Transport scolaire dans les Basses-Laurentides - Le 21 mai 2014, la grève générale illimitée sera déclenchée si l'impasse persiste

JOLIETTE, QC, le 12 mai 2014 /CNW Telbec/ - C'est le 21 mai 2014 prochains que les 100 conductrices et conducteurs des trois syndicats de transport scolaire affiliés à la CSN déclencheront une grève générale illimitée si les négociations qui ont cours se retrouvent encore devant une impasse. Ce sont les circuits de transport scolaire desservant la commission scolaire de la Seigneurie des Mille-Îles, de l'Académie Ste-Thérèse et de l'Externat Sacré-Cœur qui seront touchés. Ces circuits sont assurés par le transporteur d'autobus Yves Séguin & fils. Les conductrices et les conducteurs, qui participaient aujourd'hui à un piquetage symbolique devant le garage de leur employeur, dénoncent que les pourparlers achoppent, entre autres, sur la question du rattrapage salarial, sur les mécanismes d'attribution des affectations pour les voyages nolisés hors circuit scolaire et sur l'octroi d'un minimum de congés familiaux et de maladie.  

« Les conductrices et conducteurs méritent la reconnaissance des employeurs. Sans cette reconnaissance, comment voulez-vous convenir d'un règlement à la hauteur de ce à quoi ces femmes et ces hommes ont droit? », déclare d'entrée de jeu Francine Ranger, présidente du Conseil central de Lanaudière-CSN. « Puisque les négociations piétinent et que nous souhaitons démontrer aux employeurs notre détermination, nous tiendrons une grève générale illimitée dès le mercredi 21 mai 2014 minuit », soutient la dirigeante syndicale.

« Nous avons été sous-payés pendant trop longtemps. Aujourd'hui, nous exigeons de nos employeurs qu'ils corrigent cette iniquité, entre autres par un rattrapage salarial de 10 % dès la signature », précise Marie-Josée Lévesque, présidente du syndicat des travailleuses et des travailleurs des autobus Yves Séguin & fils-CSN.

Les conductrices et les conducteurs réclament que les voyages nolisés hors circuit scolaire confiés à des tiers soient attribués de manière équitable et en vertu d'une entente entre les parties. « Nos gens sont les plus compétents et sont fidèles à leur métier. C'est normal qu'ils exigent qu'un mécanisme d'attribution des affectations pour les voyages soit mis en place. Ils veulent éviter l'arbitraire et s'assurer que les territoires de ces voyages soient mieux définis : on veut des règles claires! », explique Joseph Charest, président du syndicat des travailleuses et des travailleurs des autobus André Brown-CSN.

Finalement, les conductrices et les conducteurs voudraient obtenir, à l'instar de collègues d'autres régions, des journées de congé payées en cas de maladie ou encore pouvant être consacrées à leur famille. « En 2014, il n'est pas normal qu'un employeur ne consente pas à s'assurer du bien-être de ses employés. Des congés payés pour s'occuper de sa famille ou de soi-même, c'est un standard minimum pour tout employeur sérieux », martèle Danielle Dubé, présidente du syndicat des travailleuses et des travailleurs des autobus Yves Séguin-CSN.

Deux séances de conciliation se tiendront les 13 et 14 mai entre les parties. Les trois syndicats souhaitent que ces séances permettent de conclure une entente, afin que les conductrices et les conducteurs puissent se dévouer à l'amour de leur métier, qui est de mener chaque jour, en toute sécurité, les élèves des Basses-Laurentides de la maison à l'école et de l'école à la maison.

« Nous sommes convaincus qu'une entente rapide est encore possible. Les employeurs ont maintenant 9 jours pour faire leur devoir et offrir aux conductrices et aux conducteurs ce qu'ils demandent », conclut Francine Ranger, présidente du Conseil central de Lanaudière-CSN.

Le Syndicat des travailleuses et des travailleurs des autobus Yves Séguin & fils-CSN, le Syndicat des travailleuses et des travailleurs des autobus Yves Séguin - CSN ainsi que le Syndicat des travailleuses et des travailleurs d'Autobus André Brown - CSN sont affiliés à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), au Conseil central de Lanaudière-CSN et à la Fédération des employées et employés des services publics (FEESP-CSN). Le conseil central de Lanaudière - CSN regroupe les syndicats CSN sur le territoire de Lanaudière. Il représente 84 syndicats et plus de 14 000 membres dans tous les secteurs d'activité, dont 8 syndicats dans le transport scolaire (400 membres). Le secteur transport scolaire de la FEESP-CSN regroupe cinquante-sept syndicats et représente environ 3 000 conductrices et conducteurs.

 

SOURCE : Conseil central de Lanaudière - CSN

Renseignements : Philippe Leclerc, conseiller syndical, Communications CSN, 514-216-9097, philippe.leclerc@csn.qc.ca

Profil de l'entreprise

Conseil central de Lanaudière - CSN

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.