Transparence et sécurité ferroviaires - Les décideurs canadiens doivent agir maintenant

MONTRÉAL, le 8 mai 2014 /CNW Telbec/ - « Nous interpellons aujourd'hui les décideurs canadiens pour exiger une plus grande transparence dans les informations rendues disponibles aux municipalités et à la population quant à leur sécurité », a affirmé Benoit Dorais, maire de l'arrondissement du Sud-Ouest et leader de la 2e opposition.

« Nous avons envoyé une lettre aux chefs des principaux partis canadiens, ainsi qu'à la ministre du Transport, Mme Lisa Raitt, demandant une prise de position en faveur d'une meilleure diffusion de l'information aux municipalités traversées par des voies ferrées. Il est anormal que les municipalités soient toujours dans l'ombre en ce qui concerne la nature et la fréquence des convois de matières dangereuses qui circulent sur leur territoire », a-t-il poursuivi.

« Dans l'arrondissement du Sud-Ouest, ce sont 1 500 litres de diésel qui ont été déversés en février dernier lors d'un déraillement, en plus d'un autre déraillement qui s'est produit en septembre 2011. Heureusement, ces déraillements n'ont pas fait de victimes. Ils ont par contre nourri le sentiment d'urgence parmi la population. Nous ne devons pas attendre une autre catastrophe pour agir », a rappelé Benoit Dorais.

Demandes aux décideurs canadiens
La lettre demande l'appui des chefs des principaux partis politiques à trois demandes faites au gouvernement canadien, soit:

  • d'exiger des transporteurs ferroviaires qu'ils avisent en temps réel les municipalités de la nature, du volume et de la fréquence des matières dangereuses qui traversent leur territoire, ainsi que des tronçons exacts de voies ferrées qui sont utilisées pour ce transport;

  • de lancer un processus d'information auprès du public sur la nature des matières transportées et les mesures mises en place pour assurer la sécurité, ainsi que de mettre en place un guichet unique pour le traitement des plaintes liées à la sécurité;

  • de reconnaître les municipalités comme des partenaires de première ligne pour l'amélioration de la sécurité du transport ferroviaire.

Mobilisation pour le prochain conseil de ville
« Nous déposerons une motion à la prochaine assemblée du conseil municipal, réitérant ces demandes. Nous espérons que cette motion sera adoptée à l'unanimité par le conseil de ville. Avec les initiatives de l'Union des municipalités du Québec et de la Fédération canadienne des municipalités, nous voulons contribuer à ce que la mobilisation sur cet enjeu de première importance pour la sécurité des Montréalais soit pris en compte dès maintenant, sans attendre le prochain déraillement a poursuivi Marvin Rotrand, conseiller de Snowdon.

« Notre initiative est semblable à celle de conseillers de la ville de Toronto, qui ont adopté une résolution sur le même sujet, en avril dernier, demandant une meilleure transparence et une plus grand imputabilité des propriétaires et des opérateurs de trains », a conclu Marvin Rotrand.

Pour consulter la motion adoptée en avril par le conseil de ville de Toronto, cliquez ici : http://app.toronto.ca/tmmis/viewAgendaItemHistory.do?item=2014.MM50.7

SOURCE : Ville de Montréal - Cabinet de la deuxième opposition

Renseignements :

Virginie Harvey
Cell. 514 217-7040

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet de la deuxième opposition

Renseignements sur cet organisme

Communiqués Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.