Transferts fédéraux en santé - Philippe Couillard n'a pas défendu les intérêts des Québécois, dit François Legault

QUÉBEC, le 10 mars 2017 /CNW Telbec/ - « Philippe Couillard vient de signer une entente à rabais. Il a préféré défendre les intérêts du gouvernement fédéral avant ceux des Québécois. Il a choisi la voie facile », a déploré le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, à la suite de l'entente survenue entre les gouvernements Couillard et Trudeau sur les transferts fédéraux en santé.

Philippe Couillard peut ajouter une autre entente mal négociée à son tableau de chasse, a indiqué François Legault, qui constate qu'une fois de plus ce sont les familles québécoises qui subiront les conséquences néfastes. En effet, les libéraux viennent d'annoncer une croissance des transferts en santé de 3 %, 4 % en tenant compte d'un montant forfaitaire, plutôt que le 6 % traditionnellement demandé par Québec depuis plusieurs années. Résultat : les besoins du Québec, aux prises avec un vieillissement accru de sa population, ne seront pas correctement assurés sous le régime libéral. « C'est un échec. Depuis des années, le Québec a toujours réclamé sa juste part et son gouvernement annonce aujourd'hui qu'il a été incapable d'obtenir plus que la proposition initiale du gouvernement fédéral. Philippe Couillard n'a pas su défendre les intérêts du Québec et s'est résigné à signer une entente nettement insuffisante pour répondre aux besoins des familles du Québec. M. Couillard n'a pas exercé assez de leadership », a accusé François Legault.

Le député de L'Assomption a poursuivi en qualifiant de très révélateur le fait que le communiqué émis par Québec pour annoncer la conclusion d'une entente est signé par le ministre des Finances, Carlos Leitão, et non par celui de la Santé, Gaétan Barrette. Rappelons que le chef de la CAQ avait réclamé, pas plus tard que le mois dernier, la tenue d'une rencontre au sommet entre Philippe Couillard et les premiers ministres des provinces qui n'avaient toujours pas conclu d'entente avec le fédéral, soit l'Ontario, le Manitoba et l'Alberta. Le premier ministre avait refusé cette proposition.

« Après avoir laissé Gaétan Barrette se défouler sur Twitter, il oublie les revendications de son ministre. Aujourd'hui, Philippe Couillard et Gaétan Barrette ne peuvent pas se cacher. Ils doivent rendre des comptes aux patients du Québec, qui attendent des soins à domicile. Comment vont-ils leur expliquer qu'ils ont échoué et que cette entente va les priver des soins dont ils ont cruellement besoin ? » a conclu François Legault.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Pour toutes demandes d'entrevues : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.