie de proximité renouvelable et implanterons des pratiques durables dans une filière prometteuse : celle des terres rares », a conclu Laurent Abbatiello, président-directeur général de Tugliq Énergie.

À PROPOS DE TUGLIQ ÉNERGIE
TUGLIQ Énergie se spécialise dans l'approvisionnement énergétique de proximité, propre ou renouvelable, et vise à jouer un rôle de premier plan dans le développement et le déploiement de la stratégie énergétique du Québec dans le Nord. Ses solutions personnalisées basées sur une diversification énergétique permettent aux entreprises et aux communautés de réduire de plus de 30 % leurs coûts en énergie. C'est sans compter les avantages concurrentiels que confèrent la stabilité et la durabilité des infrastructures développées et les impacts sociaux anticipés, qu'il s'agisse de l'amélioration de la qualité du milieu de vie et du milieu de travail, de la contribution directe à la prospérité des communautés locales, du désenclavement des économies locales ou encore de l'indépendance énergétique accrue pour les collectivités et les industries. www.tugliq.com

À PROPOS DE QUEST
Minéraux rares Quest Ltée (Quest) est une société canadienne qui vise à devenir un producteur intégré d'oxydes d'éléments de terres rares, et d'être un acteur important dans la chaîne mondiale d'approvisionnement de métaux de terres rares. Quest est dirigée par une équipe de gestionnaires qui possède une vaste expérience dans le traitement chimique et métallurgique. Quest se concentre sur le développement d'importantes installations d'hydrométallurgie et de raffinage à Bécancour (Québec) pour séparer et produire des oxydes d'éléments de terres rares. Ces installations industrielles traiteront le concentré de minerai extrait de ses propriétés minières du complexe Lac Strange dans le nord du Québec, ainsi que le recyclage des luminophores pour lampes utilisant le procédé de « sulfatation sélective thermique (SST) »1 de Quest - un procédé efficace et respectueux de l'environnement. www.questrareminerals.com

ÉNONCÉS PROSPECTIFS DE QUEST
Le présent communiqué contient des déclarations qui peuvent constituer de l'« information prospective » ou des « déclarations prospectives » au sens de la législation canadienne applicable en matière de valeurs mobilières. L'information et les déclarations prospectives peuvent inclure, entre autres, des déclarations concernant les plans futurs, les objectifs ou la performance de Quest, notamment la préfaisabilité économique ou technique du projet de terres rares du complexe Lac Strange, un financement futur par Quest ou toutes hypothèses sous-jacentes à ce qui précède. Dans ce communiqué, des mots tels que « peut », « serait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention », « planifier », « estimer » et des mots similaires et leur forme négative, servent à identifier les déclarations prospectives. Les énoncés prospectifs ne doivent pas être interprétés comme des garanties de rendement ou de résultats futurs et ne sont pas nécessairement des indications exactes à savoir si, à quel moment ou par qui, telle performance future sera atteinte. Aucune assurance ne peut être donnée indiquant que les événements anticipés dans l'information prospective se produiront, comprenant la réalisation du projet de terres rares du complexe Lac Strange ou tout financement par Quest, ou que si l'un d'eux se produit, quels avantages en tirera Quest.

Tout énoncé prospectif ou autre information est basé sur l'information disponible au moment donné ou est de la bonne foi de la direction quant aux événements futurs qui sont assujettis à des risques, de l'incertitude, de la présomption et d'autres facteurs imprévisibles, plusieurs d'entre eux étant indépendants de la volonté de Quest. Ces risques et incertitudes comprennent, mais sans s'y limiter, ceux qui sont décrits dans la notice annuelle de Quest datée du 25 janvier 2016 à la rubrique « Facteurs de risque » et dans le rapport de gestion de Quest pour l'exercice terminé le 31 octobre 2015 à la rubrique « Facteurs de risque », deux documents disponibles sur les sites Internet SEDAR (www.sedar.com), et ils pourraient faire en sorte que les faits ou les événements réels diffèrent sensiblement de ceux indiqués dans tout énoncé prospectif. Quest n'a pas l'intention ni ne s'engage d'aucune façon, à mettre à jour ou à réviser tout énoncé prospectif ou information prospective contenus dans ce communiqué pour refléter des événements, des circonstances ou d'autres éléments futurs, à moins d'en être contrainte par la loi.

1 Brevet déposé

 

SOURCE TUGLIQ

Renseignements : TUGLIQ : Alexandre Boucher, Le Cabinet de relations publiques NATIONAL, Tél. : 418 648-1233, poste 1235, Cell. : 418 446-7783, Courriel : aboucher@national.ca ; QUEST : Julie Masse, Vice-présidente, Communications, Tél. : 514 878-3551, Cell. : 514 502-8837, Courriel : info@questrareminerals.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.