Transports Canada lève l'ordre de détention d'un navire étranger dans le Port de Québec

QUÉBEC, le 28 oct. 2013 /CNW/ - Au cours de la fin de semaine, Transports Canada a levé l'ordre de détention visant le MV Kouyou, navire étranger retenu dans le Port de Québec. Le navire était détenu en vertu du nouveau Code de la convention du travail maritime (MLC 2006), entré en vigueur en août.

La mainlevée du navire n'a eu lieu qu'une fois toutes les déficiences réglées et qu'un plan ait été mis en place par le Panama, l'État du pavillon, qui offrirait certaines garanties futures contre les violations salariales et contractuelles relevées à bord du navire et mettant en cause son propriétaire japonais, Doun Kisen. Gerard Bradbury, inspecteur, Fédération internationale des ouvriers du transport-Unifor, a affirmé que tous les arrérages de salaire ont été versés vendredi en fin de soirée. Un montant dû totalisant 51 500 $ a été remis à l'équipage, dont un montant de 6 600 $ qui avait été payé par les membres de l'équipage au titre de frais de recrutement ou de placement à des agents au Myanmar et au Vietnam. M. Bradbury a également affirmé que cinq membres de l'équipage retenus à Québec qui souhaitaient rentrer chez eux ont pu quitter Montréal en fin de soirée vendredi grâce à Patrice Caron et au Syndicat international des marins qui ont fait en sorte qu'ils puissent quitter Montréal en toute sécurité et sans problème. M. Caron a également affirmé qu'en raison de l'ordre de détention de Transports Canada, la question des arrérages de salaire a été réglée rapidement et efficacement.

M. Bradbury a dit qu'il était extrêmement heureux que le Canada soit le premier pays à détenir un navire en vertu du MLC. « La reconnaissance par le Canada de l'importance de ces nouvelles règles signifie que notre pays ne servira pas de port d'entrée à une exploitation accrue », a affirmé M. Bradbury. « Les membres de l'équipage étaient traités injustement, et auraient peut-être été privés de plusieurs mois d'un salaire dont ils pouvaient difficilement se passer. Les conditions de travail des marins, qui sont éloignés de chez eux pendant des mois, sont souvent difficiles. »

Les inspecteurs de Transports Canada ont mis en application la convention de l'Organisation internationale du travail (OIT), ratifiée par les nations de transport maritime du monde entier et les États membres de l'OIT.

Unifor est le nouveau syndicat national canadien constitué au terme du regroupement du Syndicat des travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier au cours de la dernière fin de semaine de la Fête du Travail. Unifor représente 300 000 membres dans 20 secteurs économiques différents.

SOURCE : Le Syndicat Unifor

Renseignements :

Gerard Bradbury, inspecteur, Fédération internationale des transports, 902-441-2195
Peter Lahay, coordonnateur canadien, Fédération internationale des transports, 604-418-0345


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.